Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mon deuxième accouchement : une bonne surprise !


Publié le 9 novembre 2016 par Floconnette

Je t’avais laissée à mon départ pour l’hôpital… J’ai de plus en plus mal et je suis pressée qu’on me dise : « Vous êtes à 5 ! C’est pour dans deux heures ! » Et en même temps, j’ai très peur de revivre la même chose que la première fois

On arrive donc à la maternité vers minuit et demi, la sage-femme m’examine. Et là, bam ! Même bilan que le matin par ma sage-femme libérale : 1 et demi. Je me mets presque à pleurer, je vois le scénario d’il y a deux ans et demi se réitérer… Ma plus grande hantise ! Moi qui étais si contente que ça se mette en route naturellement…

Elle nous installe dans une salle pour le monitoring. Seulement, la douleur augmente franchement vite et devient assez intense : je ne suis bien dans aucune position. Je m’assieds au bord du lit, je demande le ballon à mon mari, je perds les capteurs, je les remets, je me tortille.

J’essaie les exercices de ballon du matin, mais ça ne marche pas du tout. J’ai hyper mal et je le fais savoir, je pleure même par moments en pensant ne jamais y arriver. Pour le côté zen, on repassera ! Dire que j’avais préparé une playlist « relax » ! Là, je n’ai qu’une envie, c’est qu’on m’arrache les terminaisons nerveuses pour ne plus sentir cette douleur atroce (primigeste que tu es, ne me lis pas).

À 2h, la sage-femme me réexamine, mais je me doute qu’elle va me dire : « Rien n’a changé… » Toutefois, elle m’a dit que si c’était comme la première fois, elle me garderait et me mettrait sous morphine pour me soulager, et cette idée me rassure un peu.

Elle m’examine et fait une grimace, la même que faisait la sage-femme lors de mon premier accouchement à chaque fois qu’elle devait me redire : « Madame, toujours à 1, je suis désolée… » Donc là, je suis à la limite de fondre en larmes. Mais elle dit : « Non… vous êtes en travail quand même. » Je suis à 5 !

Je me mets presque à pleurer de joie et je lui dis : « On fait quoi, alors ? » « On va en salle d’accouchement ! » me répond-elle. J’ai toujours l’impression que ce n’est pas vrai, et je demande : « Mais à 5, je peux avoir la péridurale ? » « Oui oui !! »

AAAAAAAAAH, gros soulagement dans ma tête, car j’ai vraiment vraiment mal !!! Mais j’ai du mal à y croire, et une partie de moi continue de penser que ce n’est pas pour maintenant, tellement ça me semble improbable que cette fois, ça se passe « normalement ».

Un deuxième accouchement rapide

Crédits photo (creative commons) : Lars Plougmann

N’étant pas la première sur la liste de l’anesthésiste, je dois attendre un moment. Franchement, je trouve ça super long, et j’ai très mal. Je commence à paniquer à l’idée de devoir accoucher sans péridurale. J’ai mal comme jamais, et je me redemande si vraiment, ça valait le coup de recommencer tout ça pour quoi, un bébé à la fin ?

L’anesthésiste arrive enfin, et prend un temps fou pour me poser la péridurale. Je ne me rappelle pas avoir eu mal lors de la pose la première fois, mais là oui. Je hurle même quand il met le cathéter (enfin, je pense que c’est ça). Je me fais en plus enguirlander, car je bouge trop, mais mes contractions sont quasi continues à ce stade, et très fortes (pour mon seuil de douleur tout du moins). J’ai un meilleur souvenir de la première pose, mais pour l’aîné, la péridurale était latéralisée. Là, la pose a été plus douloureuse, mais ça fonctionne parfaitement ensuite.

Je suis enfin sous péridurale à 4h environ, et perfusée dans les deux bras pour mon protocole d’insuline. On m’ajoute un peu d’ocytocine par la suite. Mais le protocole ne marche pas trop : mes glycémies sont tout le temps mauvaises, alors que j’ai peu mangé la veille au soir. Il paraît que c’est le stress. Le souci : mon bébé risque de faire des hypoglycémies (et c’est d’ailleurs ce qui va lui arriver).

Vers 6h, on me propose une dose supplémentaire de péridurale : je refuse car pour mon aîné, on m’en avait remis peu avant la naissance et je ne sentais pas mes contractions.

Enfin vient le moment tant attendu, il est temps de pousser ! À ce moment, je regrette amèrement de ne pas avoir accepté la dose de péridurale, car je recommence à sentir mes contractions (mais elles ne sont pas aussi violentes que sans péridurale, quand même) et je sens le bébé. Je sens tout passer, contrairement à la première fois. Comme c’est un deuxième, ça se passe un peu mieux : en environ vingt-cinq/trente minutes, mon fils est là.

Mon fils est enfin né, à 6h58, et il ressemble TELLEMENT à son frère que j’ai une impression de retour dans le passé, c’est assez déstabilisant avec la fatigue. Des sensations nouvelles mêlées à du déjà-vécu. On le garde longtemps, nous sommes tranquilles, car beaucoup de mamans accouchent ce jour-là et le personnel est très demandé.

Comme pour mon premier fils, je ressens immédiatement cet amour maternel, naturel, fort et indescriptible. Comme une évidence. Je me sens à nouveau maman, maman de ce petit être. J’étudie ses traits, je vois le même nez que son frère (je l’avais déjà vu aux échos !), mon nez ! Les beaux cils de son papa et de son frère aîné, la petite bouche bien dessinée, plein de cheveux…

Ce qui est également surprenant, c’est que sans compter la ressemblance, mon second fils a presque exactement les mêmes mensurations que mon aîné : même périmètre crânien, même taille, et 55g seulement de différence. Un magnifique petit garçon de 3,495kg et 50cm. Nous sommes comblés.

Et pour ma part, il n’y a pas de différence du fait que ce soit une deuxième naissance. J’éprouve autant d’émotions que la première fois, c’est tout aussi magique. Je n’avais pas vraiment peur de ça, mais je le précise au cas où tu te poserais la question classique : « Mais est-ce qu’on l’aime autant ? » Oui, cent fois oui, dès la première seconde pour moi, et pour tout le reste de ma vie.

Au final, mes craintes se sont révélées infondées. J’ai accouché spontanément, et en six ou sept heures si je compte à partir des contractions vraiment douloureuses. J’espère redonner espoir aux mamans ayant malheureusement connu un très long accouchement pour leur premier !

À l’heure où j’écris, mon bébé a 2 mois et les débuts ont été plutôt faciles côté bébé (mais côté aîné, c’est une autre histoire, bien que ça se passe plutôt bien à présent). Si ça t’intéresse, je reviendrai te raconter ça une prochaine fois !

Et toi ? Redoutes/ais-tu ton deuxième accouchement ? Quelles sont/étaient tes peurs ? As-tu eu une bonne surprise, au final ? Raconte !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

20   Commentaires Laisser un commentaire ?

Maud R.

C’est super que tu aies eu un 2e accouchement plus rapide que le 1er 🙂
Mon 1er a été plutôt rapide donc je ne me fais pas de soucis pour un 2e pour l’instant, ce qui me pose question c’est plutôt la gestion de 2 enfants donc j’espère que tu écriras un article à ce sujet 😉
Ma fille a 14 mois et je pense que l’envie d’un 2e commence à pointer doucement.

le 09/11/2016 à 07h24 | Répondre

Floconnette

Merci! à vrai dire je veux bien écrire mais je ne sais pas trop sur quoi!
Les débuts ont été très différents de comment c’est maintenant en fait.
Là ça va mais je n’ai pas encore repris le travail, et j’ai l’aîné qui va chez la nounou quelques jours par semaine quand même.

le 09/11/2016 à 13h59 | Répondre

Maud R.

Si tu veux des idées pour un futur article sur la vie à 4, je me permets de t’en donner 😉
Je serais intéressée pour savoir comment l’aîné a accueilli son petit frère et comment s’organise une journée type, si tu as des astuces et conseils à donner pour éviter de léser l’un par rapport à l’autre ?
Ayant une fille très calme et qui a été très facile très vite, j’ai peur d’avoir un 2e terrible !
Mais en lisant des témoignages finalement c’est peut être le terrible two de l’aîné qui est moins facile à gérer.
Je ne me souviens plus combien d’écart ont tes enfants mais il me semble qu’il sont rapprochés ? Est ce que tu trouves ça dur ou est ce mieux selon toi ?
Merci davance si tu voudras y répondre !

le 09/11/2016 à 14h33 | Répondre

Floconnette

Merci pour ces idées 🙂
J’avais un aîné qui était assez calme bébé, un peu plus agité mais à cause de son RGO et de son oesophagite. Il a fait ses nuits à 11 semaines environ. C’était un bébé assez facile on l’emmenait partout, il dormait bien.
Le 2ème est encore plus facile donc tu vois ça ne veut rien dire 😉 il a fait ses nuits vers 7 semaines! Là les 2 me dorment minimum 12H / nuit, ils se réveillent rarement avant 8H15 😀

Pour la journée oui pourquoi pas, par contre je n’ai pas vraiment « organisé » mais j’ai priorisé les moments venus, lequel en premier?
Mes enfants ont 2 ans et demi d’écart (29 mois exactement). Et oui le terrible two est assez galère surtout avec mon fils très « expressif »! mais par contre il peut aussi être trop mignon !
Je trouve cet écart bien car ils n’ont que 2 ans scolaires, et comme je bossais j’ai gardé la nounou. Donc je n’ai pas l’aîné tout le temps, je peux souffler, mais je n’ai pas les horaires à respecter de l’école! J’emmène le grand en général entre 10h et 10H30 à la nounou, le temps qu’on se prépare et qu’on joue un peu, et c’est top de ne pas dépendre de l’école. Une amie à moi se lève à 6H30 pour emmener sa grande et trimballe son bébé du même âge que le mien… Donc un avantage pour moi. Mais l’inconvénient c’est d’avoir deux « petits », mais bon moi j’aime bien (même si j’en ai deux dans les couches!)

Et sa réaction à la naissance de son frère a été…. l’indifférence la plus totale 😉 (on est loin de la jolie rencontre des filles de Mlle Mora!)

le 10/11/2016 à 15h20 | Répondre

Marie Obrigada

Félicitations ! Je suis contente pour toi que tu aies éviter ce que tu craignais.
Je suis très intéressée pour connaitre les débuts à 4, les réactions de l’ainé, etc. (J’espère un 2e bébé qui se fait attendre ^^)

le 09/11/2016 à 07h50 | Répondre

Floconnette

Merci! j’espère que bientôt tu auras ton 2ème 🙂
C’est chouette d’être 4 en tout cas, c’est un peu folklo par moments mais ça se passe!

le 09/11/2016 à 14h00 | Répondre

virginie

Félicitations !
En revanche, tu as prévenu trop tard…. maintenant je me demande si mon bébé ne serait pas mieux dans mon ventre pour toute sa vie ! 🙂 😉

le 09/11/2016 à 08h05 | Répondre

Floconnette

ooops oui en relisant je vois que j’ai mis le warning un peu tard!!! hihi
après tu vois, j’ai recommencé, et à peine le bébé dans les bras je parlais déjà de 3ème donc ça va j’ai survécu !

le 09/11/2016 à 14h00 | Répondre

Jahanara

J’attendais ton témoignage avec impatience et je suis contente de lire que ça a été plus rapide que pour le 1er ! Les débuts à 4 m’intéressent aussi ^^

le 09/11/2016 à 09h19 | Répondre

Floconnette

Moi aussi j esuis contente d’avoir eun un accouchement « classique » finalement.
2h de contractions en moins et une poussée un peu plus rapide et c’était parfait 😀
Mais je garde un bon souvenir de cet accouchement, la sage femme était tip top en plus (la première fois aussi d’ailleurs).

A 4, je pourrais écrire oui mais je sais pas comment organiser l’article en fait. Au final, le bébé est un vrai petit amour, il est adorable et je l’oublie presque quand je n’ai que lui! trop mignon, le bébé idéal, il mange et dort bien, gazouille, rigole…. Un poupon!
Le grand par contre, depuis que je suis beaucoup à la maison, est ingérable avec moi assez souvent (encore ce matin, crises de folie, j’en pouvais plus!). Il est toujours dans le terrible two, me parle comme un ado et me donne des ordres, bref…. C’est parfois lié à son statut de grand frère mais pas la plupart du temps, il est colérique c’est tout et faut désamorcer les crises….

le 09/11/2016 à 14h03 | Répondre

Madame D

Les débuts a 4 m’intéressent aussi !!!!!!!!!!! lol
Des fois quand je lis des récits d’accouchement je me dit « ça se tente sans péri ». Et puis bah là du coup je sais plus trop lol. Je pense être plus comme toi ! Bon en tout cas je suis contente que ça se soit bien passé !

le 09/11/2016 à 09h46 | Répondre

Floconnette

je n’ai jamais voulu tenter le sans péri, en fait les avantages de ne pas prendre la péridurale ne m’intéressaient pas assez pour m’en priver. Ceci dit, vu la douleur lors de la pose, si un jour je devais avoir un autre enfant et que le travail était très rapide, j’y songerais quand même. Mais là j’ai vraiment apprécier les 2h de répit que la péridurale m’a données.
C’était nickel au final, 4h de contractions douloureuses, 2h sous péri, 30min en ressentant de nouveau un peu la douleur, et 25min de poussée. Nickel 🙂
Pour les débuts à 4 je pense que ça dépend de chaque famille mais je pourrais essayer d’écrire quelque chose oui!

le 09/11/2016 à 14h06 | Répondre

Claire (voir son site)

Ah, je suis ravie de lire que ça s’est mieux passé que pour le premier.
Et je veux bien lire la suite à 4 😉

le 09/11/2016 à 14h14 | Répondre

Mlle Mora

Bravo Floconnette, bel accouchement ! Tu as du être tellement contente de ne pas voir le même scénario se répéter !
Je suis carrément d’accord avec toi sur le sentiment d’être sa maman tout de suite et d’avoir une tonne d’amour d’un coup !
Ma deuz est comme ton deuz j’ai l’impression : hyper calme, dort bien, mange bien… mais j’ai l’impression qu’elle sent qu’il vaut mieux être tranquille car il y a la plus grande qui fait ses crises de grande… Mais j’avoue que depuis que la petite fait ses nuits, c’est beaucoup plus « facile » d’être patiente avec la plus grande – le sommeil ça aide grave !!
Tu nous feras un bel article sur la vie à 4, je suis sûre ! – Je pense en faire un aussi, mais je vais attendre d’avoir repris le boulot car là, c’est encore la partie easy de la vie à 4 ! 😀

le 09/11/2016 à 16h33 | Répondre

Floconnette

Oui je crois qu’ils sentent tout les bébés! Le petit rigole souvent quand le grand est en crise ultime :-/ ça promet!
Et je pense que pour un deuxième on est bien moins stressée s’il doit « attendre » 1 ou 2 minute car on est en train de sortir le grand du bain, de le changer ou autre. Et du coup il est peut être plus habitué à attendre;.. D’un côté je trouve cela cruel mais il n’y a pas le choix, et quand je vois le côté impatient de mon aîné pour qui j’accourais à la seconde, je me dis « est ce si mal?? ».
On verra bien quel caractère développent nos deuxièmes par la suite…

le 10/11/2016 à 15h25 | Répondre

Abeba

Merci Floconette pour ton récit, je l’ai trouvé très doux, très calme et plein d’amour. J’ai adoré comment tu décris cette magnifique vague de tendresse pour ton fils. Je tiens à te féliciter, je trouve que tu as très bien géré. Avec la douleur et les émotions on est parfois un peu dépassées mais tu as su faire preuve de sang froid grâce à une première expérience bien mûrie! Ce qui n’est pas du tout évident!
Pour ma part j’ai accouché en Angleterre sans péridurale… j’ai tellement été abasourdie par la douleur qu’il m’a fallu une semaine pour « coopter » avec mon bébé!
Bonne continuation à votre famille!

le 09/11/2016 à 17h41 | Répondre

Floconnette

je t’admire pour le sans péridurale! en effet ça fait vraiment mal (enfin de mon ressenti) et je ne m’attendais pas à ça! Parfois quand je suis douillette je repense à l’accouchement en me disant « bon tu as fait ça, tu peux endurer une petite blessure non??? » et j’en ai des sueurs froides :-p.
J’ai même réussi à enfin me faire arracher mes dents de sagesse après mon premier, me disant que rien ne pouvait être pire que la douleur des contractions 😀

le 10/11/2016 à 15h26 | Répondre

Madame Nounours

Félicitations pour ce second bébé. C’est intéressant de voir ton récit pour ce second accouchement mais je constate que ça été plus rapide (normal tu me diras ). Je crois me souvenir que tu es migraineuse, en as tu eu durant cette seconde grossesse? .

le 09/11/2016 à 20h25 | Répondre

Floconnette

Belle mémoire Mme Nounours!
OUi je suis toujours migraineuse (j’en ai déjà eu 4 depuis la naissance de mon fils….)
J’en avais eues deux durant ma première grossesse dont une extrêmement violente en pleine canicule.
Là je n’en ai eue qu’une, un peu moins violente mais lancinante, qui a duré 5 jours …. Au 3ème mois il me semble (avant l’écho, je ne l’avais pas encore annoncé au boulot et j’ai donc dû faire avec). Par contre pour mon aîné elles ont mis plus de temps à revenir, là, même pas un mois après j’en avais à nouveau 🙁
Mais j’utilise le Relpaxx qui fonctionne bien sur moi (par contre je ne l’ai pas pris enceinte). Je vais tenter les huiles essentielles à ma prochaine crise (2 enfants, ça génère pas mal de crises :-p )

le 10/11/2016 à 15h28 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?