Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Un deuxième trimestre hivernal


Publié le 21 juin 2018 par Bibichu

Noël a marqué le début de mon deuxième trimestre de gestation. Et avec ça, le début d’un redoutable hivers québécois comme on les aime: neige, vent, froid polaire, verglas, etc.

Changements physiques et petits maux

C’est au retour de nos vacances de Noël que Monsieur et moi même avons remarqué un changement important: mon ventre est sortie. Mais genre, vraiment! Il y a bien une bosse. Alors oui je me sentais déjà serrée dans mes pantalons, mais là… Pouf! Bébé est bien là.

Côté petits maux… Je n’ai pas à me plaindre. Car à part ma douleur sacro-illiaque (bonjour Madame Biologie!) qui me fait mal au niveau du bassin, rien à signaler. Ah si… Il faut que j’arrête de manger comme une morfale le soir, sinon bingo! Maux d’estomac et remontées font leur apparition. Et je dois aussi dire adieu au jus d’orange (trop acide).

Au cours du mois de janvier, mes douleurs au bassin se sont amplifiées. J’ai donc profité d’un week end au ski pour aller au spa me faire masser. Ça m’a beaucoup soulagé. J’ai aussi eu la chance de servir de « cobaye » lors d’un cours pour étudiants ostéopathes: j’ai donc reçu un traitement gratuitement, pendant 1h30, avec deux étudiants. Ça tombait à point nommé. Et ça m’a beaucoup aidé pour la suite.

Malheureusement 3 semaines plus tard, ma douleur est revenue de plus belle, bien plus localisée qu’avant, mais plus intense. J’ai donc commencé à utiliser mon ballon de yoga tous les jours, et fait des exercices de yoga tous les matins et parfois le soir avant de me coucher.

À la fin du mois de février, j’ai dit bonjour à madame grippe… Rien de plus à ajouter si ce n’est que ce ne fut vraiment pas une partie de plaisir (la dernière fois que j’en ai attrapé une, je me suis cassée une cote à force de tousser et d’éternuer). J’ai donc fait très attention pour ne pas que ça empire. Douche nasal, doliprane et beaucoup d’eau ont été mes amis.

Enfin le mois de mars marquait la fin de mon deuxième trimestre. Ma douleur au bassin est toujours là mais je la maitrise avec mes mouvements de yoga. Visiblement, je l’aurai jusqu’à la fin celle là!

Dernier maux, qui n’en est pas vraiment un, mais qui m’exaspère: mon nez. Je suis quelqu’un qui saigne du nez depuis toujours. Mais avec la grossesse, c’est le pompon! En plus des saignements de nez, il est congestionné 24/24h. Alors je patiente, et je m’accroche à l’idée que ça partira une fois bébé né!

Enceinte en hivers

Mon plus gros défi, au cours des semaines qui ont suivi Noël, ça a été de faire face au -20°c de l’hiver québécois. Comment rester bien au chaud dehors sans ressembler à un sac à patates ET sans y perdre mes deux bras et mes deux jambes en achats de vêtements.

Habituellement, à partir de -10°c je porte des leggings sous mes jeans. Là avec mon gros bidon, il a fallu que je trouve autre chose car je n’étais définitivement pas confortable dans mes couches de vêtements. Alors tant pis pour la classe, et puis comme je ne fais pas de ski cette saison, j’ai décidé de rentabiliser mon pantalon de ski. Avec un leggings de grossesse en dessous (ou mon pyjama), des bretelles et une bande de maternité, j’étais parfaite pour aller chercher des croissants le dimanche matin. Et puis quand tu travailles avec des enfants, ils s’en fichent un peu que tu sois en leggings…

Crédit photo: photo personnelle (18SA)

Mais au cours du mois de février, j’ai du me rendre à l’évidence… Même mon pantalon de ski rétrécit… Et pire encore: mon manteau « stylé » d’hivers ne ferme plus. J’ai pris trop de poitrine… Je me suis donc rabattu sur le pantalon de ski de monsieur, et j’ai sorti mon manteau de ski, un peu plus large… En croisant très fort les doigts pour me rendre jusqu’à la fin de l’hiver!

Côté sport

Même si mes douleurs au bassin sont présentent, je continue de bouger.

Lundi c’est escalade: comme je ne peux plus porter mon harnais, je loue à chaque séance un harnais de corps (ou de grossesse). Parfait pour laisser passer le bidon. Je suis bien entendu beaucoup moins performante qu’avant (je fatigue très vite, et je m’essouffle encore plus vite), mais ma technique est toujours là. Et puis avec le ventre qui dépasse, je fais de plus en plus attention. Mais le plaisir est toujours là.

Crédit photo: photo personnelle (25SA)

Mardi c’est aquaforme prénatale: parfait pour limiter mes courbatures d’escalade. Bébé adore ça, il bouge beaucoup pendant la séance. On travaille beaucoup la musculation des bras et des fesses. Moi qui n’aime pas du tout me baigner (et l’eau en générale, un comble pour ma famille de nageurs…), je profite tout de même de cette heure d’activité pour socialiser avec d’autres futures mamans.

Les autres jours: je marche, tous les jours. Ne serait-ce que pour aller dans les écoles ou je travaille, ou faire les courses. Le défi dans la marche l’hiver c’est la neige et/ou le verglas.

Le week-end: ballades, randonnées, ski de fond sur les berges du Saint-Laurent.

Crédit photo: photo personnelle (27 SA)

Tous les matins et tous les soirs: étirements et exercices de yoga prénatal. Parfais pour diminuer ma douleur sacro-illiaque et pour décoincer mon bassin et mes hanches mal-formées. Je fais comme les chats.

Une belle nouveauté pour ce trimestre: bébé bouge! Et j’ai l’immense plaisir de partager cette sensation avec monsieur depuis 19SA. Et ça, c’est magique!

Bref un hiver pas mal actif!


Guide accouchement


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Commentaires

6   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madeleine

Ouh, tu étais super active !!! C est chouette de pouvoir faire du sport comme ça.

le 21/06/2018 à 13h44 | Répondre

Mme Grenouille

Waouh de l’escalade à 5 mois de grossesse ! A ce stade je commençais déjà à peiner à la natation ! Je ne pouvais plus faire que du dos crawlé et encore doucement et pas trop longtemps sous peine de grosses contractions… du coup je suis admirative !

le 21/06/2018 à 13h53 | Répondre

Doupiou

Je suis bluffée de voir que tu es restée autant active pendant ta grossesse ! Franchement bravo !

le 21/06/2018 à 14h11 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Je suis essoufflée rien qu’à lire toutes les activités sportives que tu as faites enceinte ^^
C’est vrai qu’un hiver québécois enceinte, ça doit pas être facile à gérer! C’était déjà pas facile niveau farde robe pour moi en France mais j’avais quand même beaucoup moins de besoin que toi!

le 21/06/2018 à 15h08 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

je n’ai été enceinte presque qu’en été et automne (février à novembre les deux fois). Je me suis aussi posée la question du manteau. J’avais un imper qu’on avait pas besoin de fermer mais en décembre j’aurai juste eu l’air ridicule

le 21/06/2018 à 16h34 | Répondre

Caro - Wondermumbreizh (voir son site)

C’est la que je mesure ma chance de grossesse d’été en France !

le 22/06/2018 à 12h36 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?