Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Un mois de sommeil anarchique à 14 mois


Publié le 28 avril 2017 par Chacha d'avril

Je t’en avais déjà touché quelques mots dans mon dernier article sur le développement de Petite Fleur, nous sommes passés à travers une épreuve que l’on ne pensait plus vivre puisque notre fille avait passé les un an : ne pas dormir plusieurs nuits de suite !!!!

Crédit photo (creative commons) : Tina Franklin

Commençons par les faits

Petite Fleur a fait ses premiers pas le  décembre, nous avons dormi deux nuits en dehors de chez nous pour le nouvel an, puis nous sommes rentrés.

Et là…. Petite Fleur nous a fait des crises de pleurs (ou crises de nerf à ce niveau? ) au moment de la mettre au lit. Elle refusait de dormir. Elle pleurait, hurlait, pendant des heures, sans s’arrêter. Comment elle pouvait faire ça sans s’irriter la gorge, je me pose encore la question.

On a d’abord cru qu’elle était chamboulée par notre petit voyage. La nuit suivante, ça a recommencé de plus belle : elle a hurlé de 21h à 1h sans s’arrêter. On a fini par la coucher entre nous deux et elle s’est endormie instantanément.

Le lendemain, on a acheté une veilleuse : peut-être qu’elle commençait à avoir peur du noir ? Sans effet. Elle a à nouveau fini la nuit dans notre lit.

Tous les soirs, on tentait de la coucher dans son lit, tous les soirs, c’était une vraie galère. Parfois elle s’endormait. Mais dans ce cas là, elle se réveillait toujours vers minuit et finissait dans notre lit.

C’était fatiguant, épuisant, stressant. J’avais peur que ça ne s’arrête jamais et que notre vie intime en prenne un coup. D’un autre côté, j’étais contente de l’avoir contre moi, paradoxal, non ?

Au bout de deux semaines de ce régime, on a décidé de faire quelque chose (entre temps on a essayé le sirop homéopathique pour le sommeil mais ça n’a rien donné).

Comme tu le sais, on vit dans un deux pièces, on déplace donc notre matelas dans le salon tous les soirs pour lui laisser la chambre. Après deux semaines à dormir avec elle, on a décidé de dormir avec elle mais autrement : elle dans son lit, nous sur notre matelas, à côté de son lit, pour éviter qu’elle oublie complétement son lit.

Durant ces nuits, elle a très bien dormi, et dans son lit !! Demi-victoire !!

Après une semaine à dormir dans la chambre de notre fille, on a décidé qu’il était temps de retourner dans le salon. Mais pour faire les choses en douceur, je restais près d’elle le temps qu’elle s’endorme. Je m’asseyais par terre, et j’attendais. Elle sentait ma présence, ça l’apaisait mais elle était tout de même très longue à s’endormir : 40 minutes en moyenne !! De quoi bien entamer ma soirée !

Petit à petit, je suis restée de moins en moins longtemps, jusqu’à ce qu’enfin elle s’endorme toute seule.

Tout cela aura duré un mois.

Et aujourd’hui ?

Cette histoire commence à dater, cela fait environ deux mois qu’elle redort dans son lit. Mais il y a eu des rechutes : une poussée dentaire, et elle dormait avec nous. Mais surtout, je suis très souvent retournée dans sa chambre l’apaiser suite à un réveil en fin de soirée ou au milieu de la nuit. Et je restais près d’elle environ 30 minutes le temps qu’elle se rendorme. Une fois, je suis même restée 1h30 !!!

Et dès que j’étais certaine qu’elle dormait, je sortais de la chambre le plus silencieusement possible, en mode commando à 4 pattes. (Oui moques toi, toi qui as un bébé qui dort)

Forcément, ces moments de rechute n’ont jamais été accueilli avec plaisir. Surtout du côté de l’Homme.

Moi, ça me soulait, mais je le prenais avec philosophie : ce n’était que quelques minutes et puis, ça finirait bien par passer, même si c’est dans douze ans (desesperate mother). Pour lui, c’était une façon idiote d’agir : je l’habituais, elle ne pourrait plus jamais s’endormir sans moi, il passait ses soirées seul. Il s’est énervé plusieurs fois, et puis il a compris que c’était nécessaire et que ça aidait à améliorer la situation, sur le long terme.

Les rechutes sont loin derrières nous maintenant. Il arrive encore parfois à Petite Fleur de pleurer au milieu de la nuit mais dans ce cas-là, il suffit que j’entre dans la chambre et fasse « chhhhhhhhhhhut » tout doucement pour qu’elle se rendorme immédiatement. Je ressors même normalement, fini le mode commando !!

Mais pourquoi ?

Très bonne question ! Je me la pose encore aujourd’hui : pourquoi mon bébé qui dormait si bien depuis ses 3 mois ne fait plus de nuit complète et silencieuse sans que j’y vois un miracle ?

J’ai plusieurs hypothèses mais qui, comme le nom l’indique, ne sont que des hypothèses, je n’ai aucune certitude :

  • L’acquisition de la marche l’a grandement marquée et ça s’est répercuté sur son sommeil
  • Elle a fait une maxi crise d’angoisse de séparation, un peu (beaucoup) en retard
  • Son mode de vie a changé avec mon état de chômeuse (plus de nourrice, avec maman tout le temps, des horaires différentes,…) et ça l’a perturbée
  • Elle avait envie de mettre du piment dans notre vie

Maintenant tout va mieux. ce n’est plus aussi idyllique qu’avant mais c’est pas mal du tout. Elle se couche à 20h30 et dort sans un couinement jusqu’au lendemain matin. Depuis quelques semaines, son heure de lever s’est décalée de 8h30-9h à 7h-7h30 (bien avant le changement d’heure), mais ça, c’est une autre histoire.

Et toi, tu as connu des difficultés de sommeil à un âge inattendu ? Ou des difficultés d’un autre ordre ? Comment as-tu fait pour y remédier ? Raconte !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

19   Commentaires Laisser un commentaire ?

Anna Breizh

Nous avons vécu exactement la même. Ici les crises de pleurs ont commencé après un petit we hors de chez nous. On y a ajouté une adaptation à la crèche très difficile, des angoisses d’abandon ( qui sont encore présentes dans certaines circonstances). Cela a duré 1 mois 1/2. Et comme toi tout changement désormais rend fragile son sommeil.
Tu t’en es très bien sortie. Nous la solution a été l’endormissement en poussette. On avait qu’elle s’habitue, mais finalement elle dort très bien dans son lit.

le 28/04/2017 à 07h45 | Répondre

Chacha d'avril

Mais pourquoi à cet âge ?
J’ai l’impression que ce ne sont pas les seuls enfants à le faire, j’ai eu d’autres témoignages entre temps. C’est fou !
Merci ^^, la poussette : quel patience vous avez du avoir !

le 28/04/2017 à 14h10 | Répondre

Emma

Après une énième nuit à ne pas dormir, ton témoignage me fait me sentir moins seule ce matin (accompagnée malgré tout de mes deux belles valises sous les yeux!).
Mon petit garçon a 14 mois, et hurle dès qu’on le couche, et pendant la nuit (si, bien entendu, nous avons réussi à l’endormir!), alors qu’il avait un sommeil bien réglé depuis l’âge de 4 mois. Nous mettons cela sur le compte d’une semaine de vacances, où il a dormi dans notre chambre, et s’est essentiellement baladé en porte-bébé, tout contre maman (où il s’endormait très souvent!). Pour le moment, nous n’avons pas trouvé la solution miracle, mais il est fort possible que, tout comme toi, on emménage pour quelques temps dans sa chambre…

le 28/04/2017 à 08h43 | Répondre

Chacha d'avril

C’est fou le nombre d’enfants au sommeil perturbé à cet âge !
En tout cas, je vous souhaite beaucoup de courage pour les semaines à venir !

le 28/04/2017 à 14h11 | Répondre

CupCake

pour le moment bébé dort encore dans notre chambre ( bébé de 4 mois, on a prévu au moins jusqu’à ses 6 mois avec nous)
Mais oui quand il fera du ramdam la nuit une fois cette période passé, on le reprendra avec nous tout comme toi … mieux vaut des parents et un bébé reposés si dormir dans la même pièce fonctionne (parfois malheureusement ça ne suffit pas).
Et je pense que tu as trés bien géré !!!!!!

le 28/04/2017 à 09h43 | Répondre

Chacha d'avril

Oh merci beaucoup !
J’espère pour vous que vous n’aurez pas de période pareille à supporter, c’est vraiment épuisant…

le 28/04/2017 à 14h13 | Répondre

Marjo

Pareil qu’Emma, après ma énième nuit hachée ton article trouve un certain écho chez moi… Ma fille de neuf mois n’a jamais fait ses nuits. Elle se réveille à minuit et à 4h pour téter. Mais c’est précis et rapide alors même si c’est fatiguant de devoir se réveiller, c’était supportable, d’autant plus que nous dormons dans la même chambre (même configuration que toi à la maison sauf que même si on en avait envie on aurait pas la place de mettre notre matelas dans le salon…). Mais ça, c’était avant ! On suppose les dents, Mais depuis deux semaines c’est l’enfer ! Elle se réveille toute les deux heures et on peine à la rendormir… On la garde entre nous du coup, je suis pas certaine que ça l’aide à dormir mais ça rend les choses moins fatiguantes pour nous… Par contre je n’en plus et ça se ressens la journée… Vivement que ça passe !

le 28/04/2017 à 09h59 | Répondre

Chacha d'avril

Jamais !! Oh la la, ça doit être tellement épuisant.
J’espère pour vous que ça s’apaisera rapidement

le 28/04/2017 à 14h16 | Répondre

Hélène

Ici aussi aucune nuit complète depuis la naissance. En moyenne, Petit Chat qui vient de fêter sa première année…dort 3h30-4h d’affilée, pas plus. Oui il est encore allaité mais je ne pense pas que ce soit ça le problème. Pour dormir tous le plus paisiblement possible, on a toujours fait du co-dodo. J’ai repris le travail à temps plein à ses 4mois et demi alors hors de question pour moi d’être debout pendant plusieurs heures à attendre qu’il se rendorme seul. Surtout que les nuits où on a essayé de le « laisser pleurer » il hurlait pendant des heures, s’endormait d’epuisement puis se réveillait 30min seulement après… donc depuis quelques semaines et il y a eu des ratés, il s’endort seul sans trop pleurer, des fois il ne pleure pas du tout d’ailleurs dans son lit, dans sa chambre, puis au réveil de 23h il se rendort au sein dans notre lit. Après on a de 2 à 5 réveils jusqu’au lendemain 7h… des fois il tète pour se rendormir, des fois non, mais c’est rare. A mes prochaines vacances, on s’attèle au sevrage de nuit. Pas le choix, le 14 juillet Petit chat fera sa première nuit sans ses parents…invités à un mariage. J’espère que tout se passera bien. Voilà comment ça se passe ici.

le 28/04/2017 à 21h21 | Répondre

Amelie

Dans notre cas, apres des suites de nuits agitées, la solution était de le mettre dormir une nuit chez sa grand-mere. Quand il revenait, il passait de nouveau des bonnes nuits.

le 28/04/2017 à 10h21 | Répondre

Chacha d'avril

Tu as de la chance, il faut avoir les grands parents pas loin ET qu’ils acceptent de garder bébé comme ça à l’improviste !

le 28/04/2017 à 14h16 | Répondre

Lisa

Ah les difficultés d’endormissement et les réveils nocturnes… on connaît si bien ici…
Notre fils n’est pas un gros dormeur, il a tardé à faire ses nuits et même si il les fait plus régulièrement depuis plus de 6 mois maintenant (il a 18 mois) il lui arrive encore d’avoir des nuits difficiles. C’est périodique, souvent dû à des poussées dentaires mais depuis peu il commence à avoir des peurs et en parle alors je me demande si il ne ferait pas des cauchemars. Il a toujours besoin de notre présence pour s’endormir, on reste dans sa chambre jusqu’à son endormissement, on se relai, cela peut prendre 5 min comme 45 min… Et lors de nuits difficiles il peut mettre plus de 2h à se rendormir… et re-pleure dès qu’on le remet dans son lit même quand on le pense endormi, il n’aime pas dormir à côté de nous dans le lit, il faut qu’il soit sur nous, a un grand besoin d’être rassuré. Lorsqu’il fait de bonne nuit, il dort de 20h/20h30 jusqu’à 7h/8h le matin. Il y a des semaines où il fait de bonnes nuits et d’autres où il enchaîne les nuits difficiles pendant 2-3 jours d’affilés.

le 28/04/2017 à 10h21 | Répondre

Madame C

Quand je te dis que j’aime tes chroniques…
Depuis une semaine, lisa 15 mois qui fait ses nuits depuis ses 3 mois, se réveille vers 23h30… dur dur…
Par contre, le soir elle s’endort plus vite sans pleurer. Pourquoi ? Nous faisons un temps de jeux/lecture au calme dans sa chambre. Je préfère passer 20 mn avec elle a ce moment là, Que de remonter 3 fois lui ramasser ses peluches et lui dire qu’il faut dormir

le 28/04/2017 à 13h12 | Répondre

Chacha d'avril

Oooh merci ^^, c’est toujours agréable d’avoir des lectrices assidues.
J’espère que ça ne dégénérera pas pour toi comme ça l’a été ici…!

le 28/04/2017 à 14h18 | Répondre

Madame Vélo

Bon même si je t’en avais déjà parlé, je raconte ici mon expérience quasi similaire, si ça peut servir…
Donc pareil que toi, vers 14 mois Crapouillou nous a fait des nuits très compliquées pendant 1 mois. Il s’endormait normalement, mais il se réveillait vers 23h-minuit-1h en hurlant. Et il fallait rester à côté de lui pour qu’il se rendorme. Et ça durait 1h30 voir 2h. Epuisant ! Et comme toi, je sortais le plus discrètement possible de sa chambre une fois qu’il s’était enfin endormi, et quand je marchais sur le carré qui craque je me maudissais ! Au début on pensait à des cauchemars. Et puis ensuite j’ai plutôt mis ça sur une crise d’angoisse de séparation. J’ai fini par trouver un truc miraculeux qui a réglé le problème dans le livre « j’ai tout essayé » de Filiozat : quand il hurlait et que je rentrais dans sa chambre, au bout de 3 semaines, je me suis rendue compte qu’il n’était pas vraiment réveillé et que mon intervention le réveillait. Et que c’est aussi pour ça qu’il mettait 10 plombes à se rendormir. Alors la technique c’était de poser juste ma main sur son dos, tout doucement, sans caresser, juste poser la main, quelques secondes, et la retirer doucement. Miraculeux, ça fonctionnait ! Il a continué pendant une semaine à pleurer en pleine nuit, et j’ai continué pendant une semaine avec ce simple geste qui l’apaisait. Et après c’était fini. Et depuis cet épisode, je trouve qu’il a un meilleur sommeil. Par exemple avant c’était toujours un peu délicat s’il était réveillé en pleine nuit pour une raison X ou Y, maintenant il se rendort hyper vite, mais à la sieste. Voilà voilà ! Y a plus qu’à espérer que P’tit Matelot ne fasse pas pareil, car 1 mois à ce rythme là c’était effectivement épuisant !

le 28/04/2017 à 14h42 | Répondre

Chacha d'avril

Merci pour ton commentaire 😉 J’espère qu’il pourra aider d’autres parents qui passent ou passeront par ces mêmes soucis !

le 30/04/2017 à 16h41 | Répondre

Weena (voir son site)

Il me semble que c’est la période des terreurs nocturnes.
Ici aussi, les couches ont toujours été chaotique, donc j’avais déjà utilisé la technique du « je reste jusqu’à ce qu’il s’endorme, de plus en plus loin du lit et de moins en moins longtemps » pour l’aider à s’endormir seul. Il a eu aussi une phase vers 13/14 mois avec l’acquisition de la marche.
Depuis qu’il a 18 mois et qu’on a ouvert son lit, globalement ça roule tout seul, mais il aime encore bien de temps en temps me demander de rester avec lui 😉

le 28/04/2017 à 16h05 | Répondre

Chacha d'avril

Ici, ce n’était pas des terreurs nocturnes puisqu’elle était éveillée.
Oui, moi aussi je dois encore parfois passer un peu de temps avec elle pour l’aider à s’endormir, mais c’est beaucoup plus rapide qu’à cette période chaotique.

le 30/04/2017 à 16h42 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?