Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Les grossesses de mes proches


Publié le 27 juillet 2016 par Melimelanie

Je ne sais pas si tu te souviens, mais dans ma présentation, je te disais que j’étais l’une des premières à être enceinte parmi mes amies et ma famille (je parle de personnes de ma tranche d’âge et que je côtoie très régulièrement).

Entre-temps, j’ai intégré la génialissime Tribu des Mamans, et je me suis sentie beaucoup moins seule dans cette grossesse face à mes interrogations et à mes débuts dans ma nouvelle vie de maman. Mais il n’empêche que quand tout a commencé, je me sentais un peu perdue.

Le commencement

Quand on s’est lancés dans l’aventure bébé avec Monsieur Génial, on allait se marier et on était un peu en décalage avec nos amis qui se disaient qu’ils avaient encore du temps devant eux.

J’avais bien quelques amies qui avaient déjà des bébés (ma demoiselle d’honneur de choc et marraine de mon fils en était à sa deuxième grossesse), mais c’était loin d’être la « mouvance » du moment dans notre groupe d’amis.

Quand Petit Habitant s’est enfin installé dans mon ventre, presque neuf mois après la GEU, les choses n’avaient pas tant changé que ça, et je commençais à me dire que mon petit loulou n’aurait pas beaucoup de copains de son âge pour jouer.

Et puis, les temps ont changé…

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas

Quand je finis mon cinquième mois de grossesse, nous apprenons que dans le groupe d’amis de Monsieur Génial (celui que nous voyons le plus régulièrement), sur quatre couples (nous inclus), il y a un bébé en fabrication et un autre ardemment désiré.

Eh oui, un de nos amis (le témoin de notre mariage) va devenir papa six mois après la naissance de Petit Habitant ! Avec notre autre couple d’amis qui se lance dans les essais, nous risquons donc de passer à deux bébés en 2016, et peut-être trois en 2017 !

À la fin de mon septième mois, une de mes amies m’annonce qu’elle attend son deuxième bébé ! Encore un bébé pour 2016 !

Ma grossesse se termine avec l’arrivée fin 2015 de Mini Relou et son mois d’avance.

Et en début d’année 2016, les bonnes nouvelles se succèdent. Nous apprenons rapidement la grossesse de ma tornade adorée, qui fabrique un petit compagnon de jeux à mon Petit Habitant avec un peu moins d’un an de décalage. Et dans la foulée, nous apprenons la grossesse du quatrième couple de notre groupe d’amis. (Anecdote amusante : nos DPA sont identiques.)

Puis vient LA nouvelle. Celle que je n’attendais plus. Celle que ma mère n’espérait plus. Bon, avec l’apparition de ma mère, tu dois t’en douter, ça concerne ma famille. Eh oui, en mai 2016, j’apprends que je vais être tata !!! Mon fils aura en 2017 (voire fin 2016, s’il est aussi relou que lui) un petit cousin (ou une petite cousine) de pratiquement le même âge pour jouer !

À peu près au même moment, j’apprends la nouvelle grossesse de la marraine de mon fils : Petit 3 est lancé de son côté !

Je me retrouve donc mi-2016 avec un bébé déjà né (la fille de notre témoin de mariage), et pas moins de cinq bébés à venir ! Moi qui avais peur que Petit Habitant se sente seul, je dois dire que mes proches ont mis le turbo pour que ça n’arrive pas !!

Mes sentiments

Mais du coup, comment je me sens, face à cette avalanche d’annonces de grossesse ?

Bien évidemment, je suis principalement euphorique et très heureuse pour eux ! Ce sont de très bonnes nouvelles, et de voir les gens que j’aime heureux, ça me remplit de bonheur.

Oui mais… ça me rend aussi nostalgique, à un point que je n’aurais pu imaginer ! J’ai envie de retomber enceinte tout de suite, pour pouvoir vivre une grossesse en même temps que mes proches et non avec un an d’avance. Et puis, je ne sais pas si tu te souviens, mais (j’en parlais dans mon article sur les sentiments de la grossesse) ça me rend jalouse…

Eh oui, cette bonne vieille copine la jalousie refait surface :

  • Super copine n’a aucune nausée et peut travailler sans problème,
  • Grande sœur continue son travail exténuant et sa vie à mille à l’heure,
  • Autre super copine est tombée enceinte juste avec un regard de son conjoint.

Toutes ces grossesses me renvoient à la mienne, aux problèmes que j’ai rencontrés et au fait que je te disais n’avoir pas pu/su en profiter (quand enfin, j’étais mieux, j’ai fait ma MAP, et Petit Habitant est arrivé dès que j’ai eu le droit de recommencer à vivre).

Du coup, je suis en permanence avec ce trop-plein d’émotions que j’essaie de canaliser.

Cependant, tout ce que je souhaitais s’est réalisé : Petit Habitant aura plein de petits copains de son âge. Et quand je pense à ça, je souris en m’imaginant avec ma sœur et/ou mes copines, en train de regarder nos enfants jouer ensemble pendant qu’on se sirotera un mojito au soleil (oui, bah tant qu’à faire, autant que je me projette dans un futur agréable, avec du soleil et des cocktails).

Et je me rends compte que toutes ces grossesses me rendent au moins aussi heureuse que la mienne. Vite vite, petits bébés, j’ai hâte de voir vos bouilles !!!

Et toi ? Tu as vécu une avalanche d’annonces de grossesse ? Comment les as-tu gérées ? Est-ce que ça te rend plutôt heureuse, ou nostalgique ? Viens nous raconter !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

31   Commentaires Laisser un commentaire ?

weena (voir son site)

Au niveau copains, nous avions la chance de ne pas être les premiers et ensuite qu’il ai un grosse vague la même année que nous : 15 bébé pour 2014 … !
Depuis, les grossesses se succèdent tranquillement, on sait donc que FeuFolet et LutinCoquin auront des compagnons de jeux dans nos amis ^^
Par contre, niveau famille, c’est le calme plat et une des raisons de notre choix d’avoir deux enfants rapprochés. Bon, le récent mariage de ma belle soeur nous fait espérer un cousin d’un an d’écart avec notre deuxième ^^

le 27/07/2016 à 08h19 | Répondre

Melimelanie

C’est sûr que c’est plus sympa de ne pas être les seuls jeunes parents!! On aura beau dire mais c’est difficile de comprendre certaines contraintes quand on ne les a pas vécu (et les enfants c’est parfois beaucoup de contraintes).

C’est top effectivement de se dire que dans quelques années tous ces petits loulous pourront jouer ensemble (et nous en faire voir de toutes les couleurs). Et qu’ils ne traîneront pas les pieds quand on ira chez des amis ou qu’on en invitera car ils auront des compagnons de jeux!

le 27/07/2016 à 11h28 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je connais ces sentiments contradictoires et c’est un peu différent puisque c’est une envie que nous n’avons pas encore concrétisée.
Il y a des jours où il est plus difficile de se réjouir pour les autres.
Je comprends que quelque part il te faut faire le deuil de la grossesse telle que tu l’imaginais. J’espère qu’elle viendra lorsque le moment sera venu de donner une frère ou une soeur à ton bonhomme.

le 27/07/2016 à 08h23 | Répondre

Melimelanie

Oui je ne m’inquiète pas pour ma seconde grossesse. Ça viendra quand il faudra. Mais c’est sûr qu’on garde toujours le « ha si on avait eu notre grossesse en même temps on aurai pu faire des activités ensembles pendant notre congé mat ». Même si j’ai eu la chance de rencontrer des filles super dans ma ville avec qui j’ai adoré me balader et discuter pendant mon congé maternité.

La situation est différente quand on est dans l’attente et qu’on a pas déjà un enfant je te comprends bien. J’ai une amie qui est en plein entrain de vivre ça et ça me fait mal au cœur pour elle car je l’ai vécu un bref instant entre ma GEU et ma grossesse et je sais à quel point ça grignote de l’intérieur… Je te souhaite vite une merveilleuse nouvelle a nous annoncer.

le 27/07/2016 à 11h33 | Répondre

Tamia (voir son site)

C’est chouette que Petit Habitant ai des copains de son âge. Concernant l’ambivalence des sentiments, je comprends ce que tu veux dire… Comme Madame Fleur ici c’est une envie pas encore concrétisée alors les annonces de grossesse autour de nous ne sont pas toujours faciles à accueillir. Attention, je suis contente pour eux, juste que ça nous renvoie à notre attente…

le 27/07/2016 à 09h41 | Répondre

Melimelanie

Oui les annonces ne sont pas faciles quand on est dans l’attente. Surtout que justement on a envie de vivre ça! De partager et de se dire que notre petit bout aura des compagnons de jeux de son âge.

Je sais à quel point cette attente peut rendre folle et je te souhaite au plus vite une magnifique grossesse et un petit bout à vous.

le 27/07/2016 à 11h35 | Répondre

Madame Nounours

Dans mes amies et ceux de mon mari , on a eu pleins d’annonces et de naissances pour cette année et je trouve ça super cool car notre fils aura plein de petits copains et copines avec qui jouer qui seront dans la même tranche d’âge que lui. En plus, ça permet aux futurs parents de ne pas être isolés et ça permet de partager avec eux des sujets communs.

le 27/07/2016 à 10h04 | Répondre

Melimelanie

Tu mentionnes l’isolement des futurs parents et je dois reconnaître que sur ce coup là ça a été un peu difficile.

C’est toujours un équilibre délicat entre ceux qui vont te dire qu’ils ne comprennent pas mais qu’ils acceptent que votre vie change, et ceux qui voient la grossesse comme un détails et sont incapable de réaliser ce que ça implique (surtout avec la grossesse que j’ai eu ça a malheureusement eu pas mal de conséquences sur notre vie).

Même si on ne vit pas tous la grossesse et la parentalité de la même façon j’ai l’impression que la pression est moins forte quand les gens sont déjà passé par là ou sont entrains. Et il faut effectivement accepter que certains sujets de discussions changent ou apparaissent et même si j’essaye de ne pas parler uniquement de mon fils et que j’ai d’autres sujets de discussion forcément il va a un moment accaparer mes pensées.

En tout cas c’est super que ton fils puisse avoir pleins de petits copains dans la même tranche d’âge!

le 27/07/2016 à 11h42 | Répondre

Doupiou

De mon côté, première grossesse de ma famille mais quatrième de ma belle-famille. 2 états d’esprits très différents pour le coup ! Pour les amis, 3 étaient enceintes en même temps que moi ! Mais bizarrement on ne s’est pas trop vu pendant nos grossesses, on se voit plus maintenant que nos enfants sont grands !

le 27/07/2016 à 11h48 | Répondre

Melimelanie

C’est cool si vous pouvez vous voir maintenant. Je dois reconnaître qu’au début avec un bébé tout petit si elles ne sont pas à côté ça peut vraiment être une contrainte d’avoir des grossesses simultanées. Ba oui c’est souvent le bébé le plus jeune qui gagne le choix de choisir ou sa s’organise. Mais quand ils ont tous le même âge…!

Mais j’imagine que maintenant ça doit être animé quand tu les vois 🙂 J’ai hâte de pouvoir vivre ça!

le 27/07/2016 à 17h52 | Répondre

Freesia

Je trouve ça cool d’avoir plein de bébés et futurs bébés autour de toi. Même si ça arrive après, ça te permet de ne plus te sentir seule avec tes questions, les trucs bizarres et cie 😛
Tu le sais, j’étais enceinte en même temps que ma belle-soeur (DPA à 3 jours d’écart, oui oui !), et j’ai finalement bien apprécié pouvoir lui envoyer des sms « toi aussi, ça te fait ça ? » ou « ça mesure combienà ce stade ? », « alors, ça a donné quoi ton écho ? Ah, elle est grande par rapport à Cookie ! »

Bref, j’ai adoré ! Et j’adore encore plus les voir ensemble maintenant 🙂 Ils ont 1 mois et demi d’écart mais ils sont au même stade; de vrais petits jumeaux à croquer 😛

le 27/07/2016 à 12h26 | Répondre

Melimelanie

Ils doivent être trop chou à voir!!

Le coup des question par sms sur « c’est bizarre j’ai ça » je vis exactement ça en ce moment avec ma meilleure amie et ma sœur. Et ça me fait mourir de rire quand elles me disent « mais tu ne me l’as jamais dit ça! « . Et oui j’ai gardé cachés certains côtés glamour de la grossesse. Je ne pouvais décemment pas tout leur dévoiler avant 😀

Et tu as raison j’ai super hâte d’avoir enfin tout ces petits bébés autour de nous et de les voir plus tard jouer ensemble (la femme de notre témoin de mariage irait même bien jusqu’à marier sa fille avec petit habitant :-D. Oui il fait craquer tout le monde…)

le 27/07/2016 à 17h56 | Répondre

Freesia

Comment ca tu ne leur as pas tout dit ? Roooo, tu leur as pas fait lire ton super article ? 😛

Purée, 7 mois et déjà promis! Quel tombeur ce petit habitant !

le 27/07/2016 à 18h10 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Merci Mélanie (encore) pour ton franc parler. Je ressens la même ambigüité que toi face aux grossesses et débuts des copines. D un coté bien sur je n ai pas a me plaindre, j ai un BB en super forme, je n ai pas eu de gros soucis de conception. Mais les grossesses idylliques autour de moi me renvoient souvent a ma grossesse pourrie (oui j ose le dire comme ca entre les saignements du début et les deux mois d alitement a la fin qui se sont termines par une légère prématurité, on ne peut pas dire que ca été une super période). Maintenant que nous approchons du projet BB2 je me demande si je vais réussir a dépasser ca et m autoriser l espoir de vivre une belle grossesse cette fois… On verra 🙂 .

le 27/07/2016 à 12h35 | Répondre

Melimelanie

Merci pour ces compliments.

Pour le coup de la grossesse de bébé 2 je te rejoins à 1000%!!!
Pour les médecins ce sera ma troisième grossesse et du coup certains me disent : « vous en avez assez vu avec les deux premières celle la devrais se passer top »… Ouais pas sur que la nature réagisse comme ça et c’est dommage d’ailleurs :-p.

Et même si je sais que je ne suis pas à plaindre car au final mes premiers mois avec petit habitant ont été très facile et on a juste eu une otite a 7 mois et mon allaitement à roulé très vite sans problème et tout et tout mais bon.. Ça ne retire pas le gout amer que m’a laissé cette grossesse ou je n’ai pu profiter d’aucun moment.

En espérant que la prochaine me donne tort sur cette phrase que j’affectionne : « Je suis faite pour être maman mais pas enceinte »

le 27/07/2016 à 18h00 | Répondre

Mlle Mora

Bah moi j’aimerai bien que mes copines attendent des bébés elles aussi ! Parce que là, je me retrouve à 8 mois de grossesse de ma 2ème et je pars en week-end entre copine, sauf que c’est pas facile de leur faire comprendre que non je peux pas faire une randonnée, ça me fatigue trop, et que j’ai besoin d’un minimum de confort pour dormir car le ventre est gênant et que je suis épuisée par ma 1ère…
Alors tu as de la chaaaanceeee ! Chui Jalouse !! ahah !!
Nan, on a 2 couples d’amis qui ont des enfants du même âge que la nôtre et de la future nôtre, donc heureusement y a des des gens qui nous comprennent encore ! hihi

le 27/07/2016 à 13h08 | Répondre

Melimelanie

Je n’aime pas trop dire « ils comprendront quand ils auront des enfants » car cette phrase me faisaient hurler quand j’étais nullipare mais je dois reconnaître malheureusement qu’elle est souvent vraie…

Il y a pleins de choses que je ne pouvais même pas imaginer une seconde avant d’être enceinte. Et avec l’image qu’on nous montre dans notre société (haa les séries télé américaines pour ça sont au top de l’hypocrisie) j’étais très loin de pouvoir imaginer les douleurs et le mal être que pouvais entraîner une grossesse (même quand on vit une grossesse « facile »). Non pas qu’on ne soit pas contente d’être enceinte ou heureuse et épanouie d’attendre un bébé mais bien que physiquement on accuse le coup! C’est une épreuve pour le corps qui ne passe pas forcément inaperçue.

Sinon nous on te comprends les chroniqueuses si tu as besoin de soutien (bien que bientôt tu vas devenir maman d’une fratrie donc il y aura peut être des choses qui échappent à certaines d’entre nous :-p)

le 27/07/2016 à 18h09 | Répondre

Ars Maëlle

Je ne sais pas si c’est le cas de tes copines, mais je pense que parfois, dans la réaction des ami(e)s, il n’y a pas que l’incompréhension, il y a tout simplement aussi de l’agacement ou de la frustration : à mon EVJF, on n’a rien pu prévoir de sportif car une amie était enceinte de 7 mois. J’étais contente qu’elle soit là, mais tout simplement aussi déçue que ça nous empêche de faire du canoë ou de l’accrobranche par exemple. C’est tout bête, ça peut sembler méchant, mais c’est comme être déçue parce que quelqu’un a ramené son enfant à une fête d’adultes et que ça « gâche » la soirée (aussi du vécu, ils avaient oublié le babyphone donc le bébé devait rester avec nous, et on n’avait pas le droit de faire un courant d’air alors qu’il faisait 26-27° dedans pendant les fêtes de Noël !). Tout le monde doit se mettre au diapason de la future maman ou du bébé. Bien sûr, on les adore ces amies, et leurs enfants aussi, mais les jeunes/futurs parents peuvent aussi essayer de « comprendre » ceux qui ne sont pas dans leur cas et qui veulent se bourrer la gueule/sauter à l’élastique/dormir sur place/etc.
Je ne veux vraiment pas agresser qui que ce soit par ce commentaire, je suis la première à aménager l’organisation pour les jeunes parents (horaires flexibles ; pas de reproches pour le retard, les imprévus, les heures passées à endormir l’enfant ; lit parapluie à la maison pour les invités…), je pense qu’avec mes 17 neveux et un an de sortie d’école+crèche, j’ai relativement conscience des conséquences pratiques de la présence d’un ou plusieurs enfant(s), mais parfois, ça agace de ne pas pouvoir suivre le projet parce qu’une telle est enceinte ou qu’elle ne peut pas laisser son bébé qui est encore au sein… Alors on fait quoi ? on aménage pour que tout le monde y trouve son compte ?(super ! mais pas toujours possible), on change de projet pour un truc décevant ? ou on laisse la copine sur le carreau ?
J’adore les enfants et en particulier les enfants de mes amies, je peux passer des heures à causer de leurs progrès ou de leurs tracas, mais ce n’est pas le cas de tout le monde, et je voudrais juste rappeler ça : la compréhension doit être mutuelle, les jeunes parents attendent (ou au moins espèrent) des autres la compréhension de leurs envies/contraintes nouvelles, ils peuvent aussi faire preuve de compréhension pour les envies/contraintes des autres, qui sont légitimes aussi.
Désolée pour le pavé, j’espère au moins avoir été claire sans être blessante car ce n’est vraiment pas le but.

le 28/07/2016 à 02h10 | Répondre

weena (voir son site)

Pour moi, là, le problème vient des amies enceintes/jeunes parents : je viens d’accoucher de mon deuxième, mais meilleure amie se marie dans 2 mois, son EVJF est dans quelques semaines avec un super programme clairement incompatible avec un nourrisson … ben, je ne viens que le dimanche pour la journée récupération ^^. Et ça lui fera une belle surprise car elle s’attend à ce que nous ne venions pas.
N’ayant pas de famille proche, on embarque souvent notre/nos enfants avec nous, mais j’estime que je dois moi aussi m’adapter à la situation et pas estimer que tout m’est du sous prétexte que je suis avec des bébés ^^

le 28/07/2016 à 09h51 | Répondre

Melimelanie

oui weena je suis d’accord avec toi il y a aussi des jeunes parents/ femmes enceintes qui « abusent » de la situation. On doit être capable de savoir si on va être un poids ou non et de se mettre de côté pour éviter de peser sur l’événement.

C’est une adaptation des deux côtés mais j’ai parfois eu l’impression que même mes adaptations étaient mal perçues (genre « ho elle ne fait pas d’effort c’est bon elle est juste enceinte c’est pas une maladie »)…

le 28/07/2016 à 10h21 | Répondre

weena (voir son site)

C’est sure que dans ce cas, ça passe mal … moi, je n’ai eu aucun problème sur les adaptations, voir plutôt l’inverse … je fait partie de ses femmes enceintes qui permettent aux autres de dire « la grossesse n’est pas une maladie » et je passe mon temps enceinte à m’excuser que ce soit si facile pour moi … ^^

le 28/07/2016 à 11h50 |

Melimelanie

Alors je me permet de répondre à ce que tu dis et je dois te dire que ton commentaire m’a un peu énervée (sans aucune méchanceté c’est juste que ça me renvoi à des moments pas faciles de ma grossesse ou je me suis prise des réflexions comme quoi j’avais gâcher la journée alors que j’avais passé mon temps debout à ne pas pouvoir me poser et que j’avais aidé malgré ma fatigue et mes nausées +++).

J’ai donc été dans la situation ou j’étais enceinte et je « gênais » mais aussi dans la situation ou ma demoiselle d’honneur étais enceinte de 7 mois pour mon EVJF. Et honnêtement que ce soit ma demoiselle d’honneur ou moi quand nous étions enceintes invitées à des événements on se mettaient instinctivement de côté pour éviter de faire peser notre état sur l’événement en cours. En tant que femme enceinte puis jeune maman j’ai toujours essayé le moins possible d’entraîner de contraintes pour les autres mais il y a un moment ou effectivement on a le droit de dire qu’on est fatigué ou que ce n’est pas possible.

Du coup j’ai vraiment juste l’impression dans ton commentaire de retrouver ce que j’essayais de dire plus haut sur la compréhension. On ne se rends pas compte de l’effort que ça demande à une femme enceinte ou à une jeune mère de « juste » venir à un événement parfois et on a l’impression que c’est juste une chieuse qui impose son état. C’est pour ça que j’ai eu tendance à souvent décliner les invitations pendant ma grossesse et a n’aller qu’à celles vraiment impossible à rater.

le 28/07/2016 à 10h18 | Répondre

Melimelanie

Réponse à Ars Maëlle désolée j’ai oublié de préciser.

le 28/07/2016 à 10h18 | Répondre

Ars Maëlle

Je comprends bien ce que tu dis, et ça ne t’était pas du tout adressé.

Vraiment, je ne veux pas jouer l’avocat du diable, car je t’assure que je suis en général plutôt très compréhensive avec les futurs/jeunes parents, que ce soit pour l’alimentation de la copine enceinte (et ça tu peux le manger, et ça je l’ai lavé 4 fois pour être sûre qu’il n’y a plus de terre… au dernier mariage, je suis allée en cuisine réclamer un trou normand sans alcool que j’ai servi moi-même à celles (et ceux) qui le voulaient), à céder le passage ou la place aux femmes enceintes (et à la faire céder aux autres qui n’ont pas vu ou font semblant), à dégainer toutes les solutions possibles chez moi pour faciliter la vie des jeunes parents (polochon en guise de coussin d’allaitement, lit parapluie..) à changer les enfants des autres et à assurer de temps en temps la nuit chez les belles soeurs/copines pour qu’elles puissent dormir un peu.
Ca me rendait malade d’entendre mon père se plaindre car mon frère mettait 45′ à se mettre en route pour une balade (ben oui, avec 3 enfants, quand un est prêt l’autre a fait caca,, puis c’est l’heure de la sieste…) je l’ai toujours défendu.

On va dire qu’il y a un biais ici : je lis beaucoup de témoignages sur les blogs de femmes qui se plaignent de l’incompréhension des gens, alors que dans ma vie je vois peu de ces situations (sauf dans les transports) car j’ai la chance d’avoir un entourage empathique, du coup ça renvoie l’impression que c’est toujours la faute des autres (et parfois avec des attentes très exagérées sur la façon dont les autres doivent s’adapter à elles, les autres aussi ont une vie avec des envies et des contraintes) Mais je prends conscience en te lisant que dans la plupart des cas, c’est bien les autres qui y vont de leur « t’es pas malade, t’es juste enceinte » ou du « c’est bon, le monde tourne pas autour de ton rejeton », donc que mon commentaire peut énerver (comme quand quelqu’un dit « oui, mais il y a aussi des hommes battus, donc arrêtez de parler des femmes battues » ) et je suis désolée de t’avoir ramenée à ça, c’était plus par rapport aux abus de certain(e)s

Bref, sans rancune j’espère, je continuerai à faire au mieux avec ceux que je côtoie et si j’arrive à tomber enceinte et qu’on me renvoie des vacheries, je n’hésiterai pas à sortir la vérité aux gens sur mon état (je le fais avec ma dépression chronique, en général ça mouche les gens), c’est aussi en levant le tabou sur les vrais maux de grossesse que les gens auront moins de phrases maladroites ou de pures méchanceté crasse.

Re désolée pour le pavé, cela donne l’impression qu’il y a matière à article… Enceinte vs Nullipare : le match (2ème degré inside)

le 28/07/2016 à 11h02 | Répondre

Melimelanie

Merci pour ta réponse.

Merci d’avoir compris que mon commentaire pouvait paraître un peu sec parce que ça me renvoyait à un moment pas facile de ma grossesse (non réellement après l’avoir posté j’ai même eu peur d’avoir été un peu trop virulente et j’ai demandé à ma meilleure amie ce qu’elle en pensait…)

Merci pour tout ce que tu mets en place pour tes proches (ou non d’ailleurs, dans les transports ce ne sont pas des proches) enceintes ou jeunes mamans.

Merci pour ton pavé parce que prendre le temps de discuter c’est important.

Merci de faire attention aux autres.

Oui je te dis merci parce que je pense qu’on ne te le dit pas assez. C’est souvent le cas quand on fait très attention aux autres.

Je précise qu’aucun de mes merci ne sont ironique! Je les pense tous. Et je te souhaite de pouvoir tomber enceinte un jour (et de ne pas hésiter à remettre à leur place ceux qui te feront des réflexions 😉 ) et que surtout les gens te rendront ce que tu fais pour les autres!

(Et oui malheureusement les gens qui abusent on en trouve partout du coup parfois elles tombent même enceinte ou deviennent mamans. Mais je te promets que ce n’est pas la majorité :-p)

le 28/07/2016 à 11h12 |

Louna

Ahahah ! Je veux l’article match ! 😉

le 28/07/2016 à 11h14 |

Melimelanie

Toi tu cherches les problèmes Louna 😀

le 28/07/2016 à 11h17 |

Miss Chat

J’ajoute mon grain de sel d’expérience : j’étais enceinte de 8 mois lors de l’EVJF d’une de mes meilleures amies et j’avais décidé vu mon état de ne pas faire obstacle au choix des activités et d’aller uniquement à ce qui me convenait. Donc oui aux activités intérieures où je pouvais me vautrer dans le canapé mais non aux 3h debout dans le centre-ville par exemple… Je suis rentrée faire une sieste ! Mon amie était hyper heureuse de m’avoir le reste du temps et je ne l’empêchais pas de s’amuser.
Dans un EVJF, je trouve que c’est à la (future) maman de s’adapter (y aller ou non, participer ou non, etc.) parce que c’est définitivement un événement qui est centré sur une autre personne…

le 28/07/2016 à 12h14 | Répondre

Hermy

J’aurais adoré être enceinte en même temps que ma soeur mais je crois qu’on est définitivement pas dans le même timing. Par contre j’ai été enceinte en même temps que ma belle-soeur (3 mois d’écart) et je n’en garde pas un super souvenir : Ils ont eu beaucoup de difficultés dans la conception alors que nous cela a marché très vite, du coup je me sentais limite coupable de me réjouir, de l’annoncer et cela m’a un peu gâché mon plaisir. Par la suite j’ai eu des remarques un peu maladroites de mon bf sur mon poids (alors que je n’avais pas pris un gramme).
Je pensais que cela serait cool que le Choupi ait une cousine de son age mais en fait d’un, on ne les voit quasiment jamais (genre 2 fois par an alors qu’on habite à à peine 1h30 de voiture) et quand on les voit il y a souvent des comparaisons (et cela me saoule parce que j’ai déjà vécu cela avec ma soeur et avec mes cousines proche en age).
Avec les ami(e)s, cela se passe beaucoup mieux.

le 28/07/2016 à 09h44 | Répondre

Melimelanie

C’est sûr que les comparaisons malheureusement quand un événement se passe en simultané c’est encore plus présent…

Après c’est dans le caractère des gens je pense que ceux qui compare choupi ou ton état pendant la grossesse à leur expérience personnelle l’aurai fait en décalé aussi…

Mais je comprends un peu le sens de ton message sur le fait que les grossesses en simultanés ça peut aussi ne pas être si agréable que ça :-p.

Pour le timing je pense qu’avec ma sœur c’est foutu aussi à jamais même pour bébé 2 😀

le 28/07/2016 à 10h24 | Répondre

Miss Chat

Aaaaah t’en as de la chance ! Et Petit Habitant aussi d’avoir des amis bébés 🙂
Que dalle ici ou presque… Croquette est la première de sa génération dans la grande famille de mon mari (gros succès de ce côté-là forcément) mais pas tout à fait de mon côté car un cousin a déjà deux filles, qu’on voit 2-3 fois par an. Dans mon cercle d’amis, je suis la première maman (et c’est pas prêt de changer). Il y a quelques bébés chez les amis de mon mari mais on les voit peu.
Bref, pas jojo quoi… Pourtant, j’aimerais tellement qu’on puisse faire des réunions de famille ou des soirées où Croquette aurait des potes à elle, de son âge ! ^^ Une cousine de mon mari qu’on voit souvent aura un petit garçon en octobre donc je ne désespère pas que ça arrive !

le 28/07/2016 à 11h29 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?