Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

J’ai testé pour toi : le yoga prénatal


Publié le 5 avril 2019 par Doupiou

Oui tu as tout à fait raison, cela fait un moment que j’ai accouché. Et pourtant, j’aimerais te parler de ma pratique du yoga prénatal pendant que j’étais enceinte de Barbouille.

Je n’avais jamais pratiqué de yoga avant de me lancer dans l’aventure, tout en étant enceinte.

Alors je te propose un petit tour d’horizon de ma découverte et ma pratique du yoga. Avec bien-sûr, un retour ce que cela m’a vraiment apporté !

Ici je ne traiterais que le yoga prénatal mais un article sur ma pratique du yoga arrive bientôt sur Sous notre Toit.

Comment on commence ?

Je ne me suis pas réveillée un matin en me disant : tiens, si je faisais du yoga ? En fait, le processus a été plus réfléchi…

Depuis le troisième mois de grossesse, j’ai souffert d’une sciatique qui ne m’a pas quittée. La douleur était telle que je me paralysais complètement obligeant parfois Mari Barbu à me porter jusqu’au lit ! Mon ostéopathe, m’a montré quelques étirements à faire pour soulager ma douleur et m’a dit qu’il serait bien que je pratique une activité physique.

Okay, mais alors quelle activité physique ? La natation ? Impossible avec PetitePerle à gérer. La marche ? Je sais que je ne m’y astreindrais pas. Je cherchais plutôt une activité que je puisse faire chez moi tranquillement, sans avoir à prendre des cours à une heure précise et devoir prendre ma voiture…

Contrairement à la plupart des personnes, je pratique bien plus régulièrement une activité chez moi que m’obliger à prendre des leçons collectives.

Je me suis donc tournée vers le yoga, dans lequel je trouvais tous les bénéfices : activité physique, étirement pour ma sciatique et méditation.

crédit photo : StockSnap (Pixabay)

Le yoga c’est quoi en fait ?

Le yoga c’est une pratique qui allie étirements, méditation et « gestion » des énergies. Les postures ou poses, ont chacune des bénéfices propres comme faire travailler le périnée, les abdominaux ou soulager les articulations ou les douleurs… Les poses s’enchaînent dans la douceur et à la moindre douleur, on arrête et on enchaîne sur une autre pose ou on trouve une variante plus confortable.

Au-delà de l’aspect physique, le yoga prénatal permet de se consacrer un moment de partage unique entre son bébé et soi-même à travers le calme et la méditation.

Le positionnement des doigts est important pour faire circuler différentes énergies suivant le bénéfice recherché. On appelle cela les « mudras ».

Les leçons avec la sage-femme

J’ai contacté une sage-femme près de chez moi qui donne des cours de yoga prénatal moyennant 10€ la séance d’une heure.

Je ne voulais pas faire n’importe quoi pour commencer et je préférais être encadrée.

On commence par des pose simples, visant à contrôler la respiration. Puis on entre dans le cœur de séance où la sage-femme nous montre diverses poses et les bénéfices qu’elles apportent. Elle corrige si besoin notre position. On termine la séance par une phase de méditation. Etant très sensible à la sophrologie et à l’hypnose, je trouve que la méditation est la phase primordiale du yoga prénatal, elle permet de se connecter à son enfant. Et si comme moi tu as du mal à investir ta grossesse, c’est un excellent exercice .

J’ai pris cinq leçons pour avoir des bases puis j’ai continué chez moi, comme je le souhaitais.

Le yoga prénatal chez soi

Un tapis de gymnastique, c’est tout ce dont tu as besoin pour pratiquer le yoga.

La liberté de pratiquer le yoga chez-soi c’est de pouvoir adapter ta séance à l’objectif recherché. Ma sciatique me fait particulièrement mal aujourd’hui ? Une séance basée sur les étirements du dos et des fessiers. Je me sens fatiguée après une dure journée de travail ? Une séance plutôt axée sur la méditation. J’ai la pêche ? Une séance un peu plus sportive.

Je pratique le yoga au moins tous les deux soirs, voir même tous les soirs suivant mon envie. Parfois PetitePerle se joint à la séance avec moi ! Je commence mes séances toujours de la même façon : échauffement avec des postures pour contrôler la respiration, cœur de séance et méditation.

Mais j’avais envie d’essayer de nouvelles choses, de varier les postures. Mais surtout d’avoir toujours des exercices recommandés pour les femmes enceintes. Après beaucoup de recherches, je me suis procurée ce super livre dont de nombreuses poses me sont encore utiles aujourd’hui dans ma pratique plus avancée :

Tu peux te le procurer ici

Ce qui m’a beaucoup plu dans ce livre, c’est que toutes les poses sont très bien expliquées avec des photos, des conseils, des contre-indications et des variantes.

Il y a aussi un chapitre post-natal qui m’a été hautement bénéfique et même une partie de yoga avec bébé mais j’avoue que je n’ai pas testé !

Les bénéfices du yoga

Comme tu l’as lu plus haut, je pratique encore le yoga aujourd’hui et les bienfaits sont multiples. Dans le cas du yoga prénatal, j’ai gagné en souplesse et en souffle. Mes douleurs de sciatiques étaient bien plus supportables et j’arrivais à trouver des positions qui me détendais pendant mes contractions.

Dans le cas de la méditation associée au yoga, j’ai communiqué avec mon bébé à naître. J’imaginais un fil d’or qui partait de mon cœur et qui allait jusqu’à mon bébé pour nous relier ensemble. Ce fil d’or était conducteur d’amour, de bienveillance et de calme. Cela peut paraître un peu cul-cul-la-praline de dire ça mais j’avais tellement de mal à investir cette grossesse que la pratique de la méditation m’a fait le plus grand bien (et à Barbouille aussi je pense !)

Je remarque que mes nuits sont bien meilleures après avoir fait une séance. Mon corps est détendu, apaisé et calmé du rush de la journée.

J’ai un petit catalogue adapté aux enfants, et PetitePerle adore faire du yoga avec moi !

Alors si je peux te donner un conseil si tu hésites à pratiquer le yoga enceinte : fonce ! Tu ne le regretteras pas !

Et toi ? Tu as fais du yoga enceinte ? Tu as envie d’essayer ? Tu as des conseils ? Dis-nous tout !


Guide accouchement


Tu en as marre de courir les magasins pour les fringues des enfants ? Et ce tous les mois, vu à la vitesse à laquelle ils grandissent ? Et je ne parle pas du petit qui hurle (que ce soit le tien ou celui d’une autre, grrr) parce qu’il ne veut pas essayer ce pull-là… Et si tu recevais directement chez toi de jolis looks (du 1 mois au 14 ans !) à essayer TRAN-QUILLE-MENT. Ça va ? Tu gardes et tu payes. Ça ne va pas ? Tu renvoies gratuitement. Bref, viens vite tester Little Cigogne !

Commentaires

8   Commentaires Laisser un commentaire ?

Croco

J’adorerai faire du yoga pré-natal (d’autant plus qu’à 4 mois de grossesse j’ai déjà de la sciatique depuis 3 semaines), mais la sage-femme la plus proche qui le propose est à 30 km de chez moi et dans un coin où il est difficile de se garer, donc je crois que je vais laisser tomber… Je vais surement essayer la sophrologie à la place, mais j’ai très peur de ne pas accrocher.

le 05/04/2019 à 11h19 | Répondre

Doupiou

Tu peux peut-être commencer par faire une seule séance ? Tu verras les bases pour soulager ta sciatique et reproduire les poses chez toi….
Concernant la sophrologie, j’avais beaucoup d’apriori et finalement, ça m’a été très bénéfique ! Et puis ça ne coute rien d’essayer ,-)

le 05/04/2019 à 12h36 | Répondre

SarahCoteOuest

S’il n’y a pas de sage-femme à proximité, tu peux essayer de suivre des cours sur internet (Lucile Woodward, Yogandra…). Il y a des cours très bien faits, même si évidemment, personne n’est là pour corriger ta position. Je n’ai pas été très régulière mais ces cours m’ont permis d’atténuer mes douleurs au bassin

le 05/04/2019 à 18h36 | Répondre

Workingmutti (voir son site)

J’avoue ne jamais avoir pensé au Yoga prénatal. Je suis tellement pas souple que je risque de mener à la dépression nerveuse toute sage-femme tentant d’apprendre une ou deux positions XD

le 05/04/2019 à 11h38 | Répondre

Doupiou

Je crois qu’il y a plus d’un an en arrière, on pouvait difficilement faire plus raide que moi… Ce qui est bien dans la pratique du yoga c’est que tu acquiert rapidement et durablement de la souplesse !
Et puis tu le fais pour toi, pas pour les autres !

le 05/04/2019 à 12h37 | Répondre

Maman Louve

J’ai fait du Yoga Prénatal en cours (car pour ma part c’est l’inverse de toi) et j’ai beaucoup apprécié! L’avantage du cours c’est de pouvoir partager et rencontrer d’autres futurs mamans. A chaque début de cours, on faisait un petit tour de ce qui allait/n’allait pas, et on se sent souvent moins seule.
Comme toi j’ai eu beaucoup de mal à investir ma grossesse (et je n’ai pas aimé être enceinte de tout façon) je pense que ça m’a aidé à mieux traversé cette période et les différents changements. J’étais plus sereine.
Au niveau physique j’avais des soucis au sacro-iliaque (coucou les ligaments détendus) dès le 4ème mois. Ca m’a littéralement sauvé! Plus rien jusqu’à la fin. Sauf durant les périodes de vacances (eh oui moi à la maison je n’y arrive pas)
J’ai tellement apprécié le yoga pré-natal que j’ai ensuite fait le post-natal. Et c’est vraiment chouette aussi (et super pour périnée)

le 05/04/2019 à 14h33 | Répondre

Doupiou

Je rejoins ton commentaire à 100%. Maintenant je suis devenue une vraie mordue de yoga que je pratique tous les 2 jours !

le 05/04/2019 à 16h42 | Répondre

Claire Gezillig

Le yoga prénatal est ma seule préparation à l’accouchement. Hyper utile pour la première grossesse, pour la deuxième c’est plus histoire d’avoir un temps pour moi et pour ce bébé à venir. Dans les 2 cas, j’ai commencé à la fin du premier trimestre. Mais ici c’est en salle et avec profs de yoga classiques

le 10/04/2019 à 19h28 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?