Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Résultat de ta recherche pour "contraception"


Arrêt pilule santé

Post-accouchement : ma contraception non choisie

« On n’a pas bien le choix. »

Tels sont les mots de mon gynécologue-obstétricien lors de ma dernière consultation, pour évoquer la contraception après mon accouchement. Je reste abasourdie : la contraception, c’est un choix, justement ! Le choix de ce qui est mieux pour moi et pour mon corps, non ? D’ailleurs, il n’y a pas un site qui s’appelle choisirsacontraception.fr ? Petit flash-back !

Femme déterminée

Mon choix de contraception, ma libération

Je suis prête à te parler de mon choix de contraception définitive. Je VEUX t’en parler, parce que c’est encore tabou dans notre société, et que je me suis battue pour pouvoir le faire respecter. J’écris ces lignes en tremblotant (c’est pour dire !), parce qu’on ne sait jamais quelles réactions on peut attiser avec ce genre d’articles. Mais j’assume.

Avec l’arrivée de ma fille, malgré toutes les difficultés qu’on rencontre avec elle, j’étais comblée. J’avais trois enfants, tous aussi beaux les uns que les autres. J’étais heureuse.

Mais l’idée d’un quatrième qui se pointerait l’air de rien me filait une frousse juste monumentale. Je ne VOULAIS PAS d’un enfant surprise. Je ne voulais plus d’enfant, tout court.

test de grossesse positif

Comment je suis tombée enceinte entre deux contraceptions

J’ai toujours l’impression d’être un peu usurpatrice quand je parle de comment je suis tombée enceinte.

Alors qu’autour de moi, mes copines avaient du mal à tomber enceinte ou subissaient malheureusement des fausses couches, Chouchou et moi ne pensions pas vraiment à avoir un enfant. Enfin, on allait se marier dans quelques mois, et nous savions que nous en aurions un jour, mais juste, pas maintenant.

bébé endormi sur une beau de mouton

Demain, j’arrête la contraception !

Ulrich a déjà manifesté depuis plusieurs années son désir de construire une famille avec moi. Il rêve d’enfants, et aurait été prêt à franchir cette étape avant même d’organiser notre mariage.

De mon côté je préférais suivre un ordre plus classique.

Un jour, je suis devenue maman…

Aujourd’hui, je partage avec toi un des pans de ma vie empli de déceptions. J’ai besoin d’écrire pour essayer d’effacer les dernières traces d’amertume. Et puis, pour que tu comprennes mieux le récit de ma seconde grossesse, tu as besoin d’en savoir plus sur la première.

Mon 1er trimestre ordinaire

Nous avons eu la chance d’être parfaitement raccord avec les statistiques : 25% de chance de concevoir par cycle puisqu’il nous a fallu 4 mois d’essais pour tomber enceinte. Or, moi, je m’attendais à un parcours du combattant parce que nous avons plus de 30 ans tous les deux et, en plus, nous avons des tas de kilos en trop !

Et un jour…

Après quelques jours de retard, je n’y tiens plus. Je rentre du boulot et je fais le test acheté quelques mois auparavant. (au diable les recommandations qui t’enjoignent à faire le test avec les premières urines de la journée. Clairement IMPOSSIBLE d’attendre plus longtemps).

Le bon moment

Si les essais bébé ont été plutôt rapides, on ne peut pas en dire autant de l’attente entre notre désir d’avoir un bébé et le début des essais.