Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

« Tu es formidable, je t’aime »


Publié le 11 juin 2019 par Chacha d'avril

Voilà une phrase que Petite Fleur me dit régulièrement. Puis elle m’attrape le visage et me fait un énooorme bisou. Son père y a également le droit, très souvent.

Pourquoi tant d’amour et d’effusion ? Et bien j’imagine qu’il y a une part de personnalité, Petite Fleur est de nature extravertie et affectueuse, elle embrasse ses copains, sa maîtresse, ses oncles,… Et puis, il y a sûrement aussi une bonne part de mimétisme. L’Homme et moi nous câlinons beaucoup et surtout, nous couvrons notre fille de câlins, bisous et compliments chaque jour.

Le matin au réveil, elle réclame d’être portée jusqu’au canapé et c’est l’occasion d’un gros câlin jusque là. Quand on la dépose à l’école, elle nous fait un gros câlin-bisou chacun. Elle court dans nos bras quand on la récupère le soir. Elle réclame un câlin quand elle ne fait rien de particulier. Le rituel du coucher tourne autour d’un gros câlin et de mots d’amour. Quand je suis prêt d’elle, je ne peux pas passer plus de quelques minutes sans lui dire que je l’aime et lui faire des bisous partout pour sentir son odeur bien à elle.

Crédit photo (creative commons) : StockSnap

Écrit comme ça, ça semble vraiment trop… Et pourtant nous adorons ça tous les trois. On dit qu’il existe cinq langages de l’amour : les paroles valorisantes, les cadeaux, les moments partagés, le toucher et les services rendus. Et clairement nous on s’exprime par le toucher et les paroles valorisantes. Pour nous, c’est essentiel.

De plus, dire à notre fille à quel point on l’aime et lui rappeler qu’elle est belle, forte, intelligente, drôle, merveilleuse et plein d’autres adjectifs encore, ce n’est pas simplement pour gonfler son égo. C’est aussi pour lui permettre, aujourd’hui et plus tard, d’avoir confiance en elle. De se sentir forte face à l’indélicatesse ou les moqueries qu’elle pourrait rencontrer au cours de sa vie. D’avoir confiance en elle face aux épreuves et obstacles de la vie, que ce soit des petites choses de l’enfance ou de grandes choses de l’adolescence.

J’espère que ma file ne doutera pas d’elle même, qu’elle sera assez sûre d’elle pour toujours réussir à rester optimiste et trouver une solution à ce qui la tracasse. Pourquoi ? Parce que son père et moi sommes deux grands angoissés, chacun à notre manière.

Moi, j’ai peur du changement, des épreuves, des difficultés, j’angoisse très facilement. L’Homme, lui, doute de lui en permanence, il se croit faible, incapable et parfois il n’ose pas de peur de ne pouvoir réussir. Alors il compense par une « grande gueule ».

Et je n’ai pas envie que Petite Fleur se dévalorise de la sorte ou angoisse à la moindre difficulté. J’aimerai qu’elle soit forte et sûre d’elle, qu’elle soit plus forte et sûre d’elle que moi. Je ne sais pas si ça fonctionnera mais je l’espère de tout mon cœur.

Ce n’était pas l’objectif premier, mais la couvrir d’amour et de compliments l’a rendue elle même très attentionnée et tendre. Comme je te le disais plus haut, c’est une petite fille très câline, attentionnée, qui se soucie des autres. Elle ne nous raconte pas toujours ce qu’elle a fait à l’école mais si un de ses copains est tombé ou s’est fait mal, elle nous racontera tout en détail et conclura par « je lui ai fait un câlin pour qu’il arrête de pleurer ».

Peut-être qu’elle héritera de notre propension à angoisser, peut-être qu’elle ne sera pas assez forte face à tous les obstacles de la vie mais en tout cas, je sais qu’elle sera douce, attentionnée et tournée vers les autres. Et pour ça, je suis très fière d’elle.

Et toi, tu câlines un peu trop ton enfant ou ce n’est pas ton truc ? Tu te tortures l’esprit quant à sa vie d’adulte ou tu es plutôt zen ? Raconte !

Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mme Espoir

Je ne connaissais pas les 5 langages de l’amour : c’est très intéressant !

On a toujours cherché à valoriser Sctroumpfette et à l’encourager par ce genre de paroles. Elle manque énormément de confiance en soi, ça me fait souvent mal au cœur car je suis comme ça et je n’ai pas envie qu’elle s’angoisse pour un rien comme c’est mon cas. En grandissant ça s’améliore, et désormais elle sait pointer du doigt quand elle est fière d’elle ce qui nous fait énormément plaisir !

le 11/06/2019 à 09h35 | Répondre

Chacha d'avril

Les cinq langages de l’amour est une théorie qui a été publiée il y a quelques années et qui est depuis très populaire. Personnellement, je la trouve intéressante.
Malheureusement, je crois que tous les adolescents passent par une phase de dénigrement de soi… J’espère que Schtroumpfette sera malgré cela une jeune adulte sûre d’elle.

le 12/06/2019 à 14h45 | Répondre

Madeleine

Le livre, c est « les cinq langages de l amour, de Gary Chapman ». Un bon cadeau pour des jeunes mariés (ou moins jeunes😉)

le 12/06/2019 à 22h51 | Répondre

Chacha d'avril

Merci Madeleine pour la référence 🙂

le 14/06/2019 à 13h06 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?