Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Petite Fleur et ma grossesse


Publié le 7 mars 2020 par Chacha d'avril

Je suis enceinte et Petite Fleur l’a compris très tôt.

J’étais très étonnée mais surtout embêtée qu’elle l’ait compris aussi tôt. J’en étais à 9 SA quand elle nous a révélé savoir !

Ça m’embêtait vraiment qu’elle le sache aussi tôt, pour plusieurs raisons :

  • J’ai fait plusieurs fausses-couches par le passé et bien qu’elles aient eu lieu très tôt (entre 5 et 7 SA) et que le risque semblait moins important que j’en fasse une maintenant, j’avais tout de même très peur que cela arrive à nouveau. Et dans ce cas, comment expliquer à une enfant de quatre ans qu’il y avait un bébé et qu’il n’était plus là… ?
  • Le fait qu’elle sache si tôt rendait les choses très floues pour elle : je n’avais pas de gros ventre, elle ne voyait aucun préparatif particulier dans la maison, on lui disait que le bébé arriverait dans très très longtemps, quand il ferait assez chaud pour aller dans la piscine du jardin (alors qu’on était mi-décembre). Lui faire comprendre tout ça était assez compliqué
  • Et puis demander à une enfant de quatre ans de garder un aussi gros secret, c’est comme jouer à pile ou face. Il y avait de grandes chances qu’elle révèle ma grossesse à ses copains et à la maîtresse, ce serait ensuite répété et amplifié. Et tant que le risque de fausse-couche n’était pas écarté, ça ne m’enchantait pas vraiment.

Avec l’Homme nous avons donc décidé de ne pas trop lui en parler, d’attendre qu’elle nous pose des questions pour aborder le sujet. Notre fille est une grande angoissée et nous ne voulions pas qu’elle s’inquiète inutilement. Aujourd’hui encore, je ne sais pas si c’était la meilleure chose à faire.

Ce qui est sûr, c’est qu’elle y a beaucoup réfléchi seule. Car un soir après l’avoir couchée, nous l’entendons pleurer à chaudes larmes au fond de son lit. J’y vais et lui demande ce qui ne va pas. Entre deux sanglots, elle me dit « je ne veux pas changer de maison !!»

J’ai tout de suite fait le rapprochement : sa meilleure copine vivait en appartement jusqu’à l’arrivée du petit frère, ce qui a conduit à un déménagement dans une grande maison. Et ma Petite Fleur de quatre ans a très vite fait un rapprochement assez logique : bébé = déménagement.

L’Homme est arrivé assez rapidement comprenant que la situation nécessitait son aide. J’ai pris ma petite fille secouée de sanglots dans les bras et je lui ai expliqué calmement que nous ne changerons pas de maison, que nous avions une maison assez grande pour quatre et que sa chambre serait toujours sa chambre.

Elle s’est calmée pour m’écouter puis s’est remise à pleurer tellement fort qu’elle avait du mal à respirer. J’étais totalement désemparée. Je ne comprenais pas pourquoi elle était si bouleversée. Elle nous a alors dit d’une voix chargée de tristesse et de désespoir « Quand le bébé sera là, vous m’aimerez pluuuuuuus !!!!!! »

On a fait un gros câlin à trois et on lui a expliqué que c’était impossible, qu’on l’aimerait toujours, quoi qu’il se passe. Elle est notre fille, nous l’aimons de tout notre cœur et rien ne changera ça, même l’arrivée d’un bébé. On aimera aussi le bébé mais même avec un nouvel enfant, on l’aimera toujours elle. Même quand elle sera grande comme maman, même quand elle fait des bêtises, on l’aimera de tout notre cœur et pour toujours.

Elle a commencé à se calmer et nous a enfin dit « Moi je veux pas que le bébé fasse du bazar dans ma chambre ! ».  On lui a expliqué que le bébé au début ne ferait que dormir et que quand il sera capable de « faire du bazar », ce sera dans très longtemps, qu’on trouvera une solution d’ici là pour qu’il ne touche pas à ses playmobils et à son circuit.

Après un gros câlin et plein de mots d’amour, elle s’est endormie, apaisée.

Elle avait lâché toutes ses angoisses d’un coup, comme un barrage qui lâche. Heureusement, on a réussi à la rassurer et à lui apporter les réponses dont elle avait besoin.

Crédit photo : timkraaijvanger (creative commons)

Après ça, il n’y a plus jamais eu de moment de désespoir, juste quelques questions posées par ci, par là.

Mais de temps en temps, Petite Fleur me faisait comprendre qu’elle n’était pas enchantée que je sois enceinte :

  • Quand on est sur le canapé, elle me dit que je prends de la place avec mon ventre
  • Quand on joue à cache-cache, elle me dit qu’elle m’a trouvé parce qu’elle a vu mon gros ventre (alors que je n’en suis qu’à 2 mois et demi)
  • Certains de mes « privilèges » sont maintenant attribués à son papa, comme aller chercher son yaourt dans le frigo

Et pourtant, il y a longtemps, avant que je sois enceinte, quand on lui posait la question, elle disait qu’elle voulait absolument une sœur, qui s’appellerait Anna comme dans la Reine des Neiges… Mais entre une hypothèse et une réalité, sa perception des choses et ses réactions sont forcément différentes.

Et puis, le temps faisant son effet, elle a de mieux en mieux accepté la situation et l’éventualité de devenir un jour grande sœur.

Maintenant, à trois mois et demi de grossesse, quand on en parle, elle nous dit qu’elle voudra s’occuper du bébé, lui donner le biberon et lui faire des câlins.

Ma petite fille de quatre ans voit son monde chamboulé et ça la perturbe. C’est tout à fait normal. Elle exprimera sans doute encore des inquiétudes d’ici la fin de la grossesse et j’espère que l’on pourra y répondre de la façon la plus rassurante possible. Mais la voir évoluer et s’imaginer de plus en plus comme une grande sœur me remplit de fierté et d’amour.

Et toi ? Comment as-tu abordé ta grossesse avec ton (tes) aîné(s) ? Est-il plus heureux ou inquiet de devenir grand frère/sœur ? Raconte !


 


Commentaires

12   Commentaires Laisser un commentaire ?

Camille

Ma fille aînée a plutôt bien géré l’arrivée de sa petite sœur mais elle n’a que 2 ans donc les ressentis ne sont pas les mêmes que pour ta fille qui est plus grande. Pour l’aider à comprendre et à exprimer ses sentiments par rapport à la grossesse on a acheté pas mal de livres sur le sujet. J’ai l’impression que ca nous a été bénéfique puisque la petite sœur est arrivée il y a 6 semaines et que jusqu’à présent tout se passe bien ! Pour les livres on avait acheté les trotro et tchoupi en lien avec l’arrivée d’un petit frère / petite sœur. Ma sage femme nous avait aussi conseillé ces quelques livres si ca peut aider :
– vous êtes tous mes préférés
– est ce que tu m’aimeras encore
– devine combien je t’aime
– une petite sœur ca sert à quoi
– et dedans il y a / et après il y aura
Des livres vraiment top pour expliquer avec des mots simples et pour rassurer l’enfant sur l’amour de ses parents.
Personnellement au début de ma grossesse je culpabilisai beaucoup par rapport à ma grande. J’avais l’impression que je serais moins disponible et que ce serait dur pour elle. Puis en discutant autour de moi avec d’autres mamans, j’ai pris conscience qu’avoir un frère ou une sœur c’était finalement une chance pour elle 😊
Je vous souhaite plein de bonheur et j’ai hâte de lire la suite de tes aventures !

le 07/03/2020 à 14h23 | Répondre

Chacha d'avril

Merci pour ton gentil commentaire qui me fait très plaisir et me rassure. Les livres ont été très utiles ici aussi !
Je viendrais bientôt vous raconter la suite de cette nouvelle aventure.

le 09/03/2020 à 08h01 | Répondre

Lilou

Notre fille avait 2ans et demi quand elle a appris qu’elle serait grande sœur, elle était super contente d’avoir une petite sœur! Sauf que c’était un petit frère!! Elle a été un peu déçue sur le coup mais après ça a été. Elle a été un peu dure avec moi à la fin de ma grossesse car j’étais moins disponible. On a su après coup qu’elle a mal vécu mon séjour à la maternité car quand je suis revenue elle avait peur que je reparte… et depuis la naissance il y a 4 mois, elle adore son petit frère, lui lit des histoires, lui chante des chansons mais alors avec nous c’est une autre histoire c’est crises sur crises… dur dur en ce moment! Espérons que ça passe vite
On en a peut être pas assez parlé pendant la grossesse car elle avait l’air de bien gérer, donc je pense qu’il ne faut pas hésiter à en parler et expliquer comment ce sera la vie avec un bébé.
Beaucoup de bonheur à vous.

le 07/03/2020 à 16h30 | Répondre

Chacha d'avril

Merci pour ton conseil.
En effet on m’a déjà dit que l’aîné est adorable avec le petit deuxième et beaucoup moins avec les parents. On s’y attend un peu du coup 😅
On lui parle beaucoup et on répond à toutes ces questions mais c’est vrai qu’on a pas encore réellement abordé à quoi ressemblerait la vie quotidienne pour elle une fois le bébé né.

le 09/03/2020 à 08h03 | Répondre

Croco

Chez nous, pour ma troisième grossesse (enfin quatrième si on compte une fausse-couche), j’ai été obligée d’expliquer à mon aîné que j’étais enceinte à 6 semaines de grossesse (juste après l’écho de datation) parce qu’il s’inquiétait de me voir vomir tout le temps ! Bon, je confirme, un secret pour un enfant de 4 ans, c’est compliqué. On a vu mes parents une semaine plus tard et il a cafté. Et quelques jours plus tard sa maîtresse me demandait si j’étais enceinte parce qu’il lui a dit : « Maman est méchante. » « Pourquoi ? » Parce qu’elle a un bébé dans le ventre. »
Hum, il va falloir qu’on discute mon fils !

le 09/03/2020 à 13h00 | Répondre

Chacha d'avril

Haha sacrée annonce de la part de ton petit 🙂
J’ai eu de la chance, la mienne a su tenir sa langue

le 10/03/2020 à 09h38 | Répondre

Lo

Felicitations pour ta grossesse – je suis vraiment heureuse pour vous! En vrai, j’avoue que la nouvelle m’a même émue – ton article « tu n’es pas encore là » publié il y a dejà bien longtemps m’avait marquée. Je venais d’avoir ma deuxième et je m’étais dit que c’était pas juste… du coup je suis vraiment ravie pour toi et je vous souhaite une belle grossesse ainsi que plein de bonheur pour cette nouvelle vie à 4

le 07/03/2020 à 18h48 | Répondre

Chacha d'avril

Oh merci!! Tu n’imagines pas à quel point ton commentaire me touche.
Savoir que des lectrices se souviennent d’articles publiés il y a deux ans c’est incroyable.
Merci pour ta gentillesse, la suite arrive bientôt, il faut juste que je prenne le temps de l’écrire 😊

le 09/03/2020 à 08h05 | Répondre

Doupiou

Ici nous avons attendu la première échographie avant d’annoncer à PetitePerle 2 ans, qu’elle allait être grande soeur.
Nous lui avons simplement dit qu’il y avait un bébé dans le ventre de maman mais qu’il allait devoir grandi pendant très longtemps (effectivement les enfants et l’appréhension de la temporalité ça fait 2!).
Je me rappelle sa réaction qui restera gravée dans ma mémoire : elle a mis son oeil contre mon nombril et m’a dit « mais maman je ne le vois pas encore » puis a fait un câlin à mon ventre.

le 09/03/2020 à 11h26 | Répondre

Chacha d'avril

C’est trop mignon !
Ici Petite Fleur pose des questions sur l’arrivée du bébé mais elle ne s’intéresse pas du tout à mon ventre et ce qui peut se passer à l’intérieur. Et le temps lui semble très long.

le 10/03/2020 à 09h39 | Répondre

Maud (voir son site)

Ma fille n’avait que 21 mois quand je suis retombée enceinte donc, si elle s’est doutée de quelque chose en tout cas elle n’a rien montré de particulier tout au long de cette grossesse.

L’angoisse de ta fille a du être impressionnante à vivre d’après ce que tu racontes !

J’aimerais voir comment ma grande réagirait maintenant, à 4 ans 1/2 mais à priori, pas de 3e prévu ^^
En attendant, elle est de plus en plus attentionnée envers sa petite soeur de 2 ans et s’intéresse beaucoup aux autres bébés !

le 09/03/2020 à 15h50 | Répondre

Chacha d'avril

Oui, j’ai été prise de court face à la violence de ses pleurs sur le moment mais heureusement on a su la rassurer ce jour là et même maintenant, à quatre mois de grossesse, il n’y a eu aucune autre crise du genre.
21 mois, elle était très jeune, cela se comprend que ta fille n’ait pas beaucoup réagi lors de ta grossesse.
Je trouve ça merveilleux tous ces témoignages d’aînés attentifs à leurs frères et sœurs. Merci !

le 10/03/2020 à 09h42 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?