Menu
A la une / Conseils

Annoncer une grossesse rapprochée à ton employeur

Il peut arriver que tu « enchaînes » deux grossesses un peu rapidement, et c’est notre cas : comme je te le disais, Biquette et PetitChou auront quinze mois d’écart au mieux (un peu moins si PetitChou naît en avance).

Parmi toutes les annonces à faire, il y a notamment celle à ton employeur, qui t’a vue revenir il y a peu, et qui doit se préparer à ton départ sans doute plus rapide que ce à quoi il s’attendait. Dans ce cas, comment faire ?

Ce qui est dans cette chronique n’est que la conclusion de ma maigre expérience : pour ma part, j’ai appris ma grossesse à peu près dix jours après mon retour au travail, et surtout, après avoir dit à mon employeur qu’il n’y avait rien de prévu avant un petit bout de temps.

Annoncer une deuxième grossesse à son chef

Crédits photo (creative commons) : Miranda Mylne

Premier conseil : annonce ta grossesse quand tu le sens.

Tu n’as aucune obligation légale, si ce n’est celle d’annoncer ta grossesse avant le début du congé maternité légal. Sache simplement que tant que ton employeur n’est pas au courant, tu ne bénéficies pas des réductions légales de temps de travail, ni des aménagements possibles pour te rendre à tes rendez-vous médicaux.

Pour ma part, j’ai choisi de le faire très tôt : je ne voulais duper personne, et je voulais pouvoir organiser mon année professionnelle en toute connaissance de cause, pour éviter de commencer des projets que je savais pertinemment ne pas pouvoir finir. Par ailleurs, je voulais que mes objectifs d’année soient définis en tenant compte de ce paramètre, pour que rien ne me soit reproché par la suite.

Deuxième conseil : fixe tes règles du jeu.

Mon manager a appris ma grossesse avant même nos familles et nos amis, avant les 12 semaines habituelles. Pour autant, je ne voulais pas que toute l’entreprise soit au courant comme ça, d’autant plus qu’il me fallait encore du temps pour intégrer et m’approprier cette grossesse. Je lui ai donc demandé de ne rien dire avant que je ne l’ai décidé, et, coup de chance ou non, il a respecté mon souhait.

Ce n’est pas une obligation, mais si tu veux « juste » te couvrir sans mettre tout le monde au courant avant quelque temps, tu peux simplement envoyer un mail, prouvant l’annonce de ta grossesse à ton employeur, et demandant la discrétion avant un certain temps. Suivant tes relations avec ton manager, il respectera ou non ton choix.

J’ai eu la chance d’avoir un manager humain, qui m’a laissé tout le temps dont j’avais besoin, et je n’ai annoncé ma grossesse au reste de l’entreprise qu’une fois ma première échographie passée.

Troisième conseil : détends-toi et ne culpabilise pas.

Au milieu d’une crise de culpabilité (« Quand même, enchaîner les grossesses, c’est pas cool pour l’entreprise… Est-ce que je prolonge vraiment mon congé ? Je me sens mal de les planter comme ça… », ce genre de choses), une collègue m’a dit à juste titre que si le métier de l’entreprise n’est pas de gérer les absences de ses employées pour cause de congé maternité, ça faisait tout de même partie de ses devoirs.

Tu es enceinte ? Félicitations ! Logiquement, tu ne seras pas là pendant quelques mois, l’entreprise le gérera, et puis voilà. En attendant, prends soin de toi, de ta famille, et ne culpabilise pas : tu n’as de comptes à rendre à personne sur ces choix qui n’engagent que ta famille et toi.

Bien entendu, ces conseils sont plus ou moins valables selon le contexte dans lequel tu travailles et tes collègues. J’ai eu beaucoup de chance d’avoir un manager compréhensif et pas culpabilisant, et d’être dans une entreprise dans laquelle les choses se passent bien. Il y a eu d’autres problèmes, je ne dis pas que ma deuxième grossesse n’impactera pas ma carrière, mais dans l’ensemble, je m’en sors bien.

Dans tous les cas, n’oublie pas que discriminer une femme au travail parce qu’elle est enceinte ou qu’elle a des enfants, c’est illégal, et qu’il existe des recours dans ce cas-là. Et profite de ta grossesse et de ton bébé : ce sont des moments irrattrapables (contrairement à une carrière).

Et toi ? Tu as dû annoncer ta deuxième grossesse très rapidement à ton employeur ? Comment t’y es-tu prise ? Comment a-t-il réagi ? Viens nous raconter !

A propos de l’auteur

MamBat au rapport, 28 ans et presque toutes mes dents ! Maman de Biquette (2015), PetitChou (2016), et future maman de MiniChat, j'aime lire, faire de la musique, coudre, prendre du temps avec ma famille et mes amis... rien que de très ordinaire donc !