Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Tous les articles

Se retrouver confrontée au risque de prématurité

Le troisième trimestre est bien entamé. Doucement mais surement, je commence a me faire à l’idée que cette enfant va nous rejoindre. Même si je suis assignée à domicile, je continue de travailler en télétravail, jusqu’à la veille de mes 32 SA.

J’ai testé pour toi : « Ma Première Layette au Tricot » des Éditions de Saxe

Les modèles sont très jolis, avec énormément de choix différents : gilets, couverture, bonnets, salopettes… Je ne voulais pas me lancer dans un projet long alors j’hésitais beaucoup entre un doudou lapin trop mignon ou alors une paire de chaussons… Et j’ai craqué quand j’ai vu cette ravissante paire de babies… pour mon baby !

Se découvrir ou l’enfer du premier mois

Oui, j’avais lu tous les articles de Dans Ma Tribu… et pourtant l’intensité de ces premières semaines m’a surprise, soufflée… Je ne sais pas comment j’aurais pu mieux me préparer, mais une chose est sûre, je n’avais jamais rien vécu d’aussi fort !

Bye bye le torticolis

Reflux ET coliques, c’est déjà un beau palmarès et on aurait pu croire qu’on s’arrêterait là, sauf que non, le Lutin a en plus également du subir un torticolis.

Ma deuxième grossesse…

J’ai eu vraiment des difficultés à bien vivre cette grossesse et des gros moments de désespoir. Et comme j’ai l’habitude d’être honnête avec toi, je me suis dit qu’il fallait que je m’y mette et que je vienne te raconter ça (ça te rassurera peut-être si tu es dans le même cas que moi).

La fin de ma grossesse un peu trop médicalisée !

Je terminais mon dernier article par une hospitalisation pour suspicion de pré-eclampsie et j’en connais bien le schéma. Comme pour La Petite, j’ai le droit à un traitement contre mon hypertension, une échographie complète, une prise de sang, 2 monitoring par jour et une protéinurie sur 24h. J’ai été hospitalisée le samedi après midi, je rentre chez moi le lundi car la protéinurie sur 24h est négative.

Quand la Lueur teste le Machouyou

Je ne sais pas chez toi, mais ici la Lueur est une accro à la tétine. Genre, vraiment. Genre, le moindre chagrin, le plus petit bobo, le début d’un mini coup de fatigue, la tétine vient à la rescousse. Puis une copine qui est secrétaire dans un cabinet de dentiste m’a parlé du Machouyou.

Les premiers jours de Minipuche

Il y a beaucoup de gens, de passage, de bruits… Je n’ai pas l’habitude moi. Alors je pleure, je veux ma Maman, ses bras, son odeur… mon Papa, sa voix, ses bras. Je dors, beaucoup.

Bonheur

Une fin de grossesse à l’eau de rose (mais pas trop sucrée)

Pour beaucoup de femmes, le troisième trimestre est la période la plus difficile, entre les maux de dos, la fatigue et le “j’en ai marre” général. Pour moi, ça a été la meilleure partie … Malgré quelques mauvaises surprises. Laisse-moi te conter mes aventures.