Menu
A la une / Vie de maman

Mon au-revoir : un peu d’humour et beaucoup d’amour

Depuis cinq ans que j’écris pour Dans Ma Tribu, je t’en ai raconté, des choses. Des choses banales, mais aussi beaucoup de choses intimes. J’ai essayé à chaque fois de t’apporter un témoignage, un retour d’expérience, une histoire. Quand j’ai écrit mon premier article, je l’ai fait en tant que lectrice du blog. Puis en 2016, après avoir déjà raconté pas mal de choses, dont mon premier accouchement, on m’a proposé d’intégrer l’équipe de chroniqueuses. Et depuis, DMT n’est jamais sorti de ma vie. Je me suis construite en tant que maman épaulée par l’équipe des tribulettes, accompagnée tous les jours par la lecture des nouveaux articles, entourée par la bienveillance de vos commentaires.

Comme toi, sans doute, j’ai été choquée par l’annonce de fermeture des blogs. Mais grâce à notre nouveau projet de blog, Bribes de Vies, je vais pouvoir continuer l’aventure, continuer à écrire, à partager, à apprendre, à recevoir, à donner. Et si ces derniers mois je pensais avoir moins de choses à raconter, ceci n’est plus vrai du tout…

>>>Attention, annonce officielle !! <<<

Je suis enceinte pour la troisième fois ! Et… teasing… Cette grossesse s’annonce pleine de surprises ! Que je t’invite donc à venir découvrir sur Bribes de Vies dès le mois de juin.

En guise d’au revoir sur DMT, je te propose un petit condensé de situations rigolotes que l’on a vécu avec les enfants. Parce que être parents c’est fatiguant, c’est prenant, c’est angoissant, c’est même parfois désespérant, mais c’est aussi la garantie d’avoir un fou rire tous les jours, et ça, c’est tellement précieux !

Crédit photo : photo personnelle

Crapouillou et P’tit Matelot en contemplation pendant nos vacances d’été 2019.

Prête ? C’est parti !

Crapouillou, deux ans et demi :
« Crapouillou n’arrivait pas à prononcer les « ch » »s » »j » qu’il remplaçait par des « t ». Un jour qu’on se promenait et que ça montait, je lui propose de chanter une chanson pour se donner de la force. Il me dit « tu peux chanter un poux une pute ? » heu…une puce plutôt ! »

Crapouillou, trois ans :
« Crapouillou, tu préfères commencer par te laver les dents, ou par laver les mains ? »
Réponse : Bin en fait, je danse là. »

Crapouillou, 3 ans et demi :
« Crapouillou ce matin grogne car il veut prendre son biberon dans le noir, mais on a déjà ouvert les volets et on refuse de les refermer. Il dit qu’alors il ne prend pas son biberon. Il grogne et ça dure une demi-heure. Il finit par le boire. 10 min plus tard j’évoque le toboggan que Mr Solex a installé dans le jardin hier. Mr Solex dit qu’il sera sûrement mouillé ce matin. Réponse de Crapouillou : bah tout le temps où j’ai grogné ça a laissé le temps au toboggan de sécher ! »

P’tit Matelot, deux ans :
« Hier P’tit Matelot a testé le chantage affectif. Il voulait son gros mouton (qu’il appelle Diabolo, comme le chien de ses grands-parents) pour prendre son biberon du soir. Sauf que cette grosse peluche était à l’étage et j’avais trop la flemme d’aller le chercher, surtout qu’il avait déjà 4 autres peluches en bas. Quand je lui ai dit non, il s’est planté devant moi, a levé des yeux tout tristes et m’a dit « si moi ai pas Diabolo pour prendre le mioumiou (=biberon) moi être triste, et si moi être triste moi pleurer » et de se mettre à simuler des pleurs !

P’tit Matelot, deux ans et demi :
« On était à table et on discutait immobilier. Mr Solex me parle de PAP.
P’tit Matelot : c’est quoi PAP
Moi : c’est particulier à particulier (un peu distraitement car pas envie d’être interrompue de la conversation)
On reprend la discussion et 30 sec plus tard :
P’tit Matelot : c’est quoi PAP
Moi : c’est particulier à particulier, mais c’est compliqué, c’est pour les grands
P’tit Matelot, avec un air triste mais déterminé : Oh et c’est quoi pour les petits alors ? »

P’tit Matelot, deux ans et demi :
« Hier soir en couchant P’tit Matelot je lui dis que je veux lui dire un secret. Il me présente son oreille et je lui glisse « je t’aime ». Il me répond que lui aussi veut me dire un secret, il m’attrape l’oreille et me dit : « je veux de la compote pour le goûter ! » Ah, d’accord… »

Crapouillou, quatre ans :
« Hier après-midi, Crapouillou part dans le jardin et me dit « maman, je vais faire un bouquet pour toi ». Quand il revient avec son bouquet il annonce à la ronde « je vais l’offrir à MA maman », puis il me dit « je t’offre un bouquet de fleurs parce que tu es ma maman d’amour et que je t’aime, et quand on aime quelqu’un on lui offre un bouquet ! » et d’enchaîner sur un ton limite autoritaire « tu pourrais m’offrir un bouquet toi aussi maman ! »

P’tit Matelot, deux ans et demi :
« Un matin j’emmène Crapouillou à l’école, et j’ai P’tit Matelot avec moi. En rentrant dans la classe, Crapouillou dit bonjour au maître. Et P’tit Matelot juste derrière qui enchaîne bien fort : « bonjour grosse patate » ! La grosse honte ! Pour une fois qu’il disait bonjour…. »

Crapouillou et P’tit Matelot, 4,5 ans et 3 ans :
« Les enfants jouent dans une autre pièce et je les entends jouer à la messe :
Crapouillou : on va casser le cœur de Jésus
P’tit Matelot : mais ça va lui faire mal !
Crapouillou : bah non, il est mort !
(J’ai compris après que Crapouillou parlait de l’ostie !) »

P’tit Matelot, trois ans :
« Hier j’explique à P’tit Matelot qu’on va aller visiter une maison parce qu’on réfléchit pour acheter une maison. Évidemment il me pose mille questions, jusqu’à ce que : « mais maman, on va la mettre où la maison ? »

Crapouillou, quatre ans et demi :
« Cet après-midi on passe en voiture dans un village Breton :
Crapouillou : eh regarde maman ici les maisons elles ont 2 cheminées
Moi : au oui, c’est vrai ! C’est rigolo.
Crapouillou : pourquoi elles ont 2 cheminées ? Ah, je sais, il y en a une pour le père Noël et l’autre pour le grand méchant loup !
…Très observateur et perspicace cet enfant ! »

Crapouillou, quatre ans et demi :
« Les garçons jouent au restaurant et je suis leur cliente. Je commande des « frites maison ». Crapouillou me répond : ah bah non, on est dans un restaurant alors ici on n’a pas des frites maison, on a des frites restaurant !
Ah oui, logique… »

Si tu as apprécié ce petit condensé de fous rires, sache qu’au sein des Tribulettes nous en avons plein plein d’autres qui sont collectées depuis deux ans. Il n’est pas impossible qu’un jour nous en fassions un article – à lire sur Bribes de Vies !

Je te dis à très bientôt, et en attendant, n’oublie pas de rire avec tes enfants, c’est le plus important !

A propos de l’auteur

Nous nous sommes mariés en mai 2014 et la famille s'est agrandie pile 1 an après avec l'arrivée de notre premier fils. Crapouillou est devenu grand frère 20 mois plus tard. Madame vélo parce que je me déplace beaucoup à vélo, normal je travaille dans le développement durable (bonjour le cliché !).