Menu
A la une / Récit de grossesse

Bienvenue à Madame Indécise, future maman de février 2016 !

À mon tour de me présenter ! Je suis Madame Indécise, future maman d’un haricot prévu pour février 2016. J’ai 30 ans, toutes mes dents et je vis en région parisienne.

Mme Indecise

Crédits photo (creative commons) : Anne-Lise Heinrichs

Pourquoi Madame Indécise ?

J’ai longuement hésité avec Madame Relou, ou Madame Super-relou. Mais j’ai ensuite pensé que ça pourrait te refroidir, chère lectrice, ou te donner l’impression d’avoir affaire à une personne très dérangée. Non pas que je ne le sois pas, je ne m’en cache pas ! J’aimerais juste que tu le découvres plus tard… bien plus tard.

J’avais aussi bien pensé à Madame Toquée, jolie allusion à la fois aux plaisirs de la table et à mes manies quelque peu envahissantes dans la vie quotidienne.

Miss Girly-glitter aurait pu le faire aussi. Mais là encore, je me suis abstenue, car ça aurait pu te donner la vague impression que j’étais un poil superficielle. Non pas que je ne le sois pas, non, ce n’est pas ça ! J’aimerais juste que tu le découvres plus tard… bien plus tard.

J’en ai plein d’autres en stock. Et tu imagines bien que ceci n’est qu’une infime partie de ce qui se passe dans mon cerveau quand on me demande de prendre une décision.

Donc tada ! Me voilà !

Dans la vraie vie (pas celle de ma tête !), Madame Indécise vit avec l’homme.

L’homme est un être un peu à part, mi-ours/mi-humain. D’apparence un peu brute, l’homme est en fait un vrai nounours, un pur gentil… mais seulement avec Madame Indécise. En effet, il semblerait que ses relations avec le reste de l’humanité soient plus compliquées.

Partons du constat que l’homme et moi-même avons deux personnalités très affirmées (non, je ne dirai pas butées). Sur le papier, on n’est pas la paire la mieux assortie. D’ailleurs, on se dit bien souvent que si on s’était rencontrés dans d’autres circonstances, on se serait probablement détestés. Faire des compromis n’est pas notre fort, et quand sur notre route, les obstacles s’amoncellent, on a un peu tendance à se regarder en chiens de faïence.

couple

Crédits photo (creative commons) : Ryan McGuire

Chez nous, les mots volent, ça crie très fort, mais ça finit tôt ou tard par retomber.

Bébé haricot est notre petit miracle à nous. Notre parcours pour fonder notre famille n’a pas été des plus simples. Mais en existe-t-il des simples, de toute façon ?

Je suis issue d’une grande fratrie et d’une famille très nombreuse (pour l’homme, très = trop). Du coup, je suis très (là encore, tu peux remplacer l’adverbe) entourée pour cette grossesse. Personnellement, ça ne me pose aucun problème. Monsieur l’homme, cependant, ne voit pas les choses sous cet angle. Cette grossesse, c’est notre jardin secret à nous, et à personne d’autre, donc les conseils, les avis, il a un peu plus de mal à les digérer. (Mi-ours, je te dis, le bonhomme.)

Mes chroniques seront l’occasion de t’en dire plus sur notre parcours, la gestion d’une grossesse quand on est diabétique, mon suivi de grossesse « à risque ». Et puis d’aborder des choses plus légères, comme notre lubie de réaliser le mobilier de la chambre et une partie de la layette nous-mêmes !

Pour conclure, si je ne t’ai pas fait fuir, je te dis à très vite pour la suite des aventures du haricot, de l’homme et de moi-même.

Et toi ? Tu as du mal à te décider ? Il y a plusieurs personnes dans ta tête ? Tu es comme chien et chat avec ton conjoint ? Dis-nous !

Toi aussi, ça te plairait de nous raconter ta grossesse mois après mois ? Toutes les infos pour devenir chroniqueuse grossesse, c’est par ici !

A propos de l’auteur

Je suis une fille ( ça j'en suis sûre!), jeune ( faut le dire vite.) drôle ( oui, même si je suis la seule à rire ) Je suis enceinte de mon premier humain miniature, et je vis cette grossesse plutôt au jour le jour. Disons que comme il était pas prévu pour tout de suite, on a pas eu le temps de faire un power point avec plan détaillé. Je viendrais donc m'épancher ici sur cet état soi-disant merveilleux qu'est la grossesse.