Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

A la une

mamans au travail continuer allaitement

Travail et allaitement : le bilan

Après t’avoir présenté nos choix pour continuer à allaiter en ayant repris le travail et les organisations que nous avions mis en place, nous revenons toutes les quatre pour faire notre bilan.

Troisième trimestre d'une grossesse rapprochée

Mon troisième trimestre de grossesse… et mon bilan !

Ce trimestre est idyllique ! Malgré un bon petit ventre, je n’ai aucun désagrément physique : pas de remontée acide, de mal de dos, de sciatique et autres joyeusetés.

Le petit coloc’ bouge assez pour que je ne stresse pas, mais pas trop pour vraiment m’embêter. De toute façon, avec la gestion de l’Héritier en journée, je suis assez fatiguée pour dormir comme un loir la nuit (et j’entraîne mon périnée en n’allant pas aux toilettes toutes les heures !).

Annoncer une deuxième grossesse à son chef

Annoncer une grossesse rapprochée à ton employeur

Il peut arriver que tu « enchaînes » deux grossesses un peu rapidement, et c’est notre cas : comme je te le disais, Biquette et PetitChou auront quinze mois d’écart au mieux (un peu moins si PetitChou naît en avance).

Parmi toutes les annonces à faire, il y a notamment celle à ton employeur, qui t’a vue revenir il y a peu, et qui doit se préparer à ton départ sans doute plus rapide que ce à quoi il s’attendait. Dans ce cas, comment faire ?

Pas une bonne mère

Comment être une bonne mère alors que la mienne ne l’était pas ?

C’est un article assez difficile que je vais tenter d’écrire aujourd’hui. Il ne sera pas drôle, ni joyeux, et encore moins plein d’espoir. Je vais te révéler l’une de mes peurs les plus profondes, faite de doutes et de manque de confiance en moi.

J’ai peur de ne pas être une bonne mère. Comme toutes les mères, tu me diras. Mais ici, c’est différent. J’ai peur d’échouer, comme ma mère a échoué. J’ai peur de ne pas réussir à créer un lien comme ma mère n’a pas su le faire. J’ai peur de ne pas être la mère dont ma fille aura besoin, comme la mienne n’a pas su l’être.

Le rituel du bain

Le rituel du bain

Le bain de bébé, une tâche quotidienne pour certains, un vrai moment de complicité pour d’autres !

Je vais te faire découvrir le petit rituel que j’ai mis en place peu de temps après la naissance de PetitePerle, et qui a évolué jusqu’à maintenant !

Budget bébé de la grossesse à 2 mois

Préparer l’arrivée de bébé : le point budget de Freesia !

Qui dit grossesse dit bébé à l’arrivée ! Ben oui ! Et pour l’accueillir, ce petit bout, il faut tout de même préparer un tout petit peu le terrain.

J’ai commencé à y réfléchir en novembre, donc à 4 mois de grossesse. Je me suis demandé ce qu’il me fallait. Certaines choses me sont venues à l’esprit tout de suite (lit, biberon, couches…), mais pour d’autres, je n’en ai pris conscience que plus tard. M’y prendre aussi « tôt » m’a permis d’espacer les achats et donc les dépenses. Et pour ça, mon compte en banque m’a dit merci !

Travail et allaitement : nos retours d’experience

Pour parler de ce sujet qui est multiple et qui peut être mis en place de plein de façons différentes (en gros, c’est comme le choix d’allaiter ou non : chacune fait comme elle veut/comme elle peut), nous avons aujourd’hui décidé d’écrire un article à huit mains.

Oui oui, huit mains, rien que ça. Pour t’aider à y voir plus clair, tu vas donc avoir le retour d’expérience de Mélimélanie, Miss Chat, Chaperon Rouge, et Étoile.

Bref, j’ai fini par accoucher

Après neuf mois d’une grossesse un peu (beaucoup) pourrie, j’ai rêvé de ce jour, et il a été au-delà de mes attentes.

Les conditions de mon accouchement, je les connaissais avant même d’être enceinte. Probable accouchement entre la 38 ou la 39SA, surtout si diabète pas clément. Or, j’ai un utérus cicatriciel, et même si les recommandations actuelles jouaient en ma faveur, les chances que je me mette en travail toute seule pour un premier accouchement avant la trente-huitième semaine d’aménorrhée restaient faibles, ce qui voulait dire dès le départ césarienne.

Devenir mère petit à petit

Devenir mère, de la nymphe à la libellule…

Ma libellule a aujourd’hui 3 mois… 3 mois !!! C’est tellement long et court à la fois. Il s’est joué déjà tellement de choses, s’est passé tellement d’événements en ces trois mois de vie : ma libellule a aujourd’hui des cheveux, fait ses nuits, voit ses biberons augmenter…

Oui, mais pas que. Outre le fait que ma libellule ait grandi à vitesse grand V, il s’est joué également beaucoup de choses dans mon couple, mais également pour moi, et surtout, en moi. C’est cette dernière partie que j’ai souhaité partager avec toi… Mon évolution à moi, en tant que maman libellule…

Les différentes préparations à la naissance

Les différentes préparations prénatales

Au cours de mes deux grossesses, j’ai eu la chance d’avoir une sage-femme libérale dans ma ville qui donnait des cours variés et abordables.

Pour mon premier enfant, elle faisait des cours théoriques avec un peu de sophrologie à la fin, des cours d’aquagym prénatale, et de la sophrologie pure. J’ai assisté aux cours théoriques, et à deux ou trois cours d’aquagym. Pour mon deuxième bébé, sachant que la fin pouvait être compliquée, j’ai anticipé, afin de profiter des cours d’aquagym plus tôt. Ma sage-femme venait aussi de se former au yoga prénatal. J’ai donc fait : aquagym + yoga et sophrologie en alternance.

Je vais donc te parler des types de cours auxquels j’ai assisté.