Menu
A la une / Vie de maman

Ce que mon deuxième enfant à changé

On m’avait dit que je serais plus zen avec un deuxième enfant, que le premier allait payer les pots cassés de mon inexpérience. Il est vrai que pour PetitePerle j’avais beaucoup de principes et d’idées préconçues qui se sont effondrées comme un château de cartes !

Alors, qu’est-ce qui a changé avec l’arrivée de Barbouille ?

Les Principes

Oui. Avec un grand P. J’en ai encore, hein ! On ne se refait pas… Mais j’en ai bien moins. Pour PetitePerle, j’avais assez mal vécu mon incapacité à allaiter même si j’avais trouvé mon salut dans le tire-allaitement. Et bien là, pour Barbouille c’était un échec cuisant aussi mais j’étais en adéquation avec mon sentiment : ce n’est pas grave si ça ne fonctionne pas. Point.

J’assume totalement de donner le biberon et cesse de me justifier de ne pas allaiter comme s’il fallait donner une raison valable à ceux qui me demande : tu le nourris ?

La tétine, je m’en étais fait tout un monde avec les avis et remarques des uns et des autres. J’aurais préféré que Barbouille ne prenne pas la tétine mais après avoir passé la deuxième nuit à la maternité avec mon doigt dans sa bouche pendant quarante-cinq minutes, je me suis avouée vaincue et j’ai sortie ce petit bout de plastique de sa boîte.

En fait, j’ai encore des principes. Mais bien moins que pour un premier enfant. Et surtout je les assume ! J’ose envoyer balader ceux qui se permettent des réflexions sur la façon dont j’élève mes enfants. Mais je dois t’avouer que pour un deuxième, ce type de personne est quand même plus rare que pour un premier enfant.

Les achats inutiles

Pour ma première grossesse, j’avais l’impression que l’assistante sociale allait débarquer chez moi si je n’achetais pas le tour de lit assorti à la gigoteuse.

Je me suis encombrée de tout un tas de choses complètement inutiles : coucou le stater pack allaitement encore emballé…

Pour cette fois-ci, on ne m’y reprendra plus. Mon compte en banque est ravi. Je n’ai acheté les biberons qu’à mon retour à la maison (ce qui m’a évité d’avoir douze sortes de tétines que Barbouille ne prendra jamais). Je n’avais rien acheté pour l’allaitement à part une crème pour les mamelons.

Côté vêtements, c’est le jour et la nuit par rapport à PetitePerle. Quel pincement au cœur de voir des vêtements avec encore l’étiquette entassés dans un carton… Pour Barbouille, changement de stratégie ! Une douzaine de bodies, six pyjamas et quelques ensembles pour sortir et le tour est joué ! Lorsque des personnes me demandent ce que je veux comme vêtements pour Barbouille : des vêtements pour l’année ou la saison prochaine. Je ne vais pas te mentir, quand il fait chaud, Barbouille est seulement en body ou en barboteuse.

Côté puériculture, j’avais déjà beaucoup de choses de PetitePerle. Mais clairement j’ai dis non pour m’encombrer d’un parc (le tapis d’éveil fait amplement l’affaire) ; la chaise sera récupérée de sa sœur qui a utilisé la sienne à peine quelques semaines et les jouets seront aussi de l’emprunt de PetitePerle.

Crédit photo : HaiRobe

La zénitude

Ou la sérénité si tu préfères. A ne pas confondre avec le jmenfoustime attention !

Je suis bien plus zen avec Barbouille. Il ne fini pas son biberon ? Pas grave, il mangera mieux au suivant ! Oh, un petit coup ? De l’arnica et roulez jeunesse, pas la peine de foncer aux urgences !

La sérénité ce n’est pas d’en avoir rien à fiche de son petit bout mais c’est plutôt se faire confiance. Je m’écoute plus dans mon rôle de maman et je sais à quel moment je sens que quelque chose cloche et que j’ai besoin d’une aide (médicale la plupart du temps) ou quand c’est juste un petit coup de moins bien.

Il est en dessous de la moyenne des courbes de croissance ? Et alors ? Il aura bien le temps de se remplumer tant que ce n’est pas inquiétant…

Il faut dire que sur le plan médical, l’expérience tient aussi un grand rôle. Il ne faut pas comparer les enfants mais le côté cascadeuse de PetitePerle m’a plutôt bien préparée ! Et je m’en rends d’autant plus compte quand Barbouille me fait des choses que je n’ai pas connu avec PetitePerle : c’est à nouveau panique à bord !

Et toi ? Tu es plus sereine avec un deuxième ? Trouves-tu que c’est plus « facile » ? Qu’est-ce qui a changé pour toi ?

A propos de l’auteur

Salut moi c'est Doupiou ! Je suis mariée, maman d'une PetitePerle née à l'été 2015 et d'un petit Barbouille né peu avant le printemps 2018. Tatouée, motarde, fan de foot mais aussi très coquette, addict aux robes et aux talons : je suis pleine de contradictions ! Je viens ici te raconter mon quotidien avec mes deux enfants et mes expériences de la parentalité. J'essaie toujours de positiver !