Menu
A la une / Vie de maman

À toi, future maman…

Toi qui attends ton premier enfant, celui qui te fera devenir mère, laisse-moi te conter à quoi pourra ressembler ta vie dans quelques mois…

Les changements quand on devient mère

Crédits photo (creative commons) : Phalinn Ooi

Le temps

Le temps va soudainement s’écouler lentement et rapidement en même temps. Oui, oui, je t’assure !

Quand tu seras épuisée de te lever la nuit pour nourrir bébé, tu auras l’impression que le temps est long : « Quand est-ce qu’il va faire ses nuits ? » Et quand tu entendras ton entourage te dire : « Profites-en bien ! », tu te diras : « Profiter de quoi ? De ne pas dormir ? De ne plus avoir de vie sociale ? »

Et paf, tu te retrouveras avec un enfant de 2 ans, qui marche parfaitement bien, dort bien et ne peut pas tenir en place cinq secondes quand tu espères lui faire un gros câlin. « Où est passé mon bébé ? », te demanderas-tu.

Le sommeil

Je ne vais pas te mentir. Si tu étais une grosse dormeuse adepte des grasses matinées, il faudra en profiter un max avant l’arrivée du bébé… et en faire le deuil très vite. À moins que tu n’aies un bébé merveilleux, qui s’endort à 21h et se réveille à 9h, tu vas bientôt savoir à quoi ressemble le monde à 6h du matin (pour les plus chanceuses !).

Je te rassure, tu finiras par trouver un rythme, et ton bébé aussi.

Alors, non, tu ne te coucheras plus à minuit, mais finalement, quand bébé (qui fait ses nuits) est couché à 20h, ça te laisse une petite soirée tranquille avec Chéri avant une bonne nuit de sommeil.

Le lever à 6 ou 7h piquera de moins en moins les yeux, et tu te demanderas même comment tu faisais avant pour te lever à 10h le weekend ! Bah oui, entre 7 et 10h, on a le temps de faire plein de choses : le weekend dure plus longtemps, finalement !

La vie sociale

Au début, tu auras l’impression de tout pouvoir faire comme avant : bébé passe surtout son temps à dormir, et ne se réveille que pour boire. Tu peux l’emmener au resto, faire les boutiques, etc. Mais plus le temps passe, plus les phases d’éveil de bébé sont longues, et moins il est apte à rester tranquille dans sa poussette pendant que tu bois un mojito avec tes copines.

C’est à ce moment-là qu’on constate deux écoles. Les mamans qui n’arrêtent pas de sortir et emmènent leur bébé partout, et celles qui préfèrent laisser bébé au calme. Tu verras bien quelle maman tu es, car en fait, tu ne peux pas vraiment savoir à l’avance.

Ça dépendra aussi beaucoup du caractère de ton bébé. Il y a des bébés que le bruit ne dérange absolument pas, et d’autres qui doivent rester au calme sous peine de devenir des monstres – oui, oui, des monstres. En fonction de ça, tu t’adapteras.

Tu iras peut-être moins au resto, mais plus souvent au parc, car on n’y est pas confiné. Ou alors, tu inviteras tes amis à dîner : comme ça, bébé reste dans son environnement et peut aller dormir à l’heure habituelle.

Attention : tes amis sans enfants risquent de ne pas toujours comprendre qu’à minuit, tu piques du nez et te demandes déjà comment tu vas faire pour assurer le lendemain matin (car même si c’est dimanche, bébé s’en moque : il se réveille tous les jours à la même heure) !

Les voyages

Au début, tu vas avoir l’impression que tu ne peux pas partir comme ça avec un tout petit bébé. Le conseil que j’aurais à te donner, ce serait : justement, parce qu’il est tout petit, vas-y, fonce ! Jusqu’à 7/9 mois, c’est vraiment facile de voyager avec un bébé !

Certes, tu seras un peu plus chargée que d’habitude, et tu adapteras un peu ton voyage (ouais, le road trip indien, ça peut attendre encore quelques années…), mais à cet âge-là, tout ce que veut bébé, c’est la chaleur de ses parents, du bon lait et un endroit confort où dormir. Ça tombe bien, tu peux lui fournir tout ça en voyage. Tous les modes de transport sont faciles (j’ai tout testé avec ma fille avant ses 7 mois : voiture, train, avion, bateau…).

Après, quand bébé commence à se déplacer – ramper, faire du quatre pattes, voire marcher -, ça devient plus délicat. Le voyage en train peut être sportif, car ton bébé voudra se dépenser. C’est faisable, mais plus compliqué.

Je dirais qu’une fois que bébé maîtrise bien la marche, le voyage redevient agréable, bien qu’il te faille t’armer de beaucoup de patience et de créativité pour occuper ton petit enfant pendant un long voyage (je reviens de six heures trente de train avec ma fille de 2 ans, et je ne vais pas réitérer l’expérience tout de suite !).

Autre avantage quand ils marchent : tu peux progressivement supprimer la poussette encombrante, et bébé est déjà beaucoup plus intéressé par tout ce que tu vas pouvoir lui montrer !

Le travail

Oui, si tu travailles, il va falloir reprendre le travail. Et étonnement, tu ne penseras pas toute la journée à ton bébé. Bon, on ne va pas se mentir : au début, un peu quand même !

Mais avec le temps, tu pourras même voir le travail comme un sas de repos, où tu discutes avec des adultes et où tu n’as pas à faire les gros yeux ou à imiter la grenouille. Eh oui, ton tendre bébé, tu vas l’aimer de toutes tes forces, mais parfois, une pause, ça fait du bien, et le travail (si ce n’est pas un travail qui te pèse) permet aussi de retrouver bébé avec enthousiasme tous les soirs !

La nounou/la crèche

Bon, ça, tu as déjà dû t’en inquiéter, puisque avant même la naissance de nos bébés, on doit déjà chercher comment s’en « débarrasser ». Tu as dû découvrir le monde merveilleux de la recherche d’une assistante maternelle introuvable (surtout si tu habites en région parisienne) ou les demandes d’inscription en crèche dont tu ne comprends pas les critères de sélection.

Une fois que tu auras trouvé ton mode de garde et que bébé commencera à y aller, que ce soit à la crèche ou avec l’assistante maternelle, tu vas pouvoir t’émerveiller des progrès de ton enfant.

Même si, parfois, tu auras l’impression qu’il en apprend plus là-bas qu’avec toi (« Ah bon, tu sais mettre tes chaussures toute seule ? »), ton bébé sera toujours tellement heureux de te montrer ses progrès ou son environnement. Ma fille adore me montrer les dessins qu’elle fait à la crèche, comment fonctionne la fontaine à eau, ou m’emmener voir la section des bébés… Elle veut que je connaisse son univers quotidien.

Maman

Tu vas attendre avec impatience que ton bébé dise son premier mot, en espérant que ce soit « Maman ». Et ensuite, tu vas t’habituer à cette douce mélodie. Puis, tu prieras pour qu’il/elle appelle Papa pour une fois le matin, parce que tu aimerais bien dormir un peu plus !

À la crèche, les autres enfants diront : « C’est la maman de… » et ça te fera chaud au cœur. Oui, c’est bien toi, la maman de cet enfant merveilleux. C’est toi qui le protèges, qui le nourris, qui l’aides à grandir. Sa maman. Et son regard, lorsqu’il te reconnaît parmi tous, c’est tout simplement du bonheur.

Alors toi, future maman, ne t’inquiète pas : tu t’apprêtes à vivre l’un des plus grands rôles de ta vie. Ce ne sera pas toujours facile, je ne te le cache pas, mais ce sera aussi, et surtout, beaucoup de moments d’émerveillement et de bonheur.

Et toi ? Ta vie de maman est-elle très différente de ta vie d’avant ? Et si tu attends ton premier enfant, comment imagines-tu ta vie de maman ? Raconte !

A propos de l’auteur

Trentenaire (eh oui !) mariée, maman d'une géniale Little Girl et d'une ravissante Poupoune, j'aime écrire, lire et commenter mes séries TV et films préférés. J'adore voyager, d'ailleurs, avec Chouchou, nous avons fait un tour du monde d'un an : que nous rêvons de réitérer, avec notre tribu !