Menu
A la une / Essais bébé

L’Évidence du désir d’enfant

Lors de ma dernière chronique, je t’avais expliqué qu’on avait fait le choix d’attendre avant de nous lancer dans le projet bébé.

La décision

Nous sommes donc en juin 2015. Ça fait un peu plus d’un mois que nous sommes mariés. Nous avons profité de notre voyage de noces, nous avons fait nos premières ferias de l’année. Nous pensons laisser passer l’été pour commencer à essayer de fonder une famille.

Et puis, un jour, on a un petit couac, et il faut alors se poser sérieusement la question. Je me revois encore aller chercher la pilule du lendemain. J’ai une boule au ventre en entrant dans la pharmacie, je l’ai toujours en sortant. Je rentre chez moi et contemple cette pilule pendant de longues minutes, me demandant quoi faire.

D’un côté, on n’a pas encore décidé quoi que ce soit, le projet bébé est toujours prévu pour septembre. De l’autre, je sens au fond de moi qu’en prenant cette pilule du lendemain, je poserais toujous la question : « Et si finalement ça avait marché ? » Bref, c’est un peu le duel dans ma tête.

J’y pense toute la journée, j’en parle longuement au téléphone avec une de mes plus proches amies. Une évidence s’impose : avant de prendre une quelconque décision, je dois en parler avec Monsieur Mufasa.

Le soir, il est enfin de retour après une journée de boulot. Il faut savoir que ce soir-là, on était tenus par le temps car on avait une séance de cinéma avec des amis peu de temps après, et donc pas trop le temps de discuter pendant des heures. Et puis, l’heure tournait, et la pilule du lendemain risquait d’être moins efficace.

Nous voilà donc dans la salle de bain, et je dis à Monsieur Mufasa : « Il faut qu’on parle. » À nous deux, on pèse le pour et le contre. Puis finalement, l’Évidence nous tombe dessus. On se lance dans ce nouveau projet, sans prise de tête (ha ha… avec le recul, je ris de ça : tu comprendras pourquoi plus tard). Si ça marche rapidement, tant mieux, sinon, on verra à la rentrée.

Nous voilà donc tous les deux, après trois ans et demi de relation, un mois et demi après un superbe mariage plein d’amour, à nous lancer dans un nouveau grand projet : celui de faire un enfant et de devenir parents.

Désir d'enfant

Crédits photo (creative commons) : Vitor Santos

Et la suite…

Le mois de juin passe. Mon cycle avance aussi. Je commence à avoir mal aux seins, à avoir la nausée, le ventre en vrac. J’en discute avec une de mes meilleures amies, et elle me dit en rigolant : « Oh purée, si ça se trouve, ça a marché du premier coup ! »

Je me surprends à commencer à y croire. À me dire que non, peut-être que je ne ferai pas les ferias de Dax pour une bonne raison. Alors j’attends. Je guette. J’espère.

Mais non, voilà que mes règles arrivent. Ce ne sera pas pour cette fois. Je ne peux pas cacher que je suis déçue : j’y croyais. Autour de moi, on me rassure, on me dit qu’il faut souvent plusieurs mois, que ce n’est juste pas le bon moment.

Il faut savoir qu’à cette période-là, il y avait des tensions familiales à la suite de notre mariage. Nous étions en conflit avec les sœurs de mon chéri, c’était un peu compliqué et ça nous occupait pas mal l’esprit. Alors oui, forcément, ça n’allait pas aider à être sereins pour réussir à faire un enfant.

On commence à dire à nos amis les plus proches que le projet bébé commence à émerger, tranquillement, sereinement. Et surtout, qu’on a décidé de ne pas se prendre le tête.

Mais ça, c’est une autre histoire…

Et toi ? Comment as-tu décidé de lancer les essais bébé ? Était-ce également impromptu ? Dans quel contexte ces essais se sont-ils déroulés ? Raconte !

A propos de l’auteur

Presque trentenaire, mariée, heureuse, amoureuse et maman d'un petit Maxence né le 15 novembre 2016! Entre lire, mater des films et des séries, voir les Amis et la famille, accessoirement bosser et s'occuper d'un petit bout, le quotidien est bien rempli!!