Menu
A la une / Témoignage

Le confinement avec mes enfants

Bien entendu, cette crise sanitaire sans précédent me fiche la trouille. Je suis légèrement hypocondriaque et le climat terriblement anxiogène n’arrange en rien ma santé mentale.

Depuis le début de la période de confinement, les réseaux sociaux sont abondés de phrases humoristiques ou de panneaux pariant sur le nombre d’infanticide pendant les prochaines semaines ou relatant des parents qui pètent les plombs enfermés avec leur(s) enfant(s).

J’ai beaucoup d’humour, j’apprécie l’humour noir et j’ai moi-même partagé quelques uns de ces panneaux.

Pourtant, après quelques jours de confinement avec PetitePerle (quatre ans et demi – c’est important le demi à cet âge-là) et Barbouille (tout juste deux ans), je prends les choses avec une bonne pensée positive !

On se retrouve

Je suis en télétravail durant cette période de confinement mais je n’ai pas d’horaires fixes. Ce qui est très appréciable car je me change en institutrice le matin et en puéricultrice ensuite !

Je profite donc de la sieste des enfants ou du coucher pour travailler.

Même si j’ai constamment mon téléphone avec moi pour surveiller les appels ou les mails, je le pose bien plus souvent. J’ai retiré toutes les applications de jeux particulièrement chronophages.

Je me retrouve avec mes enfants, on s’amuse dehors, on essaie d’avoir un planning pour bien garder le rythme, on s’octroie des temps de jeu, de pause.

Prise dans le tourbillon du quotidien, je ne prenais que rarement le temps de me poser pour lire un livre à Barbouille ou faire un puzzle avec PetitePerle.

C’est terrible de dire ça mais j’ai presque l’impression d’apprendre à connaître mes propres enfants. Si une bêtise me faisait bondir il y a quelques jours avec le stress de la semaine et du travail, aujourd’hui elle me fait relativiser : il y a plus grave qu’un enfant qui renverse un verre de lait…

On prend le temps

Comme annoncé précédemment, je me suis calmée. Je n’ai plus l’impératif de finir mon ménage le samedi à quatorze heure pour aller faire les courses et être rentrée pour les bains à dix-sept heure… Terminée la vie à cent à l’heure !

On conserve tout de même un planning afin de ne pas perdre le rythme, mais tant pis si le ménage est fait le vendredi ou le dimanche.

Je me pose volontiers pour une petite sieste, je prends le temps de faire quelques pas de danse avec Barbouille, on regarde des chouettes dessins animés…

Le matin, fini le réveil à 5h30 et le coup de pression constant pour être dans la voiture à telle heure, chez la nounou ensuite, à l’école après, et vite vite vite maman va être en retard au travail…

Je ressens mes enfants moins pressés, moins angoissés. Et cela m’est aussi bénéfique.

Crédit photo (creative commons) : ddmitrova

On apprend à être patients les uns avec les autres

Comme je te l’ai dis, je fais l’école à la maison pour PetitePerle. Son institutrice est une personne formidable qui me propose une petite session par whatsapp si PetitePerle a des difficultés.

Et malgré la méthode pédagogique que je n’ai visiblement pas, j’adore faire l’école à ma fille. Je passe d’excellents moments avec elle à lui apprendre les lettres, les mathématiques. Je m’aperçois que PetitePerle a une logique imparable pour les calculs, c’est vraiment une matheuse ! Là où l’écriture semble moins évidente pour elle…

On essaie de travailler sans travailler, on compte des cailloux dehors, on fait des batailles de cartes pour apprendre l’ordre des nombres !

Et même si parfois ma patience est mise à rude épreuve, je me force à faire un gros travail sur moi cela me fait beaucoup de bien. Je suis plus sereine et cette zénitude sert à tout le monde !

Je mets aussi le poing dans ma poche avec Barbouille en plein terrible two qui enchaîne bêtise sur bêtise ! Alors, je l’occupe. J’essaie de passer des moments de qualité avec lui aussi : lecture, danse, séances de chatouilles, foot… Tout est bon pour se retrouver !

Alors pour l’instant, cela ne fait que quelques jours de confinement. Mon travail me manque quand même. Mais prends cette situation avec le plus de positif possible, et cela me fait du bien au moral ; c’est toujours ça de pris !

Et toi ? Comment vis-tu le confinement ? As-tu l’impression aussi de te « retrouver » en famille ? Dis-nous tout !

A propos de l’auteur

Salut moi c'est Doupiou ! Je suis mariée, maman d'une PetitePerle née à l'été 2015 et d'un petit Barbouille né peu avant le printemps 2018. Tatouée, motarde, fan de foot mais aussi très coquette, addict aux robes et aux talons : je suis pleine de contradictions ! Je viens ici te raconter mon quotidien avec mes deux enfants et mes expériences de la parentalité. J'essaie toujours de positiver !