Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le confinement m’empêche de préparer l’arrivée de bébé


Publié le 29 avril 2020 par Chacha d'avril

Le confinement a totalement chamboulé nos plans d’organisation pour l’arrivée de ce bébé, je vais t’expliquer pourquoi.

La situation de base

Quand Petite Fleur est arrivée dans nos vies, nous vivions dans un tout petit appartement en Île-de-France. Nous n’avions pas la place de stocker quoi que ce soit chez nous et dès que quelque chose n’était plus ou pas encore utilisé, on le mettait chez mes beaux-parents qui vivaient à trois kilomètres de chez nous.

Tout était à portée de main. On allait chez eux tous les week-ends ou on pouvait s’y rendre vite fait un soir pour récupérer une gigoteuse ou le lit parapluie.

Au fur et à mesure que Petite Fleur grandissait, nous stockions toutes les affaires chez eux. Absolument tout puisqu’il a toujours été question d’avoir un deuxième enfant.

Puis nous avons déménagé en Dordogne, à 500 km de là en emportant avec nous les quelques trucs qui nous étaient utiles avec une enfant de deux ans et demi. Autant dire, absolument rien d’exploitable pour un nouveau-né.

Et le bébé s’est annoncé

En novembre j’apprends que je suis (enfin) enceinte. Toutes les affaires sont toujours en Île-de-France mais ce n’est pas très grave, Beau-Papa nous les descendra au fur et à mesure de ses visites dans les mois à venir.

Durant le premier trimestre, je préfère qu’il ne nous apporte rien, au cas où je fasse à nouveau une fausse-couche, je n’ai pas envie d’avoir les bodys et le cosy sous les yeux.

Au second trimestre, on lui demande de rassembler les affaires rangées un peu partout dans la maison (surtout dans l’ancienne chambre de l’Homme et au sous-sol).

Etant adjoint au maire de sa commune, il nous dit qu’il s’en occupera après la folie des élections municipales et nous apportera le tout durant les vacances de printemps en avril. Il en profitera pour passer quelques jours à la maison et profiter de Petite Fleur. Ça nous convient parfaitement, j’en serais alors à cinq mois/cinq mois et demi de grossesse. On aura largement le temps de laver les vêtements et préparer la chambre d’ici la naissance.

Ah Ah Ah

Le confinement a tout rendu incertain

Et oui, ce cher Covid a décidé de pointer le bout de son nez en France, nous avons tous été confinés sans savoir jusqu’à quand cela durerait.

Et toutes les affaires du bébé (lit, matelas, cosy, poussette, siège auto, vêtements, transat, gigoteuses,…) se retrouvent totalement inaccessibles jusqu’à une date indéterminée.

Crédit photo (creative commons) : aitoff

Commence alors le grand questionnement : aura-t-on les affaires à temps ? Et si j’accouchais prématurément ? Et si on a les affaires juste avant le terme, prévu fin juillet? Et si on n’a ni chambre pour accueillir le bébé ni siège auto pour sortir bébé de la maternité ?

Comment déplacer le bébé ? Comment habiller le bébé ? Ou faire dormir le bébé ? Comment nourrir le bébé si je ne peux pas l’allaiter ?

Moi qui suis un grande angoissée, je me suis fais de sacrés nœuds au cerveau, je te le dis.

Le point sur la situation actuelle

A l’heure où je t’écris, nous ne savons qu’une chose : le déconfinement est prévu pour le 11 mai, soit deux mois et demi avant le terme. Mais cela peut encore changer. Et nous ne savons pas si nous aurons le droit de sortir tout de suite de notre département ou de notre région, et si les déplacements seront soumis à des contrôles. Qui nous dit que « j’amène des affaires pour la naissance de mon petit-enfant » serait une raison acceptable de déplacement inter-régional aux yeux des autorités ?

Crédit photo (creative commons) : Victoria_Borodinova

Ce n’est pas parce qu’une date a été annoncée qu’elle sera synonyme de fin de nos soucis. Et cette date peut très bien être encore repoussée, selon l’avancement de l’épidémie.

Mon mari et mon beau-père essaient de me rassurer avec plusieurs scénarios possibles :

  • Tout ira bien, Beau-Papa arrivera à temps avec toutes les affaires, souffle un coup Chacha !
  • Mais t’inquiète Chacha, on trouvera toujours une solution : des amis nous prêterons des affaires (ah bon ? Et qui ? Les seuls amis du coin ayant des affaires de puériculture en ont toujours besoin)
  • Mais t’inquiète Chacha, on trouvera une solution : on achètera les choses essentielles qui nous manquent (Non mais totalement hors de question ! On a déjà ces affaires ! On ne va pas dépenser une seconde fois des sommes folles pour avoir tout en double d’ici quelques mois !!)
  • Si Beau-Papa ne peut pas se déplacer d’ici mi-juin (la date limite selon moi), on fera appel à un transporteur type TNT pour tout amener en Dordogne, quitte à ce que ça nous coûte un peu cher, souffle un coup Chacha !

Tu l’auras compris, je suis complètement perdue face à cette situation alors que mon entourage relativise totalement.

Il ne me reste plus qu’à espérer que tout se passe bien et commencer à faire des comparatifs de transporteurs, au cas où.

Et toi ? Le confinement a-t-il des conséquences malheureuses sur ta grossesse, ta parentalité ou ton organisation quotidienne ? Raconte !


 



Pendant la grossesse, tu t’imaginais épanouie, heureuse, avec un joli ventre rond, et bien sûr, il y a de ça. Mais tu n’étais peut-être pas tout à fait préparée pour les vergetures, les coups de pied dans la vessie à 2 heures du matin et les galères administratives. On ne te la refera pas deux fois. Avec le guide hyper complet et concentré de Dans Ma Tribu, tu sauras exactement ce qui t’attend après l’accouchement. Clique ici pour en savoir plus.

Guide accouchement

Commentaires

30   Commentaires Laisser un commentaire ?

Noe

Je comprends tellement cette frustration et cette incertitude.
Elle habite de nombreuses futures mamans en ce moment… Je suis contente qu’un article de dans ma tribu l’évoque enfin…
Pour ma part, j’attends mon premier bébé pour mi juin. J’avais prévu de m’occuper des achats au 3ieme trimestre… Je croise les doigts pour que le bébé n’arrive pas en avance et que le déconfinement me permette de m’équiper un minimum. Mais on va clairement choisir d’aller à l’essentiel.
Bon courage à toutes et tous !

le 29/04/2020 à 08h10 |

Chacha d'avril

Merci Noe pour ton commentaire.
C’est vrai que nous sommes nombreuses dans ce cas, et le nombre de commentaires le prouvent !
J’espère également que tu pourras t’équiper de manière optimale avant l’arrivée de ton bébé.

le 29/04/2020 à 17h34 |

Rusalka

Je suis de l’équipe « 1er bébé mi-juin » aussi, et j’attendais le 3ème trimestre et le congé mat’ pour mes achats !
A l’annonce du confinement, les perspectives limitées d’achat du matériel et des habits a été ma 1ère inquiétude !
On s’est résignés à commander le plus important et à le faire livrer (siège-auto), et là, comme je vois certains sites de vêtements qui annoncent des délais de 4 semaines, et que je serai sûrement dans la population « à risque » qui n’aura pas forcément le droit de sortir le 11 mai, j’ai préféré commander quelques bodys/pyjamas en 1 et 3 mois pour avoir une base. Le futur papa fera aussi des emplettes en supermarché pour la valise (couches, quelques habits de plus), mais après, on se répètera qu’un bébé n’a pas besoin de grand chose.
Ma soeur et ma mère vivent très mal de ne pas pouvoir me voir et voir l’évolution du bidou. On espère quand même pouvoir faire un petit repas avant le jour J !
Courage à toutes les futures mamans !

le 29/04/2020 à 19h49 |

Chacha d'avril

Je te souhaite beaucoup de courage pour l’organisation des dernières semaines de ta grossesse et j’espère que tu pourras passer un peu de temps avec tes proches suite au deconfinement.

le 02/05/2020 à 09h13 |

Croco

Je comprends ton angoisse (je serai exactement pareil à ta place) et les dernières annonces n’ont pas dues te rassurer.
Je pense que si j’étais vous, je demanderai aux amis de me prêter des tenues en taille naissance/1 mois et un cosy pour le retour de la maternité. Je demanderai aux beaux-parents de nettoyer toutes les affaires, et de trier ce qui est indispensable pour les premiers mois en fonction de ce qu’ils peuvent transporter un voyage. S’ils sont disponibles, ils pourront sûrement prétexter devoir garder Petite Fleur pendant l’accouchement pour venir quelques jours avant le terme ? (À condition bien sûr qu’ils ne soient pas à risques.)
Après, il faut aussi essayer de relativiser, en vrai un bébé n’a pas besoin de grand chose à part quelques vêtements, des couches et le cosy pour le transport le jour de la sortie. Il pourra toujours dormir dans votre lit les premiers jours, être nettoyé avec un gant et essuyé avec vos serviettes… et il n’y a pas de raison que ton allaitement ne fonctionne pas !

le 29/04/2020 à 08h27 |

Chacha d'avril

Merci Croco pour ton gentil message.
C’est vrai qu’un bébé n’a pas besoin de grand chose et que l’on pourra toujours faire avec les moyens du bord mais certaines choses (comme le siège auto pour sortir de la maternité) restent indispensables et sont difficiles à trouver en temps de confinement.

le 29/04/2020 à 17h35 |

Chloé

Je te comprends. La situation actuelle est très pénible ! Mais malheureusement, tu ne peux pas y faire grand chose.
Alors je me range un peu du côté de ton mari et de ton beau-père. Vous êtes encore très large. J’attendrai 1 mois et demi avant la naissance pour commencer à vraiment stresser.

Mais comme pour mon premier j’étais motivée à l’idée de tout préparer des mois à l’avance, je compatis à ta situation.
Courage et je croise les doigts pour que tout aille bien !

le 29/04/2020 à 08h38 |

Chacha d'avril

Ce n’est pas si facile que ça de relativiser quand il s’agit d’un bébé et le délai d’un mois et demi avant la naissance (qui est aussi celui qui me semble le plus tardif possible à envisager) est très bientôt atteint. Mais je croise les doigts pour que tout se résolve rapidement.

le 29/04/2020 à 17h38 |

Anne

Je comprend tellement tes angoisses! j’ai Eu à peu près les mêmes la chambre n’est pas fini le lit est coincé au sous sol et mon mari ne peut pas le monter tout seul je n’avais aucun body pour bébé jusqu’a Semaine dernière … mon terme est prévu pour début juin je n’ai pas de solutions pour faire garder le grand au moment de mon accouchement pour le moment ma famille étant 6h de route et ne pouvant pas descendre comme prévu initialement. autant te dire que j’ai fait des nuits blanches en plus de tout le reste.
puis j’ai décidé de lâcher prise je prend chaque jour l’un après l’autre on trouvera bien une solution l’important c’est que tu sois en forme que ta famille et ton bébé ailles bien le reste vous trouverez tjs des solutions courage !
Et surtout n’hesite Pas à en parler à ta sage femme ça aide à relativiser! Bonne fin de grossesse

le 29/04/2020 à 08h48 |

Chacha d'avril

Merci Anne pour ton gentil commentaire.
J’essaie de me raisonner mais ce n’est pas toujours facile.
Pour ce qui est de ta famille à 6h de route, le premier ministre a annoncé que l’on pourrait se déplacer pour des motifs familiaux impérieux. J’imagine que garder l’aîné au moment de la naissance du petit en fait partie.
J’espère que vous pourrez tout préparer avant la naissance de ton enfant et je te souhaite bon courage pour les dernières semaines de grossesse.

le 29/04/2020 à 17h41 |

Marion

Je comprends ton angoisse, rajoute maintenant a celle-ci le fait que c’est ton premier enfant et que donc tu n’as rien ! Oui les commerces vont réouvrir mais je crois que je ne serais pas la seule a avoir des achats a faire, y’aura t’il assez de stock ? Aurais-je le choix de ce que je pourrais acheter ? Pourrais je contrôler le budget si je dois acheter que ce qu’il reste ? (Je vois déjà des ruptures de stock de certaines choses que j’avais repéré)
Cette liste de questions est non exhaustive. Surtout qu’a cela s’ajoute l’angoisse de sortir et d’attraper ce vilain virus, je suis censée accoucher fin juin, et étant asthmatique je suis très à risque. Mr va devoir retourner au travail et risquer de nous contaminer.
Certains vivent des épreuves pire que ça du au contexte, mais l’arrivée d’un bébé est normalement un événement heureux que j’aurais aimé partager avec mon entourage, ça on me l’aura enlevé pour toujours… et le confinement a pour effet d’accentuer les angoisses de la grossesse et d’en rajouter.
Ce virus m’aura enlevé beaucoup de choses… et au papa aussi. En espérant qu’il nous enlèvera rien de plus.

le 29/04/2020 à 09h19 |

Madeleine

Coucou. Je te conseille d aller voir sur Vin*ted et eb*ay. Ils livrent.
On peut avoir des lots de vêtements pour pas cher, et pas mal d articles quasi neufs de puériculture.
J avais fait comme ça pour ma première grossesse et j en suis bien contente. Pas de problème de stock comme ça.

le 29/04/2020 à 10h57 |

Chacha d'avril

Je comprends que tu soies angoissée, d’autant plus qu’il s’agit d’un premier.
Pour ce qui est des stocks, tu peux peut-être appeler les magasins avant de te déplacer et voir avec eux ce qu’ils ont et ce qu’ils peuvent mettre de côté pour toi ?
Ou comme Madeleine te le suggère, voir pour acheter des choses en ligne ?
Peut-être as tu aussi dans ton entourage des proches ayant du matériel qu’ils n’utilisent plus ?
Le plus important est d’avoir du matériel en bon état, si jamais tu n’as pas le modèle exact que tu souhaitais, ce n’est pas très grave, même si je comprends que ça te tienne très à cœur.
Je te souhaite beaucoup de courage pour les dernières semaines de ta grossesse.

le 29/04/2020 à 17h49 |

Cécile

Je comprends ton angoisse ! Moi-même je dois accoucher mi-Août, et j’angoissais de « comment faire pour garder les enfants (5 et 2 ans) quand je devrais accoucher ! » Et j’ai aussi le berceau chez mes parents, à 150km… Mais en soit, pour la garde des enfants, la garde d’enfant est un motif de changement de lieu de confinement pour les personnes qui viendraient. Et pour le berceau, au pire, il dormira avec nous. Après, du fait que c’est le troisième, je relativise plus, la chambre n’est pas prête (ni la notre, ni celle de bébé – emménagement en novembre dernier), mais on s’en sortira ! Le plus dur pour moi sera si la présence du papa en salle de travail et les visites du père et des enfants soient encore interdites…
Et courage, tout n’est pas impossible !! Juste on fait autrement ! 😉

le 29/04/2020 à 10h16 |

Chacha d'avril

Merci pour ton message encourageant !
Tu as raison, il faut réussir à aborder les choses différemment.
Pour ce qui est de la présence du papa en salle d’accouchement, les gynécologues se sont déjà exprimés pour qu’il puisse être présent dès maintenant et je suis sûre qu’au mois d’août, quand tu accoucheras, cela sera une évidence.

le 29/04/2020 à 17h51 |

Madeleine

Oh, je suis exactement dans la même situation que toi…
J attends mon deuxième pour Août. Tout mon équipement de puériculture est dispersé en France à 200 ou 800 km, ou en Belgique. On devait tout récupérer pendant les vacances de Pâques et les ponts.
Je n ai strictement rien pour bébé.
En plus, on devait déménager mi mai… bah maintenant avec les retard liés aux prêts, notaires, etc… on nous dit mi-juillet, et encore, on nous a dit que peut-être ça allait annuler le compromis de vente… en plus il fallait faire quelques travaux nécessitant bcp de poussières. Est ce que les artisants seront disponibles ? Je n ai pas envie que mon bébé soit dans la poussière !
Donc on ne peut rien préparer.
Ni l accouchement, ni la présence ou pas du papa a la maternité, ni qui gardera l ainé, ni préparer sa chambre, ni trier les vêtements…
Je suis assez amère et en même temps, je culpabilise, car je vais bien, bébé va bien, je suis enfin enceinte après un long processus de FIV.
Bon, les filles, on est des guerrières !
Merci, on se sent moins seule!
De gros bisous

le 29/04/2020 à 10h54 |

Chacha d'avril

La naissance et un déménagement en plus, le confinement n’aura vraiment pas été simple de ton côté !
J’espère vraiment pour toi que le compromis de vente ne sera pas annulé, que tu pourras récupérer des affaires pour ton bébé et que les travaux ne seront pas trop une source de stress.
Est-il possible que tu vives ailleurs le temps de ces travaux ou dans une partie de la maison à l’abri des émanations de poussières ?
Courage !

le 29/04/2020 à 17h54 |

dubmel

Je pense à vous les femmes enceintes, ca doit etre effectivement dur à gérer.
Autour de chez nous, plein de gens profitent de passer plus de temps chez eux pour faire le tri dans leurs affaires – ca vaut sans doute le coup de voir si c’est pareil autour de chez vous!

le 29/04/2020 à 12h07 |

Chacha d'avril

Merci pour ton idée dubmel, de mon côté je me suis déjà un peu renseignée mais comme je le dis dans l’article, personne à proximité de chez moi ne dispose de ce qu’il me manque.

le 29/04/2020 à 17h55 |

Palmette

Chez moi c’est la cata : enceinte de jumeaux qui devaient arriver à peu près mi juin, nous avons quelques trucs (vêtements principalement) récupérés de la famille mais il nous manque un lit, les matelas, une table à langer et… On ne peut rien acheter à cause du confinement ! En plus je suis hospitalisée pour la 3e fois pour menace d’accouchement prématuré donc il y a toutes les chances que les loulous arrivent plutôt en mai qu’en juin… Les livraisons reprennent, on va faire des commandes en espérant que ça ne soit pas trop long pour les délais…

le 29/04/2020 à 13h18 |

Chacha d'avril

J’espère sincèrement que les livraisons vous permettront d’avoir ce qui vous manque à temps !

le 29/04/2020 à 17h57 |

Pasam

Pour moi pour l’instant pas vraiment d’angoisse (accouchement en octobre)mais un peu de tristesse et de la frustration. C’est une 2ème et dernière grossesse après 2 parcours PMA donc je surinvestis un peu mes grossesses. J’ai l’impression de vivre cette grossesse dans une certaine solitude et le Papa n’a pu assister à l’écho T1. Après l’essentiel est que le bébé aille bien je le sais bien.

le 29/04/2020 à 15h22 |

Chacha d'avril

Je comprends ton sentiment, être enceinte en cette période est vraiment spécial et tout est différent des grossesses habituelles.
Mais comme tu le dis, le plus important reste la santé du bébé. Et je me dis que ça fera une drôle d’histoire une fois que nos petits seront plus grands.

le 02/05/2020 à 09h16 |

Maye

Je comprends ton angoisse et je crois que rien que nous puissions dire n’y changera rien, mais bon je tente quand même au pire ça te fera sourire de nous imaginer ?
J’ai accouché il y a 4 ans donc aucun confinement a l’horizon, par contre on vivait dans 30m2. Et on a décidé de ne rien acheter. A chaque fois que je réfléchissais a ce que j’avais besoin mais que nous n’avions pas la place je pensais a mon amie nomade qui voyage avec un sac a dos et sa fille depuis que celle ci a 1 ans. Je me disais alors que j’avais toujours plus qu’elle aha. Notre fille a dormi par terre avec nous (nous n’avions pas de lit pour nous non plus juste un matelas au sol), on l’a changeais sur le lit ou le canap ou par terre, elle vivais sa vie sur une couverture au sol, elle prenait le bain dans l’évier de la cuisine…. Évidemment si j’avais pu j’aurais préféré plus de confort et des objets dédié (je ne regrette absolument pas le lit bébé mais la table a langer ça soulage vachement le dos je pense mdr). Mais c’est tout a fait faisable. Un bébé n’a besoin, de façon primaire et fondamentale, que des bras et du lait de sa mère. Alors évidemment on va pas rester planté la a garder notre bébé dans les bras et le nourrir dès qu’il a faim, mais lui ça lui suffit. Et je t’assure que se répéter ça dans sa tête ça aide xD

le 29/04/2020 à 15h48 |

Chacha d'avril

Aha, merci Maye pour ce rappel fondamental.
Oui, c’est vrai qu’un bébé n’a besoin de rien de particulier en réalité.
Mais ça me rassurerait beaucoup d’avoir une partie des affaires. Et puis, c’est peut être un peu tordu mais je n’aurai pas l’impression de permettre à ma fille de démarrer dans la vie avec les mêmes choses que sa sœur aînée, et ça me gêne vraiment…

le 29/04/2020 à 18h02 |

La Piu

Merci pour cet article, pour ton témoignage.
C’est fou, j’en parlais aujourd’hui justement à mon mari, je me demandais ce que je ressentirais si j’étais actuellement enceinte.
Est-ce que ça me ferait du bien de vivre dans ma bulle sans être sans cesse sollicitée sur l’extérieur ? Est-ce que me sentirais seule et qu’il me serait difficile que cette grossesse soit « dans l’ombre » ? Clairement, je pense que ça serait un mélange antagoniste des deux.

Pour ce qui est du côté logistique, je comprends totalement ton angoisse pour les affaires, personnellement j’aime absolument tout prévoir à l’avance. Et là tu nous dis qu’absolument tout est chez ton beau-père
.. Je pense que c’est totalement un motif impérieux, pour la garde. L’idée du livreur est franchement bonne au cas où. Bon, j’espère sincèrement que tu n’en auras pas besoin et que tout pourras se mettre en place au plus vite pour tes affaires bébés.

Après, par expérience je confirme que les grandes enseignes continuent se livrer avec un délai respectables pour les vêtements. Certains notamment k*Kiabi privilégient ce que st pour les nouveau-nés et futures mamans. Pour l’achat de bodies, pyjamas, tricots niveau vêtement c’est la base, je ne suis pas retournée en supermarché depuis le confinement (on fait que du drive) mais je pense qu’il doit y avoir ce nécessaire. Bon, heureusement que ton bébé est de fin de printemps et non d’hiver car cest une sacrée différence niveau matériel, pour l’avoir vécu.

Plein de courage à toi, à vous les futures mamans. Vivre une grossesse en cette période c’est aussi faire des concessions, vivre bien différemment qu’escompté…pourtant, et malgré tout, ne lou liez jamais : le plus beau des cadeaux vous attends en fin de course. Il n’attend que d’être aimé et n’y verra que du feu. Et cest bien là l’essentiel. Prenez soin de vous !

le 29/04/2020 à 21h26 |

Chacha d'avril

Merci pour ton gentil commentaire plein de soutien et tes idées.
Le deconfinement ayant lieu dans une semaine maintenant et la situation semblant être une raison familiale impérieuse, je commence tout juste à relativiser tout doucement.

le 02/05/2020 à 09h21 |

Ninette

Pour te rassurer, je te conseille d’appeler le numéro vert spécial COVID (désolée, je ne l’ai pas en tête mais tu le trouveras facilement sur le net). Ils te diront si oui ou non la livraison de vos affaires de puériculture par ton beau-père est considéré comme une nécessité impérieuse valant dérogation. Et si la réponse est oui, pour assurer le coup, ton beau-père peut essayer d’aller en gendarmerie ou commissariat, pour qu’on lui délivre un document certifiant que son déplacement est bien nécessaire.
Bon courage!

le 30/04/2020 à 11h46 |

Chacha d'avril

Merci pour cette bonne idée, je vais me renseigner rapidement.

le 02/05/2020 à 09h21 |

Pau

Enceinte de mon deuxième enfant, j’ai commencé le premier trimestre avec 2 jeans de grossesse, en me disant que j’aurai le temps d’acheter des fringues au fur et à mesure que mon bidon augmente, étant malheureusement soumise à de réguliers arrets maladie pour une maladie longue durée. Cette maladie me fait désormais considérer comme une personne très à risque par rapport au COVID, et le confinement m’a astreint à jongler entre ces 2 jeans (modèles d’hiver qui plus est ! chouette pour le mois de mai !). Ce n’est que la semaine dernière que j’ai pu faire du shopping de folie dans un centre commercial à proximité, même si les rayons maternité étaient affreusement vides. Mais au moins, je peux m’habiller pas trop mal désormais. Ouf ! Dernière étape : pouvoir aller voir les grands-parents à 450km avant d’être interdite des longs trajets en voiture. Je lance les paris… On s’en souviendra de cette année 2020 !

le 23/05/2020 à 20h30 |

Les commentaires sur cet article sont fermés.