Menu
A la une / Témoignage

Mes premiers mois de grossesse : changements physiques, alimentaires et… vestimentaires

Maintenant que mon test est positif, il me faut prendre un rendez vous avec mon gynécologue pour confirmer ma grossesse, et afin qu’il m’explique un peu ce qu’il va se passer, ce qui va changer pour moi pour les prochains mois !

J’ai un premier rendez-vous pour obtenir une ordonnance pour la prise de sang et toute sa batterie de tests. Je revois le médecin la semaine suivante avec l’Homme pour découvrir ensemble notre mimi-nous ! A ce stade, nous ne voyons pas grand-chose, juste un petit pois pas bien grand, mais bien présent, et avec un petit cœur qui bat déjà !

Pour la petite histoire, nous avons un petit moment d’angoisse lorsque le docteur nous dit « Oh regardez, on les voit bien ! ». Je blêmis, je bafouille, pardon mais…. « Les », ils sont plusieurs ? Nous sommes préparés à cette éventualité, mais finalement pas si prêts que ça.

En réalité, il parlait de l’embryon et du sac où se développe le cordon, à ce stade, les deux font sensiblement la même taille et nous, nous ne voyons que deux petits pois !

photo de grossesse marinière

Crédits photo (creative commons) : Frank de Kleine

Les changements du premier trimestre

Changements physiques

Si tu essayes pour la première fois de tomber enceinte, j’ai envie d’être rassurante avec toi, parce que pour l’instant, physiquement, je me sens bien !

Je n’ai pas de nausées, je n’ai été malade que 2 fois en 3 mois (et encore, c’est parce que j’avais toussé trop fort le matin au réveil…),  j’ai quelques tiraillements par moment dans le ventre et la poitrine (surtout le premier mois finalement), et dès la première semaine de grossesse, j’ai tout le temps envie d’aller faire pipi !

Et puis évidemment, j’ai pris un peu de poids, de ce fait je préfère commencer dès maintenant la crème anti-vergetures. Je ne sais pas si ce sera vraiment utile, mais c’est agréable de prendre soin de son ventre.

Mais surtout, durant mon premier trimestre, il y a mon besoin énorme de dormir, difficile d’arriver à garder mon « état » secret avec cette tête !

Cette fatigue est pour moi le plus gros changement (enfin, ça et le fait que j’ai l’impression qu’on a réduit de moitié la capacité de ma vessie !), je ne suis pas habituée à faire de siestes, ni à devoir me coucher à 21h30 !

Je m’essouffle beaucoup plus vite, je choisis donc des activités plus douces pendant mes vacances (piscine, pétanque, sieste, balades, cinéma, etc.) et j’évite de prévoir une activité le matin + une l’après midi + une sortie le soir. (Coucou à ma copine et son homme qui ont du s’adapter à mon rythme et à mes nombreuses recherches de toilettes publiques pendant leurs vacances chez nous !)

Tu vois, jusque là, rien de bien méchant.

Changements alimentaires

Le second lot de changements concerne l’alimentation. N’étant pas immunisée contre la toxoplasmose, je dois faire attention à la façon dont je consomme mes aliments. Ces précautions sont aussi valables pour la listériose, dont il faut se protéger.

Concrètement, ce n’est pas très compliqué à gérer, il y a juste quelques bonnes habitudes à prendre et quelques « sacrifices »alimentaires à faire :

  • Je mange désormais ma viande bien cuite et j’évite la charcuterie crue/fumée. Bye bye donc steak saignant, sushi, rillettes et saumon fumé… On se retrouve dans quelques mois !
  • J’épluche et je lave tous mes fruits et légumes.
  • Je me limite aux fromages au lait pasteurisé.
  • Je ne bois plus d’alcool. (Mais pour les apéros, j’ai ma bière blanche 0% alcool tout de même !)
  • Et surtout, je suis interdite de changement de la litière de notre chat ! (Roooh, zut alors, moi qui adore ça !) Bon ok, ça ce n’est pas un changement alimentaire, mais c’est fournis dans le pack « jeune femme enceinte non-immunisée contre la toxo ».

Finalement, tu vois, ce n’est pas si compliqué que ça en avait l’air au moment où ton médecin t’a énuméré toutes ces choses que tu ne pourrais plus manger/boire/faire.

Et puis si tu préfères te simplifier la vie et ne pas emporter avec toi une liste de ce que tu peux/ne peux pas manger, tu peux toujours télécharger sur ton smartphone une petite appli qui te dira ce qu’il vaut mieux que tu évites, ce qui est interdit et ce qui est autorisé. Je l’utilise de temps en temps quand j’ai un doute sur un aliment, c’est bien pratique !

Changements vestimentaires

Troisième changement majeur : la silhouette !

A la fin du troisième trimestre, j’ai pris 2,5kg. Pas énorme me diras-tu ? Mais suffisant pour qu’au bout du 2ème mois, la moitié de mes pantalons ne m’aillent plus !

J’ai donc acheté 3 pantalons de grossesse ainsi qu’une jupe et des collants de maternité (testés et approuvés, la collection maternité de Camaieu !), et j’ai rangé tout ce qui commençait à être trop petit au fond du placard. Pour les hauts, j’ai juste acheté quelques t-shirts une taille au-dessus de ma taille habituelle pour les mois prochains, mais actuellement, je continue de porter mes hauts habituels.

Et toi ? Quels changements as-tu remarqué ? As-tu eu autant de chance que moi, ou au contraire as-tu été très malade ? Est ce que ça te rassure de savoir que le premier trimestre de la grossesse n’est pas que nausées et sautes d’humeur, et qu’il peut aussi se dérouler sans problème ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Trentenaire, maman solo de deux adorables têtes bouclées qui comblent ma vie et raccourcissent mes nuits. Un job en Qualité dans l'univers du luxe : la cosmétique. Tout un tas de loisirs et de passions : la couture, la photographie, la batucada, et tellement plus !