Menu
A la une / Vie de maman

Dilemme entre rêve d’enfant et principes personnels : exemple avec le Père Noël

Hein ?? Quoi ??? Mais elle délire Madame Vélo, elle vient nous parler du Père Noël en plein été !

Je te rassure, j’ai une très bonne raison de te parler du Père Noël. Deux même. La première, c’est qu’un enfant parle de Noël toute l’année : de janvier à juin il se remémore le Noël passé, et de juin à décembre il attend avec impatience le Noël à venir.

Et surtout, ce dont je veux te parler aujourd’hui, a moins à voir avec le Père Noël en lui-même, qu’avec un dilemme de parent dans l’éducation de son enfant. Je veux te parler aujourd’hui d’une situation que j’ai vécue il y a peu, où je me suis retrouvée prise en étau entre deux principes : laisser mon enfant faire ses rêves d’enfant versus il y a des sujets sacrés auxquels on ne peut pas toucher !

Crédit photo (creative commons) : composita de Pixabay

Mise en situation

Pour être honnête avec toi, je ne me souviens plus du tout du contexte de base. Toujours est-il que nous étions en grande conversation avec Crapouillou (sur je ne sais plus quel sujet, donc), et qu’à un moment donné il nous dit : « moi plus tard je voudrais être le Père Noël ».

Crapouillou, qui est en petite section cette année, a développé depuis plusieurs mois une imagination débordante. Et surtout, il est (déjà?!!) en pleine recherche de son avenir professionnel et il a plein de métiers : il est pompier, médecin, conducteur de travaux, conducteur de train, pilote d’avion, facteur. On peut dire qu’il ne manque pas d’idées, et que ses goûts sont très variés !

Mais là, le « métier » de Père Noël, quand même !

Alors, ni une ni deux, et sans réfléchir deux secondes, je lui rétorque que c’est impossible qu’il soit Père Noël ! Bah non, tu comprends, le Père Noël il n’y en a qu’un, personne d’autre ne peut être LE Père Noël !

Et devant sa mine qui commence à se décomposer j’essaye de me rattraper un peu : mais tu sais, tu pourrais être le lutin du Père Noël !

Mouais, pas très convainquant l’argument de maman là…

Heureusement pour Crapouillou, son père était avec nous à ce moment-là. Beaucoup moins terre à terre que moi, et aussi beaucoup moins attaché que moi aux croyances de l’enfance, il rebondit directement et dit à Crapouillou que bien sûr, il pourra être Père Noël quand il sera grand, que c’est un très beau projet. Il rajoute même que de toute façon le Père Noël est un très vieux monsieur et que bientôt il aura besoin d’être remplacé, et donc que Crapouillou pourra devenir Père Noël à sa place.

Et là je me retiens de hurler : QUOI ???!!! non mais vas-y, dis-lui que le Père Noël va bientôt mourir aussi !!

Et d’en remettre une couche un peu plus tard loin des oreilles de Crapouillou : heureusement que j’étais là, tu étais en train de lui briser son rêve ! C’est important pour les enfants de rêver et de croire en eux, en plus c’est quand même trop cool de vouloir devenir le Père Noël ! Il a de l’ambition le petit !

Bon. Ok. Oui. Tu as raison. Complètement raison. Il ne faut pas briser leurs rêves. C’est vrai que c’est ambitieux et original. C’est important de soutenir ses enfants dans leurs projets.

Mais bon. Quand même. Le Père Noël quoi ! Personnage mythique et unique. Tellement emblématique qu’on ne peut quand même pas décemment dire à son enfant de 3 ans et demi qu’il va bientôt mourir ! C’est ZE personne irremplaçable quoi.

Mais au fond de moi je sais que Monsieur Solex a raison. Et qu’il a bien fait d’intervenir. Et qu’il est urgent que je ravale mes pauvres principes d’enfant bornée. Et que c’est vraiment important de laisser l’imagination de mes enfants déborder, de ne pas entraver leurs rêves.

Je précise que cet article, totalement véridique, n’en est pas moins écrit avec beaucoup d’humour et de second degré !

Et toi, as-tu déjà vécu des situations similaires, où en tant que parent tu as été confrontée à un dilemme entre deux principes chers à ton cœur ? Comment aurais-tu réagis à ma place ? Raconte-moi tout !

A propos de l’auteur

Nous nous sommes mariés en mai 2014 et la famille s'est agrandie pile 1 an après avec l'arrivée de notre premier fils. Crapouillou est devenu grand frère 20 mois plus tard. Madame vélo parce que je me déplace beaucoup à vélo, normal je travaille dans le développement durable (bonjour le cliché !).