Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Je suis enceinte, et maintenant ?


Publié le 6 mai 2019 par Mère Renarde

Après le premier test, je me suis retrouvée dans un sentiment de demi-conscience. Je n’arrêtais pas dans ma tête de me dire « oh mon dieu ça a été si vite c’est trop beau pour être vrai » et « mais pourquoi on a fait ça? ». Plus rien ne serait plus comme avant, et tous nos plans pour les mois à venir étaient chamboulés. Nous devions aller au Japon en Mars. Calcul rapide: je rentrerais dans mon 6e mois de grossesse. Faisable mais serait-ce bien raisonnable?

Et au niveau du boulot? Je n’ai pas encore un an d’ancienneté, comment mon chef va t’il accueillir la nouvelle?

Mais surtout, comment Lhomme va t-il l’accueillir lui?

L’annonce à Lhomme

J’avais prévu, au début de nos essais, d’annoncer ma grossesse à Lhomme à l’aide d’un body. J’en avais acheté un sur Etsy que j’avais fait personnalisé. Mais il s’est avéré que nous avions prévu de faire un shooting photo pour nos noces de coton (bien en avance puisque nous nous sommes mariés en décembre, mais je voulais à tout prix les couleurs automnales) et celui-ci tombait 5 jours plus tard. L’occasion était trop belle pour avoir un souvenir immortel de la réaction de Lhomme. J’ai mis notre photographe dans la confidence, et il ne me restait plus qu’à réussir à garder le secret.

Comme nous avions prévu de nous offrir un petit cadeau en coton, j’ai acheté une joli petite boite en bois que j’ai tapissé de coton et dans laquelle j’ai mis le body, le test et une tétine, ainsi qu’un petit mot (au cas où il ne percuterait pas en voyant le tout). Les 5 jours entre le test et le shooting ont été très longs et je ne pensais pas réussir à ne pas me faire prendre. Je souffrais de douleurs ligamentaires atroces que j’ai fait passé pour mes règles; j’avais tout le temps faim aussi mais je commençais déjà à être dégoûtée par certains aliments. Il a fallu que je commence à prendre de l’acide folique et à la pharmacie, j’ai bien cru assommer le pharmacien quand il a dit super fort « vous êtes à combien de semaines de grossesse ? » alors que l’homme n’était pas loin.

Mais j’ai quand même réussi et le jour du shooting, la surprise a été totale. Il a été super heureux et nous nous souviendrons toujours de cet instant un peu magique à nos yeux.

Crédit: Vincent Besson photographie

La quête de mon équipe médicale

Maintenant que Lhomme savait, je devais rapidement trouver mon équipe soignante pour cette grossesse. Pour mon diabète jusque là j’étais suivie par mon généraliste qui est très bien. Seulement, il consulte uniquement sans rendez-vous et même en arrivant à 7h du matin, il faut souvent attendre une à deux heures pour le voir. Je ne voyais pas comment cela allait être possible pour tout le suivi de ma grossesse, il fallait donc que je trouve un diabétologue rapidement, d’autant plus que je constatais que mes glycémies à jeun commençaient déjà à s’emballer.

Je suis allée fouiller sur Doctolib, et j’en ai trouvé une qui était facilement accessible en transport pour moi, et qui m’a prise en rendez-vous une semaine après. J’ai prié pour qu’elle soit bienveillante, et ça a été le jackpot.

Je suis tombée sur une jeune femme, Mme M. à l’écoute, qui a pris le temps de me rassurer et de m’expliquer ce à quoi je devais m’attendre. Aucun ton culpabilisant ou moralisateur sur mon poids, surtout du professionnalisme.

Crédit: valelopardo – pixabay

Il me fallait aussi un gynécologue. Même si je savais que je pouvais faire suivre ma grossesse par une sage-femme, je préférais être dans un environnement médicalisé. Je suis coutumière des hôpitaux depuis toute petite, et comme je suis une stressée par nature, ça me rassurait de penser que je serais suivi par un spécialiste. Je ne dénigre pas du tout le travail et la compétence des sage-femmes, mais ce n’était pas ce qui me convenait. J’ai besoin d’être dans un environnement hyper médicalisé pour ne pas être stressée, et comme il s’agirait d’une grossesse à risque, je préférais partir déjà de là, plutôt que de devoir changer en cours de route.

Comme je te l’avais dit, j’étais allée voir plus tôt dans l’année un gynécologue dans notre HFME local. J’ai rappelé 2 semaines après le test pour prendre Rendez-vous avec lui, et j’ai été renvoyée vers le site internet. « Connectez-vous, inscrivez-vous et vous verrez bien si c’est lui qui vous est attribué ou pas ». Heuuu, non merci, j’ai pas envie que ce soit une loterie qui choisisse mon gynécologue pour moi.

Je me suis tournée vers un autre complexe hospitalier réputé de la région. J’ai appelé toute guillerette en disant que j’étais enceinte de 5 ou 6 SA d’après la prise de sang, et j’ai eu un retour glaciale : « rappelez quand vous serez à 10 Semaines de grossesse, avant ça ne sert a rien, qu’est ce qui vous dit que ça va tenir ». Le fait que je mentionne que j’étais diabétique n’a rien changé, j’ai juste eu un « et alors, qu’est ce que ça change? ».
J’ai raccroché en larmes.

J’ai fini par décider de sonner à la clinique à proximité de mon boulot, qui avait elle aussi une très bonne réputation. Mais j’étais très refroidie et j’avais peur de me heurter encore une fois à une secrétaire mal lunée. J’ai donc préféré  passer une fois de plus par Doctolib pour choisir quel gynécologue j’irais voir, en me disant qu’au pire s’il me convenait pas, je pourrais toujours changer ensuite. Et bien une fois de plus, je suis tombée sur un praticien hyper professionnel, dont je te parlerai plus en détails dans mes prochaines chroniques.

Et toi, plutôt sage-femme ou gynécologue pour le suivi de ta grossesse ? As-tu eu des difficultés pour obtenir tes premiers rendez-vous ? 


Guide accouchement

Pendant la grossesse, tu t’imaginais épanouie, heureuse, avec un joli ventre rond, et bien sûr, il y a de ça. Mais tu n’étais peut-être pas tout à fait préparée pour les vergetures, les coups de pied dans la vessie à 2 heures du matin et les galères administratives. On ne te la refera pas deux fois. Avec le guide hyper complet et concentré de Dans Ma Tribu, tu sauras exactement ce qui t’attend après l’accouchement. Clique ici pour en savoir plus.

Commentaires

17   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

Si j’ai bien suivi, tu as la tête de ton mari en photo au moment de l’annonce ? C’est juste énoooorme ça ! 🙂
Pour l’accueil à l’hosto… je ne commente pas, je vais devenir vulgaire. Grrrrr

le 06/05/2019 à 10h46 | Répondre

Mère Renarde

Oui tout à fait 😄. J’ai meme une video du moment où il decouvre et comprend, et c’est très chouette.
Mais ça a été très dur ces 5 jours, j’avais tellement hate qu’il sache aussi.

le 11/05/2019 à 20h23 | Répondre

Madeleine

Vous êtes sur de pas vouloir l appeler Luke ? 😉 J adore cette annonce !

le 06/05/2019 à 13h22 | Répondre

Mère Renarde

Ahahahah! Tu vois, je m’etais meme pas posé la question en commandant le body. Et pourtant Luke est un joli prénom. Mais mon mari est tellement geek que je pense que j’aurais mis mon veto dans tous les cas.

le 11/05/2019 à 20h25 | Répondre

Pauline

Trop bien l’annonce ! Je ne sais pas comment tu as fait pour tenir 5 jours sans rien dire !
Pourquoi ne pas avoir chercher un(e) gynécologue en libéral ? Certains sont aussi rattachés à un hôpital il me semble … Pour ma part, j’ai été suivie dans le service gynéco à l’hôpital (peut-être le réputé dont tu parles …?), pas par choix, mais j’y ai toujours été très très bien reçue … Cela dit, effectivement, je crois qu’ils inscrivent les patientes seulement à partir de 10 semaines de grossesse.
En tout cas, j’espère que le reste de ton suivi s’est bien passé, et que tu ne gardes pas un trop mauvais souvenir de ces débuts !

le 06/05/2019 à 13h28 | Répondre

Mère Renarde

Finalement mon gynécologue est libéral (enfin il me semble). Mais maintenant je ne choisirais le milieu hospitalier que si je suis contrainte et forcé, il est tellement top. Il m’a redonné confiance en la spécialité.

le 11/05/2019 à 20h27 | Répondre

Viviane

Chère madame Renarde,
Il faut être raisonnable, et avec un diabète à ton âge, avoir un diabètologue.
Et choisir une maternité niveau 3, port royal ou Necker par exemple !
Belle grossesse à toi.

le 06/05/2019 à 19h01 | Répondre

Miss Chat

Ça va la condescendance sinon, Madame Viviane ?

le 06/05/2019 à 20h50 | Répondre

Jeanne

Surtout que son bébé est né l’année dernière alors les conseils, d’autant plus sur ce ton…

le 06/05/2019 à 22h15 | Répondre

Elodie

Punaise, heureusement que les futures mamans « âgées » et diabétiques ne sont pas toutes suivies à Port Royal ou Necker ils seraient bien dépassés…
Et c’est une petite sage-femme en milieu isolée qui le dit 🙂

Pour répondre à la question, forcément je prêche pour ma paroisse et je valide le suivi sage-femme; bien qu’effectivement en cas de grossesse pathologique un gynécologue est plus adapté, le principal étant de se sentir à l’aise, écoutée et en sécurité 😉

le 07/05/2019 à 06h51 | Répondre

Stéphanie

Wahou! Quel commentaire utile!
Effectivement, tant de condescendance…
Pour rajouter une couche à ce qu’on déjà dit celles avant moi, la France ne tourne pas autour de Paris…

le 08/05/2019 à 15h09 | Répondre

Marie B

J’ai 33 ans, je suis diabétique, et j’ai accouché 2 fois en clinique niveau 2.
Faut-il me dénoncer aux services sociaux?

le 09/05/2019 à 11h40 | Répondre

Virg

C’est rigolo, je n’ai pas du tout interprété ce comm de la même manière, il faudrait inventer un smiley pour l’ironie 😉

le 09/05/2019 à 12h17 | Répondre

Mère Renarde

Je ne suis pas parisienne ;), donc cela me serait que peu utile.
Et sinon comme je l’ai dit dans mon article, j’ai rapidement cherché un diabétologue, mais au moment de ma grossesse cela ne faisait meme pas 6 mois que j’etait diabetique et un simple suivi avec mon generaliste suffisait.

le 11/05/2019 à 20h29 | Répondre

Mère Renarde

Et j’ai accouché en niveau 2, meme prématurément, tout s’est bien passé pour ma fille :).

le 11/05/2019 à 20h31 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

Pour ce qui est de l’annonce au papa, j’avoue que j’ai été assez directe. Pour mes 2 premières grossesses, j’ai fais le tests pendant la sieste de monsieur et au petit matin. Du coup je l’ai réveillé sans ménagement et je lui ai fichu le test sous le nez. Clair, direct et précis XD.

Pour cette grossesse surprise, je lui ai téléphoné au boulot … et je n’ai pas décoché un mot. On en a assez peu parlé étant donné que nous sommes coutumiers des fausses couches.

Des annonces pourraves quoi XD

le 07/05/2019 à 11h54 | Répondre

Mère Renarde

Je pense que c’est l’incrédulité du 1er test qui fait que je ne lui ai rien dit direct. Sinon, si j’avais eu du retard, j’aurais très certainement été hystérique xD et je serais sortie des toilettes en criant ahah

le 11/05/2019 à 20h33 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?