Menu
A la une / Conseils

Es-tu prête à faire un bébé? Le test ultime en 8 questions!

Crédit photo (creative commons): geralt

Depuis quelques semaines, un mal étrange te ronge: tu te mets à faire des risettes au chien du voisin, tu préfères lire les aventures de George, Charlotte & Louis plutôt que de Kate et William, tu prends des nouvelles des enfants de tes collègues sans te forcer, et tu te demandes comment ça fait quand un alien te défonce le bide d’avoir un bébé dans son ventre? Mais es-tu vraiment prête à devenir maman?

Pas de panique, Tata Urbanie est là pour t’aider à y voir plus clair grâce à un test en 8 questions, testé et approuvé par mes chats. Garanti 100% mauvaise foi assumée inside.

1.  Le « tunnel » c’est:

A. Un nouveau thriller danois diffusé sur Netflix

B. Une galerie souterraine, quelle question!

C. La période qui court de 18 à 20h qui comprend le retour à la maison, le bain, le diner, le brossage des dents, l’histoire, le coucher, au moins une crise de larmes, quelques chatouilles, et le verre de vin pour décompresser à la fin.

2. Pour faire dormir bébé, il faut:

A. Mettre du whisky dans son biberon.

B. L’intégrale de Metallica.

C. De l’amour, des berceuses, et beaucoup de patience.

3. Quelle est la différence entre un petit enfant et un chat?

A. Un enfant ne perd pas ses poils

B. Le chat ne fait pas de terrible two

C. Aucune: les deux te réveillent la nuit s’ils ont faim, s’incrustent dans ton lit en prenant toute la place, et en plus tu dois nettoyer leur caca. Ah oui, ils sont très mignons, aussi.

4.  La Lèche League c’est:

A. Un truc vraiment trop graveleux pour qu’on en parle ici.

B. L’amicale des adorateurs de glace à l’eau.

C. Une association qui fait la promotion de l’allaitement maternel.

5. Le Terrible Two, d’ailleurs, qu’est-ce que c’est?

A. C’est quand tu as deux enfants et que tu as envie d’en jeter un par la fenêtre tellement c’est terrible.

B. Un nouveau groupe de pop anglais pas terrible terrible.

C. Comme une crise d’adolescence, sauf que ça démarre à 18 mois et que ça rendrait chèvre un moine bouddhiste sous Prozac. Terrible.

6. L’accouchement, ce sera:

A. Le plus beau jour de ma vie.

B. Je sais pas, j’ai pas prévu d’être la.

C. Ouh la, c’est dans 9 mois, y’a le temps, non?

7. Les suites de couche, c’est:

A. Ce qu’on met sur les fesses de bébé quand on lui change sa couche.

B. Un concerto en A mineur pour bébés.

C. Tes règles post-accouchement. Bagdad dans ta culotte.

8. Pour choisir le prénom, tu comptes t’y prendre comment?

A. J’ai l’intégrale des « Marseillais chez les Ch’tis » à la maison, une source d’inspiration inépuisable.

B. J’ai choisi d’inventer le prénom: Thomulie si c’est une fille, Juloma si c’est un garçon. Un mélange de nos deux prénoms <3 .

C. « Chéri, tu fais une liste de 10 prénoms filles et 10 prénoms garçons, annotés par ordre de préférence et selon la compatibilité avec le nom de famille. Je fais la mienne aussi, on compare, et si on est pas d’accord c’est quand même moi qui gagne à la fin, OK? « .

Majorité de réponses A et B: tu es prête. Mais tu ne le sais peut-être pas encore. La preuve? Tu as vaillamment passé ce test pourri alors que tu ne connaissais aucune réponse. Mais ne t’inquiète pas, jeune Padawan: aucune femme sur terre ne nait avec le guide de la maternité ultime, et tu apprendras sur le tas, c’est promis.

Majorité de réponses C: tu es prête. Non, pardon: tu es PRÊTE, parée au décollage, incollable sur la grossesse, l’accouchement, un peu paniquée mais zen quand même, curieuse mais anxieuse, bref: une future maman tout ce qu’il y’a de plus normale. Mais ne t’inquiète pas: ce que tu ne sais pas encore, tu l’apprendras sur le tas, c’est promis.

A propos de l’auteur

Je m'appelle Julie, executive woman le jour, blogueuse/ instagrammeuse la nuit. Passionnée de littérature et de séries TV, je suis aussi et surtout maman d'une petite fille absolument adorable (#zéroobjectivité), mais aussi de deux bébés qui n'auront pas pu vivre. Tu peux me suivre sur mon blog perso (La Marmotteuse) et mon compte instagram spécialement dédié au deuil périnatal : à nos étoiles