Menu
A la une / Essais bébé

Mes essais version deuxième bébé !


Notice: Undefined index: host in /home/nmagnouloux2/sites/dans-ma-tribu.fr/wp-content/plugins/ziofix-credit-picture-old/ziofix-credit-picture.php on line 32

Comme je te l’ai dit, cette année, je vais tester pour toi : faire, porter et élever un deuxième enfant. Donc ça y est, c’est parti !

Pour info, j’ai écrit cet article mois après mois (enfin, plutôt cycle après cycle, vu la régularité…), type journal de bord…

Premier cycle

C’est parti mon kiki !! On commence par l’acide folique. C’est relou : plus gros que la pilule et plus dur à avaler…

La veille supposée de mes règles, les premières non chimiques depuis ma dernière grossesse, je ressens un tiraillement dans la poitrine. Truc de fou ! Car je n’ai jamais eu mal aux seins, sauf quand j’allaitais ! Du coup, bouffée d’espoir !!! Je me précipite à la pharmacie et j’achète un lot de deux tests de grossesse. J’en fais un le soir même ! (On est grave ou on ne l’est pas…)

Test négatif.

Pas de souci, de toute façon, c’est trop tôt. Mais comme mes règles ne sont toujours pas là cinq jours plus tard, je refais un test.

Négatif.

Et puis, comme elles ne sont toujours pas là quatre jours plus tard, je refais un test.

Négatif.

Et comme elles ne sont TOUJOURS pas là après quinze jours de retard, je re-re-refais un test.

Négatif. Aaaaaaah !

Mes règles se décident finalement à pointer leur nez au bout de dix-huit jours de retard… C******* !!!

Ce que je retiens de ce premier mois d’essais :

  • On ne se refait pas : ça a beau être une deuxième grossesse, je suis aussi obsédée que pour la première.
  • Je découvre des nouveautés concernant mon corps, comme les tiraillements de la poitrine jusqu’alors inconnus. Si au moins, elle pouvait gonfler en même temps… mais non, j’ai mal et je reste désespérément plate…
  • Je DÉTESTE vivre sans pilule ! Franchement, je sais que c’est pour la bonne cause que j’ai arrêté, mais pour moi, vivre sans hormones, c’est le drame ! De l’acné d’ado en veux-tu en voilà ! Des maux de tête. Aucun contrôle…
  • Les tests de grossesse, ça coûte cher : il va falloir que je trouve une solution pour le deuxième cycle, sinon je vais me ruiner.

Deuxième cycle

Bon, déjà, on va croiser les doigts pour qu’il n’y en ait pas cinquante, sinon l’article va être long.

J’ai trouvé des tests de grossesse pas chers dans la parapharmacie de mon supermarché : du coup, j’en ai pris quatre ! Et je me fais un petit délire : je fais mon premier test de grossesse de ce cycle à quatre jours de retard, le même jour, trois ans plus tard, que le jour où j’ai découvert ma première grossesse. Étant donné la date théorique de mon ovulation (hyper théorique vu la tête de mes cycles…), ce serait un bébé avec la même DPA que Princesse.

Mais test négatif.

J’en refais un pour la forme quelques jours plus tard, toujours négatif. Pas de bébé pour 2016.

Mes règles auront quatorze jours de retard. Deux cycles en trois mois…

Troisième cycle

Cette fois-ci, je sais que les probabilités pour que ça marche sont faibles. Entre Princesse qui décide que non, elle ne veut pas de petit(e) frère/sœur ce mois-ci et nous en fait baver le soir, et les rhumes et autres contrariétés de santé… on rate le coche.

Je fais un test à trois jours de retard et un autre pour la forme à six jours de retard (j’étais malade et je voulais être sûre que je pouvais prendre des médicaments pour le rhume – chose interdite si tu es enceinte).

Négatifs.

On s’améliore niveau règles : seulement six jours de retard ce mois-ci !

Allez, parce qu’il faut bien trouver un point positif à tout ça : depuis l’arrêt de la pilule, j’ai beaucoup moins mal au ventre lorsque j’ai mes règles ! (Mais bon, ce n’est pas suffisant pour rattraper le reste : mes hormones de synthèse me manquent !)

Quatrième cycle

Ce mois est blindé de mauvaises nouvelles en tout genre. Il serait temps d’en avoir des bonnes.

Et franchement, je t’avoue que j’y crois grave !! J’ai plein de mini symptômes : tiraillements dans le bas du ventre, gencive qui saigne quand je me lave les dents, et je ne sais pas… je le sens ! J’y crois tellement que je fais un test cinq jours avant mes règles théoriques.

Négatif… bon, je m’y suis prise beaucoup trop tôt, aussi, c’est pour ça !

Et puis, tu le sais, je suis une mère égoïste. Tellement que je ne veux pas faire de test quand j’ai du retard, car je veux aller en soirée avec des copines et m’alcooliser un peu… et si je découvre que je suis enceinte, je ne pourrai pas. Parce qu’en plus, je suis sûre que je suis enceinte !!! J’attends donc après la soirée pour faire le test.

Négatif.

Grosse déprime, pour le coup ! J’y croyais tellement. Depuis le début de nos essais, c’est la première fois que ça me déprime vraiment… En plus, pour ne rien arranger, dans ce mois plein de mauvaises nouvelles personnelles, le test négatif a été fait le 15 juillet, au lendemain des attentats de Nice. Journée pourrie !

Et puis, ça me soûle ! J’en suis maintenant à onze jours de retard et toujours pas de règles ! Je refais donc un test. Je le zieute vite fait…

Négatif.

Et puis, je retourne dans les toilettes pour le récupérer et le jeter. Et là… il y a une légère barre rose dans la case positif !!

IMG_9300

Crédits photo : Photo personnelle

Fallait la voir…

Je n’y crois pas !!! Je suis toute excitée, je montre le test à mon mari pour être sûre que ce n’est pas moi qui hallucine. Mais non, elle est bien là, cette petite barre !!!

Me voilà donc à courir faire une prise de sang ! Les résultats sont tombés il y a moins d’une heure :

POSITIF !!! HIIIIII !!!

Et toi ? Ton cycle t’a-t-il joué des tours après l’arrêt de ta contraception ? As-tu fait beaucoup de tests ? Comment as-tu réagi en découvrant la deuxième petite barre ? Viens nous raconter !

A propos de l’auteur

Madame D depuis septembre 2015, je suis la maman (comblé) de Princesse, 5 ans et de PetitLion 1 an et demi (à peu près). Absente par ici depuis quelques temps, je reviens te raconter cette seconde grossesse et notre nouvelle vie à 4 (oui je te raconte ma vie quoi !)