Menu
A la une / Essais bébé

Et puis un jour…

La dernière fois, je t’ai laissé à la fin de mon deuxième cycle de températures, au bout de 13 mois d’attente d’une grossesse.

On est vendredi, ma meilleure amie est partie la veille, ma courbe ne monte ou ne descend… J’ai eu jusqu’à maintenant des cycles entre 24 et 28 jours et nous sommes au 28ème jour.

Crédits photos (creative commons) : Tama66

Je me dis qu’il faut que j’attende le lendemain pour tester, que j’ai déjà fait trop de tests de grossesse pour rien en plus d’un an.
Mais tout de même, je me dis aussi que ma température n’est pas redescendue comme au dernier cycle et que j’ai vraiment pas été déprimée cette semaine.

Je suis sensée passer la journée chez moi, c’est dur de ne pas aller se perdre sur Google et Doctissimo, à se poser des questions pour savoir. D’un autre côté, je sais que j’y ai déjà cru bien trop de fois (je crois que c’est le 15ème cycle alors les faux espoirs, je connais).
Bref, je décide d’aller m’occuper du chat de nos amis en vacances pour penser à autre chose…
Sur le chemin, je passe pas trop loin d’un coffee shop (rappel : j’habite aux Pays-Bas, dans les coffee shop, on ne vend pas de café) et là, gros spasme de nausées. Bon, bon, la nausée, c’est un symptôme SPM chez moi. Mais quand même, je me sens différente, j’ai comme un pressentiment.
Cependant, comme je disais la dernière fois, je suis assez spécialiste pour me faire des films…

Je décide de passer à la parapharmacie acheter un test avec un taux de détection plus bas que les pas chers que j’ai à la maison, comme je n’ai pas de retard de règles encore (si on se base sur mes cycles les plus longs), je me dis que c’est sans doute une dépense pour rien mais je ne peux m’empêcher de penser « et si ?… »

Dans le magasin, j’hésite à acheter un doudou, au cas où, pour l’annonce au papa ; et puis, j’ai peur que ça n’arrive jamais et je prends des paquets de tampons à la place, y a plus de chance que j’ai besoin de ça.
Je rentre donc chez moi, il est midi, et je fais un test de grossesse.

Et en moins de 5 secondes…

Crédits photo : photo personnelle

Hiiii, haaa, oooooh, nooooon, c’est pas vrai, aaaaah !!!!

Je crois que c’est le retour du fameux « bulot sous cannabis » (cela dit, il faut que je pense à changer d’expression comme rien que l’odeur du cannabis semble me provoquer des nausées…).

Même si je ne réalise pas vraiment et m’use les yeux à regarder la petite croix bleue. La madeleine que je suis ne pleure même pas ! Cela dit, elle saute partout…

Bon, bon, maintenant :

  • Comment je fais pour travailler ?
  • Comment je vais l’annoncer au futur papa ?

Pour la première question, je renonce assez vite, c’est bien mieux de surfer sur Google pour lire des trucs sur la grossesse et de sourire comme une demeurée… Pour la deuxième, je viens te le raconter la prochaine fois !

Et toi, comment as-tu appris ta grossesse ? Des symptômes qui t’ont mis la puce à l’oreille ? Tu étais dans quel état quand le test a viré au positif ?

A propos de l’auteur

Maman d'une petite fille merveilleuse née en novembre 2017 et d'un petit garçon fantastique né en juillet 2019, j'habite aux Pays-Bas avec mon amoureux, j'ai été prof de FLE et directrice d'une école de langue que j'avais co-créée... Aujourd'hui, j'explore de nouveaux horizons et si tu veux continuer à me lire, ça se passe sur www.claire-schepers.com