Menu
A la une / Témoignage

Etre enceinte à Noël

Cette année, Flash et moi sommes deux parmi les nouvelles chroniqueuses à être enceintes au moment des fêtes de Noël. Voici un petit aperçu de la façon dont nous nous attendons à les vivre. 

Pour moi, décembre rime avec Noël. Le mois s’écoule au rythme des préparatifs, des premiers repas de fête. Les rues et les intérieurs se parent de mille décorations. Les fêtes de Noël sont le prétexte de réunions en famille ou entre amis dans une ambiance chaleureuse. C’est une période qui me donne envie de cocooner. En plus, quelle chance ! cette année, je suis enceinte, je vais pouvoir en profiter pour prendre soin de moi.

Crédits : Pixabay

Ha.

Ha ha.

Ha ha ha. Tu n’y as pas cru n’est-ce pas ?

Sérieusement. Noël enceinte, quelle arnaque !

Voilà le topo.

Ça commence par les interdits alimentaires

Tu dois en respecter un certain nombre pendant la durée de la grossesse. C’est le jeu, tu fais de ton mieux pendant 9 mois malgré les frustrations et les envies. Mais quel est le sadique qui a choisi de tous les condenser pour en faire le menu de Noël ??

Je cite donc : en apéro, champagne ! En entrée : saumon fumé, foie gras, huîtres. Normalement, ça se calme avec le plat de résistance. Croise les doigts pour que cette année, on n’ai pas choisi de remplacer la dinde (trop classique ! Trop long à cuire !) par un bon rôti de bœuf saignant juste comme il faut. Ensuite, c’est plateau de fromages sans étiquette « mange moi je suis au lait pasteurisé ». PS : demande le comté, ça tu as le droit. Dites donc, cette bûche, elle ne serait pas farcie avec de la mousse au chocolat à base d’œufs crus ?

Pour résumer, pour toi ça sera de l’eau, du pain, le plat principal, les clémentines et le chocolaaaaaaaaat ! Ah oui ça tu peux ! Enfin, sauf si tu as coché la case diabète gestationnel…

Dans le même esprit, tu as le droit au pot de fin d’année au boulot où il n’y a QUE des choses que tu ne peux pas manger. Bon, ben, je vais aller avancer mes dossiers hein…

Et pour celles qui ne voudraient pas encore annoncer leur début de grossesse, va cacher ça quand tu refuses quasiment tout ce qu’on te propose à table !

Encore faut-il réussir à rejoindre tout le monde…

Si tu dois te déplacer pour rejoindre ta famille, ça peut devenir un challenge. Soit tu es en fin de grossesse, et entre la fatigue, et la crainte d’accoucher sur place, tu dois te résigner à rester chez toi. Soit tu ne peux pas prendre la voiture, et tu voyages en train. Mais chéri, lui, fait le trajet en voiture parce que tu comprends, entre vos cadeaux et ceux du bébé à venir, il faut de la place au retour !

Ah et les cadeaux, on en parle ?

La version positive, c’est celle où belle maman t’a acheté un joli pull et tu ne peux pas l’essayer avec ton gros bidou. Tu as donc la pression pour perdre les « quelques » kilos accumulés pendant ta grossesse, afin de porter le cadeau de belle mam’. Sinon, tu as la version où tout le monde t’oublie et ne pense plus qu’au futur bébé. Du coup, tu repars avec tout le matériel de puériculture en double, 24 doudous, 8 robes en 1 mois et quelques mini pulls de Noël pour l’an prochain.

Et puis tu es tellement fatiguée… Et la soirée est tellement longue… Après avoir subi Noël, tu proposes donc à tes amis de faire le repas du nouvel an à midi pour changer un peu ! Ils font une drôle de tête.

Bref, Noël enceinte, ça veut dire faire une croix sur ses habitudes.

Mais soyons positifs, tu peux aussi voir les choses du bon côté !

Voyons… Tout le monde est aux petits soins pour toi. Pour une fois, tu peux rester tranquille dans le canapé pendant que les autres mettent la main à la pâte. Faudrait pas que tu te fatigues trop quand même ! C’est également le prétexte pour tester de nouveaux plats de fête grossesse-friendly. Ah, et tu as une excellente excuse pour faire du shopping et t’acheter une belle robe pour les fêtes.

Mais surtout, ce dernier Noël sans ce petit bébé à venir peut devenir un très beau moment de partage avec tes proches, où tout le monde se réjouit d’accueillir bientôt un nouveau membre dans la famille. C’est aussi une merveilleuse occasion pour annoncer sa grossesse. Quel plus beau cadeau pour des futurs grands parents, arrières grands parents, oncles et tantes ? Et puis, dès l’année prochaine, tu fêteras Noël avec ton enfant, à qui tu pourras apprendre à aimer cette tradition et partager tes valeurs. Et ça, ça vaut le coup n’est-ce-pas ?

Et toi, heureuse d’être enceinte à Noël ? Est-ce que toi aussi, tu aimes te plaindre pour la forme ? 

A propos de l’auteur

Maman de la loupinette née en mai 2017 et de Tibou né en février 2019. J'adore me poser des questions ("me prendre la tête" pourrait-on dire) et chercher des réponses. Dans ma tribu est une de mes sources préférées !