Menu
A la une / Témoignage

Être parents d’enfants précoces : ce que ça change

Voilà, tout est posé, notre fils aîné est précoce. Mais qu’est-ce que ça change au quotidien ?

Eh ben je te le dis : ça change tout !

Ça a tout changé, tout, presque du jour au lendemain. Pourquoi ? Parce qu’on a vraiment pris conscience des besoins de notre fils. Notre pioupiou est très demandeur d’informations, sa soif de connaissances est infinie et il est une véritable éponge à savoir. Il a donc fallu que nous nous adaptions.

petit garçon

Crédits photo (creative commons) : Travis Swan

Résultat ? Du savoir, il n’y a que ça à la maison… Des questions, les fameux « pourquoi ? » et « comment ? » sont systématiques à la moindre nouvelle information. Nous laissons de temps en temps la télé fonctionner sur les chaînes de reportage (France 5 ou Arte). Il adore surtout les documentaires animaliers…

Chez le nounou (oui le, je t’expliquerai ça une autre fois), c’est pareil. L’adaptation s’est faite en douceur et il n’hésite pas à lui expliquer, lui raconter, lui montrer dès qu’il a une question.

A l’école aussi, il a fallu tout expliquer. Nous avons déménagé peu de temps après le diagnostic. Heureusement, la psychologue nous avait donné un courrier d’explication, que nous avons pu fournir à la nouvelle maitresse. Après quelques semaines de flottement, la maitresse l’a investi d’une mission : il aide un de ses camarades qui est en grande difficulté. Ça le canalise, il ne se fâche plus, ne détruit plus ses dessins par impatience. Bref, que du bonheur !

Ce qui reste plus difficile à gérer avec Pioupiou, ce sont ses remarques assez cash et les questions pas de son âge… Les deux vont de temps en temps de paire. Un exemple, l’autre jour, il s’installe face à moi :

– Maman, les filles ça n’a pas de zizi.
– Ben non. (Là je ne vois pas encore où il veut en venir.)
– Alors ça fait pipi comment ? Avec les fesses ?
– Euh (moment délicat en perspective, il n’a que 4 ans), ça fait pipi assis.

Fort heureusement pour moi, ça s’en est arrêté là, mais je pense qu’il reviendra à la charge rapidement.

Côté remarques piquantes, j’ai eu droit à pas mal de choses. Trois exemples :

  • Un jour que nous regardions La belle et la bête, dessin animé culte de mon enfance, je fredonnais une des chansons. Il m’interpelle. « Maman, elle s’appelle comment la fille ? – Belle. – Ben toi, tu t’appelles pas Belle, tu t’appelles Maman alors tu arrêtes de chanter. »
  • Un soir en sortant de chez le nounou, je lui montre une étoile. Réponse immédiate « Non c’est pas une étoile, c’est une planète et elle s’appelle Vénus ». Pioupiou, 2 ans et demi.
  • À l’école, le jour de la fête de fin d’année, je l’amène dans sa classe pour qu’il puisse se changer. Un des enfants lui dit que si sa maman ne vient pas le chercher d’habitude c’est parce qu’elle ne l’aime pas. « C’est pas vrai, et ma maman, elle, au moins, elle a un travail. »

Je crois que c’est sur cette partie-là qu’il va falloir qu’on l’aide à avancer, à être plus subtil et plus diplomate ! Mais en même temps, il n’a que 4 ans et demi…

Et toi, tu as un enfant précoce ? Quelles sont les questions qu’il t’a posé qui t’ont le plus surprise ? Mettre un mot sur sa façon d’être t’a aidé à mieux le comprendre et mieux l’accompagner ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

J'ai 30 ans, en couple avec Jules depuis 9 ans, 2 pioupious. J'adore faire la cuisine (surtout la pâtisserie), la mode, et par dessus tout, les travaux manuels dits "ouvrages de dame" (crochet, tricot...). Oui oui oui, c'est possible, même à mon âge, et non non non, ce n'est pas réservé aux grands-mères !