Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Les impacts physiques insoupçonnés d’une grossesse


Publié le 5 juillet 2019 par Madame Vélo

Une grossesse, on le sait, et ça paraît logique, a des impacts directs sur notre corps de femme. Il y a ceux qu’on devine, ceux qu’on peut anticiper, ceux qu’on découvre au fur et à mesure de la grossesse, et ceux qu’on découvre bien après. Il y a ceux dont on entend parler, et ceux pour lesquels on n’aurait jamais soupçonné l’existence.

Les impacts connus

Même si on ne peut jamais prévoir ce qu’il va nous arriver, comment notre corps va réagir, on sait qu’une grossesse peut potentiellement nous apporter :

  • des nausées
  • des changements de goût alimentaire
  • une peau moins grasse, des cheveux plus soyeux
  • une fatigue intense
  • des vergetures
  • de la rétention d’eau
  • une prise de poids

Les seins grossissent, le ventre s’arrondit.
L’utérus se transforme (ou plutôt, se forme!), s’assouplit, s’agrandit.
Les organes internes sont un peu déplacés.
Le périnée se fragilise.
Les abdos sont mis de côté.
Des hormones particulières sont fabriquées.

Crédit photo (creative commons) : Clker-Free-Vector-Images de Pixabay

Les impacts dont on entend (parfois) parler

Lorsqu’on déclare sa grossesse à la Sécu, elle nous envoie en retour tout un tas de documents. Parmi ceux-ci, il y a une brochure d’information sur la dentition, afin d’inciter les femmes enceinte à réaliser un contrôle par un dentiste. On apprend ainsi qu’une grossesse peut avoir des répercussions  importantes sur notre dentition, et notamment qu’il faut se méfier des caries.

Personnellement j’ai eu de la chance de ce côté-là : toujours zéro caries au compteur. Pendant mes grossesses j’étais plus sensible de la gencive, au point de saigner à chaque brossage de dent. Mais rien de très grave.

Les impacts durables et insoupçonnés

Mes deux grossesses m’ont laissé des souvenirs. Des souvenirs durables, qui font de moi une personne différente de ce que j’étais avant. Des changements physiques et irrémédiables que je n’aurais jamais pu imaginer, et dont personne ne m’avait averti.

Oui, en dehors des vergetures qu’il me reste sur le ventre, mon corps a subi d’autres changements encore plus profonds.

1) Les seins

Celui-là je m’y attendais un peu, car les chiens ne font pas des chats. J’avais de base une poitrine assez petite, mais pas ridicule non plus. Remarque, je ne me suis jamais plains, c’était assez féminin sans être gênant pour le sport ou l’habillement.

Après deux grossesses et deux allaitements, où j’ai vu ma poitrine prendre un volume disproportionné par rapport à ce que je connaissais (limite obscène à mes yeux), j’ai aujourd’hui une poitrine d’une taille inférieure à ce que j’avais avant. Et là, pour le coup, je trouve ça ridicule.

2) Les cheveux

Ceux-là ont sacrément été modifiés par mes grossesses !

Tout d’abord, après chaque accouchement j’ai pu constater que 9 mois de grossesse m’avaient laissé une ou plusieurs poignées de cheveux blancs. Message reçu : t’as des enfants, tu deviens vieille, t’as plus qu’à assumer. Merci.

Ensuite j’ai remarqué après la naissance de P’tit Matelot que mes cheveux avaient une tendance à être plus gras et plus rapidement. Enfin, gras, n’est pas vraiment le terme approprié, car ils avaient en même temps un effet « sec ». Bref, je ne sais pas vraiment l’expliquer. Mais je crois qu’en fait je produisais beaucoup beaucoup beaucoup de sébum. A tel point que moi qui étais passée au shampoing « naturel » et solide, il a fallu que je m’adapte car il n’y avait qu’avec des shampoings « agressifs » que j’arrivais à me débarrasser de cet effet «cheveux gras ». Ce n’est qu’au bout d’un an et demi après mon deuxième accouchement, que mes cheveux sont devenus de nouveau soyeux.

Enfin, et là c’est LA grosse surprise du siècle : moi qui avais les cheveux fins, lisses, raides, j’ai maintenant des cheveux à tendance plus souple et plus épais. Bon je n’en suis pas aux belles boucles ! Mais si on m’avait dit un jour que j’aurais les cheveux souples j’aurais bien rigolé !

Crédit photo (creative commons) : Rudy and Peter Skitterians de Pixabay

3) Les yeux

Je suis née myope, et je mourrais myope (ou aveugle, il y a un risque). Quand j’ai eu mes premières lunettes à l’âge de 3 ans j’ai découvert un monde autour de moi, des choses aussi imposantes que des immeubles ou des arbres. Ma vue a continué à baisser régulièrement, et je n’ai stabilisé qu’à l’âge de 20 ans. On m’avait cependant prévenue : une grossesse peut avoir un impact sur la vue.

Quelques mois après la naissance de Crapouillou je me suis posée des questions : j’avais l’impression de moins bien voir les panneaux lorsque je conduisais, ma vue devenait vite floue quand j’étais devant l’ordinateur, j’avais souvent les yeux fatigués. Le rendez-vous chez l’ophtalmo a été sans appel : j’avais perdu deux points à chaque œil. Gros coup dur. Dans un grand élan de pessimisme j’ai même cru que j’allais devoir choisir entre avoir des enfants ou garder la vue.

Autant dire que pendant ma deuxième grossesse j’étais un peu en panique. Finalement j’ai vite été rassurée, ma vue n’avait pas bougée après la naissance de P’tit Matelot. Cependant je reste très vigilante, et je le serai d’autant plus lors d’une troisième grossesse.

4) Les oreilles

Alors celle-là je ne m’y attendais pas du tout. J’ai les oreilles percées depuis que je suis toute petite, et contrairement à ma sœur qui a rapidement été obligée de porter des matières « nobles » (or ou argent), je n’ai jamais eu de soucis à porter des boucles d’oreilles fantaisies.

Et puis, quelques temps après la naissance de P’tit Matelot, petit à petit, j’avais des infections régulièrement. Je devais parfois faire une pause de quelques jours pour laisser le temps aux infections de guérir. Plus le temps passait, plus le phénomène avait l’air d’être important et récurrent. A noël 2017 mon chéri m’a offert une paire de boucles d’oreilles en or blanc, et enfin je pouvais les porter tous les jours sans effet négatif. J’ai même réussi à cicatriser mes infections qui duraient depuis longtemps. Il y a quelques mois, une des deux boucles d’oreille a dû partir en réparation. J’ai reporté quelques bijoux fantaisie et ça s’est tellement infecté que j’ai dû arrêter de porter quoi que ce soit pendant si longtemps que les trous se sont rebouchés. Je suis allée voir un bijoutier pour me refaire percer les oreilles, et dans la discussion j’ai réalisé que c’est suite à mes deux grossesses que mon allergie s’était développée !

5) Les varices

Lors de ma première grossesse j’ai fait une légère rétention d’eau sur le dernier mois, mais rien de trop voyant. Par contre j’ai une tâche violette qui est apparue sur mon mollet gauche. A priori rien de trop alarmant, puisque les sages-femmes qui me suivaient n’ont rien dit de particulier. Lors de ma deuxième grossesse, cette tâche s’est agrandie. Il est fort possible que lors d’une troisième grossesse, les varices s’installent pour de bon et que je sois obligée de porter des bas de contention.

6) Les règles

Je ne sais pas si c’est irréversible et durable sur le très long terme. J’ose espérer que ça changera encore suite à une troisième grossesse (mais avec un changement dans le bon sens !). Mais depuis mon dernier retour de couche, mes règles sont bien plus abondantes qu’avant. Et anarchiques. Elles sont limite hémorragiques pendant 48h, et durent bien plus longtemps qu’avant. Je ne me plains pas, j’ai déjà l’immense chance de ne pas avoir de douleurs. Mais n’empêche que je préférais mes règles d’avant, elles étaient bien plus simple à vivre et à gérer !  

Voilà un petit aperçu des changements qui se sont opérés dans mon corps suite à mes deux grossesses et accouchements. Il y en a d’autres, notamment des plus intimes. La grande question est : que me réservera une prochaine future grossesse ?!

Et toi, as-tu remarqué des changements durables et inattendus sur ton corps suite à ta grossesse ? Raconte-moi tout !


Guide accouchement

Pendant la grossesse, tu t’imaginais épanouie, heureuse, avec un joli ventre rond, et bien sûr, il y a de ça. Mais tu n’étais peut-être pas tout à fait préparée pour les vergetures, les coups de pied dans la vessie à 2 heures du matin et les galères administratives. On ne te la refera pas deux fois. Avec le guide hyper complet et concentré de Dans Ma Tribu, tu sauras exactement ce qui t’attend après l’accouchement. Clique ici pour en savoir plus.

Commentaires

30   Commentaires Laisser un commentaire ?

Audrey

Interresant comme article, vous venez de me faire réaliser que j’ai la même réaction allergique que vous aux oreilles!! Je n’aurai jamais mis ça sur le compte de la grossesse !!

le 05/07/2019 à 07h15 | Répondre

Madame Vélo

C’est vrai qu’on est loin d’imaginer qu’une grossesse puisse avoir une telle répercussion !

le 09/07/2019 à 11h31 | Répondre

Vee

J’ai eu le contraire pour les cheveux, et ma mère et ma tante aussi alors je m’y attendais un peu : mes boucles sont devenues beaucoup plus lâches ! 10 mois après, je commence tout juste à entrevoir la repousse aussi frisée qu’avant.
Et c’est vrai que j’ai aussi développé une allergie à certains désinfectants enceinte, je me demande si ça durera dans le temps (c’est pas pratique, l’alcool sur les blessures ça pique…) !

le 05/07/2019 à 07h58 | Répondre

Madame Vélo

Je ne sais pas si ça fera pareil pour toi, mais j’ai l’impression que mon allergie s’amenuise avec le temps. Et sinon c’est fou pour les cheveux !

le 09/07/2019 à 11h32 | Répondre

Margot

perte importante du volume capillaire -heureusement j’avais de la marge!
baisse de la vision
ne parlons pas des seins
problèmes de circulation
et un eczéma de malade…
merci mère nature!

le 05/07/2019 à 08h50 | Répondre

Madame Vélo

C’est pour qu’on se souvienne toute notre vie qu’on a fabriqué une nouvelle vie !

le 09/07/2019 à 11h34 | Répondre

Béré

Clairement, mes cheveux… avant épais très très épais… maintenant perte hallucinante et du coup j’ai moins d’épaisseur. Malgré la modification de ma routine capillaire vers le naturel et le végétal, je perds toujours mes cheveux. Mais ça repousse bien, on dirait juste que le cycle s’est accéléré ?
Les dents moi RAS , mais ma cousine ça à été la cata…. Ca lui a littéralement puisé l’email des dents et 15 ans avant de pouvoir y faire quelque chose de joli, et sourire la bouche fermée.
La circulation des jambes, idem que toi…
Et mon feu mon periné… Malgré mes efforts ne retrouvera jamais sa prime jeunesse !

le 05/07/2019 à 09h14 | Répondre

Madame Vélo

Sans aller jusqu’à retrouver nos corps de jeunesse, il y a heureusement quelques trucs pour lesquels nous pouvons agir ! Pour le périnée ce n’est pas inéluctable, vous pouvez en parler avec une sage-femme ou un kiné.

le 09/07/2019 à 11h36 | Répondre

Doupiou

C’est marrant parce que moi j’ai l’impression que la grossesse met en parenthèse certains maux.
Je souffre d’un syndrome rotulien à chaque genou et j’ai mal toute la journée, toute l’année.
Pendant mes grossesses, je n’ai même pas ressenti une gêne !

le 05/07/2019 à 09h56 | Répondre

Madame Vélo

Oui j’avais entendu parler de ce genre de « bienfaits » de la grossesse. Dommage que ça s’arrête après l’accouchement !

le 09/07/2019 à 11h37 | Répondre

Julie

Et les pieds ? + une pointure 🙂

le 05/07/2019 à 09h59 | Répondre

Madame Vélo

Wahou ! Je ne savais même pas que c’était possible ! A ce rythme là faut pas avoir 5 enfants !

le 09/07/2019 à 11h37 | Répondre

Elisa (voir son site)

Pour moi, baisse de la vision, perte du volume des seins (mais là, je suis contente car j’étais très complexée par ma forte poitrine), cheveux blancs à gogo, règles très très abondantes et cycles plus longs…Conclusion: être une femme, c’est dur

le 05/07/2019 à 11h27 | Répondre

Madame Vélo

Oui c’est pas toujours facile d’être une femme ! Mais ça fait du bien de savoir qu’on est toutes dans le même bateau 🙂

le 09/07/2019 à 11h39 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je te comprends vraiment. Moi les dents c’est venu à retardement un an et demi après, mais quelle galère !
Et puis la vue, comme toi, elle a énormément baissé pendant la grossesse et encore maintenant, ça me stresse un peu pour une seconde.
Pour la poitrine, la mienne n’a quasi pas bougé, mais même pendant la grossesse d’ailleurs.
En revanche, j’ai eu un répit dans mes migraines hormonales.

le 05/07/2019 à 12h03 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Par contre les cheveux blancs, j’étais déjà bien fournie donc ça n’a pas vraiment changé.

le 05/07/2019 à 14h41 | Répondre

Madame Vélo

La sage-femme qui me suivait à l’époque m’avait dit que pour sa 1ère grossesse sa vue avait baissé, que pour sa 2ème grossesse elle n’avait pas bougé, et que pour sa 3ème grossesse sa vue s’était améliorée !! Si ça peut te rassurer pour une 2ème grossesse 🙂

le 09/07/2019 à 11h41 | Répondre

Clara

Je n’avais jamais mis mon intolérance aux boucles d’oreille sur le compte de la grossesse, mais maintenant que tu le dis ça coïncide bien!
Et pareil pour les seins, malheureusement… Mon mari me dit « pas de troisième enfant, sinon ça va creuser… » !!

le 05/07/2019 à 13h18 | Répondre

Madame Vélo

Ah ah il m’a bien fait rire ton mari ! C’est fou parce que j’ai des copines pour qui ça a été l’inverse concernant la taille de leur poitrine.

le 09/07/2019 à 11h42 | Répondre

Croco

Pour moi je ne saurais pas dire car pour le moment je suis toujours retombée enceinte en allaitant encore, mais je sais que pour ma mère, ça a varié d’une grossesse à l’autre (de mémoire elle a pris de la poitrine après sa première grossesse, perdu après la deuxième, et repris après la troisième). Donc comme pour la vue, on ne peut rien prévoir !

le 13/07/2019 à 15h13 | Répondre

Marmotte

J’attaque la grossesse numéro 2 et j’espère que mes dents ne vont pas trop en souffrir… Bilan de la grossesse 1 = 3 couronnes ( mes dents se sont cassées trop facilement) et + 2 points pour mes yeux ( ça c’était la bonne surprise), apparition de varices, pilosité accentuée… En ce qui concerne mes seins je n’avais absolument rien vu changer, la c’est déjà différent ! On verra bien !

le 05/07/2019 à 21h22 | Répondre

Madame Vélo

C’est aussi sur cette thématique qu’une grossesse est un grand saut dans l’inconnu !

le 09/07/2019 à 11h43 | Répondre

Maud - a Step to a Gentle Life (voir son site)

Il y a des maux que je n’aurais pas mis sur le compte de la grossesse (ou de l’après) non plus, genre les oreilles et la vue par exemple !
Moi celui dont je me serais bien passée : la poitrine… la seule partie de mon corps que j’appréciais, me complexe beaucoup aujourd’hui (j’ai l’impression de ne plus avoir de poitrine…). Cela me complexe beaucoup moins que si j’avais 20 ans mais bon, quand même ! Tu réfléchis à une 3e grossesse ?

le 06/07/2019 à 07h59 | Répondre

Madame Vélo

C’est vrai qu’il y a certains impacts dont on se passerait bien, et c’est pas facile de les accepter après. Mais comme tu dis, heureusement qu’on est moins « regardantes » sur certains détails une fois qu’on est maman !
Oui, on aimerait bien avoir un 3ème enfant, même si l’agrandissement de la famille n’est pas encore à l’ordre du jour 😉

le 09/07/2019 à 11h45 | Répondre

Julie

Chez moi aussi la poitrine est plus petite 😉
Sinon les règles aussi ont changé, durent moins longtemps mais avec un jour hémorragique.
Et dans les aurres effets: ma couleur de cheveux est plus foncée et je suis beaucoup moins allergiques aux pollens et graminés.
C’est fou les changements e engendrés par une grossesse!

le 07/07/2019 à 09h55 | Répondre

Madame Vélo

C’est positif concernant tes allergies du coup, c’est cool !
Je trouve ça pénible le côté hémorragique des règles, mais d’un autre côté je me dis que c’est une seule mauvaise journée à passer — toujours essayer de trouver du positif :p

le 09/07/2019 à 11h47 | Répondre

Caro

C’est intéressant que tu parles de ces effets secondaires méconnus! Pour les seins, je faisais un D (limite E) avant ma 1re grossesse: j’ai pas « pris » pendant la grossesse, mais depuis la fin de ‘l’allaitement, je me suis retrouvée avec une taille B. Si ça peut te rassurer, ils n’ont pas diminué après ma 2e grossesse 🙂 Pareil pour la vue: je n’avais aucun problème de vue, après la naissance de ma fille, j’ai bien constaté une nette baisse de ma vision (hypermetropie). J’utilise désormais des lunettes pour conduire, utiliser l’ordinateur, lire. J’ai aussi eu pendant mes grossesses des pics d’allergie aux accariens (je le suis toujours un peu, mais c’était plus flagrant).
Je précise un truc pour les dents: quand on conseille de faire n bilan dentaire, c’est pas parce que la grossesse favorise les caries, mais parce qu’en cas de carie, une éventuelle infection aurait des conséquences beaucoup plus graves (ce que mon dentiste m’a expliqué)
; Donc ce n’est pas tant « la grossesse peut avoir des répercussions sur les dents » mais plutôt le contraire

le 09/07/2019 à 10h54 | Répondre

Madame Vélo

Quand je me suis rendue compte de tous ces effets secondaires j’ai été frustrée de voir que personne n’en parlait jamais – alors que la toile foisonne de témoignages sur les maux de grossesse « classiques » tels que les nausées ou la fatigue.
Et puis, depuis que cet article est publié, je me dis que j’ai peut-être fait une boulette : j’espère que ça ne va pas faire trop peur aux primipares ou à celles qui hésitent encore à avoir un bébé !
Merci pour ta précision concernant les dents ! J’avoue que comme je n’ai pas été confrontée à des problèmes dentaires, je n’ai jamais compris les campagnes d’information auprès des femmes enceintes concernant les soins dentaires !

le 09/07/2019 à 11h52 | Répondre

Madeleine

Pour rassurer les futures primipares, ma mère m avait parlé de tous ces maux de grossesse, surtout les dents et les cheveux blancs, quelle a eu au début de la trentaine (3 bébés entre 28 et 32 ans) . Et ben, j ai eu mon bébé bien après ( 37 ans), et tous ces désagréments, je les ai eu… Au début de la trentaine…, c est à dire bien avant ma grossesse. Est ce que c est pas plutôt notre âge qui avance, plutôt que spécifiquement les grossesses ?

le 13/07/2019 à 09h59 | Répondre

Madame Vélo

Oui tu as raison. Je me suis longuement posé la question aussi concernant certains symptômes, est-ce qu’ils étaient dû à mes grossesse ou à mon âge qui avançait ? Et j’en suis venue à la conclusion que pour certaines choses, ce serait de toute façon arrivé en vieillissant, mais que peut-être les grossesse avaient accéléré légèrement le processus. Ceci n’est qu’une supposition bien sûr !

le 13/07/2019 à 14h22 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?