Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Intégrer ses enfants à la construction de la maison


Publié le 17 novembre 2019 par Doupiou

Peut-être suis-tu mes aventures ô combien mouvementées de la construction de ma maison sur Sous notre Toit.

Je ne vais pas ici te faire un résumé des étapes de la construction, seulement t’expliquer comment Mari Barbu et moi-même avons essayé d’intégrer au mieux nos enfants dans ce très grand projet.

Le foyer

Nous n’avons jamais mis les pieds sur le chantier avec nos enfants. Pour des questions d’assurance, de responsabilités et surtout ayant conscience des dangers que représente un chantier de construction, nous avons préféré ne pas tenter le coup et nous nous sommes contentés de montrer l’avancée des travaux à nos enfants depuis la voiture, sur le chemin d’accès.

Et puis il faut dire que c’est difficile aussi pour un petit de se projeter dans une durée aussi longue que la construction d’une maison.

Nous avons pensé cette maison comme un vrai foyer familial. La cuisine ne sera pas celle de nos rêves mais une cuisine fonctionnelle et à l’épreuve des mains tâchées. Les chambres étant petites, nous avons pensé la chambre d’ami comme un open space en salle de jeu : la chambre pour le dodo, l’open space pour les jouets. La salle de bain sera pratique avec une douche et une baignoire pour rentabiliser les bains du soir.

Bref, nous avons réfléchi à comment cette construction allait vieillir avec nos enfants. Et surtout, tout faire pour qu’elle soit un foyer apaisant et sécurisant pour nos enfants.

L’intérieur

Une fois que nous avons eu les clés, nous avions tout l’intérieur à faire. Nous avons alors pu emmener très régulièrement (au moins une fois par semaine) PetitePerle et Barbouille chez eux.

PetitePerle courrait comme une gazelle dans le grand espace vide de la pièce de vie et Barbouille poussait des cris pour s’amuser avec l’écho. Ils étaient témoins de l’avancée des travaux intérieurs et, visite après visite, se sentaient de plus en plus « comme chez eux ».

Nous avons demandé à PetitePerle de choisir avec nous les couleurs de sa chambre. Elle pouvait choisir celle qui lui plaisait dans une sélection que nous avions établie. Si nous lui avions laissé carte blanche, elle aurait eu une chambre avec un mur de chaque couleur…

Crédit photo : moniquefischer (Pixabay)

Le déménagement

A l’écriture de cet article, je suis en plein dedans. Je commence doucement à faire des cartons petits à petits. J’intègre mes enfants dans le remplissage des cartons et même si je leur dis presque tous les jours qu’on va bientôt déménager dans la « grande maison  » (n’y voit aucune fausse modestie, c’est juste qu’à 4 dans un petit T3, ma maison parait un château), je ne veux pas les brusquer tout de suite avec une date butoir.

Au début, nous avions pensé fêter Noël chez nous. Mari Barbu travaille dur tous les week-end et tard le soir pour avancer au maximum mais on préfère ne pas se donner de faux espoirs et risquer d’attrister nos enfants si cette échéance n’est pas tenue.

Je sais que le déménagement sera une grosse étape. PetitePerle partage notre excitation, elle a donc déjà compris l’enjeu. Barbouille est plutôt à prendre avec des pincettes… Je pense qu’il faudra y aller doucement pour ne pas le brusquer, lui qui n’a connu que notre appartement.

Surtout que jusqu’à présent, il passe ses nuits dans un lit parapluie et nous allons installer un vrai lit pour lui dans la nouvelle maison. J’espère que ces gros changements se passeront bien pour lui…

Je pense que je le fait d’amener les cartons petits à petits est une bonne chose pour lui faire comprendre en douceur que nous allons quitter notre appartement.

Maintenant je me pose la question de savoir s’ils seront de la partie le jour du gros déménagement final, celui où on installe le gros mobilier. Je suis partagée entre l’envie de les intégrer au mieux à cette journée mais la nécessité d’être au calme et concentrée pour que tout se passe au mieux…

Et toi ? As-tu des astuces pour une transition en douceur dans un déménagement ? Laisserais-tu tes enfants à garder le jour du gros déménagement ? Dis-nous tout !

Commentaires

7   Commentaires Laisser un commentaire ?

Anne

Pareil ici mais avec une rénovation ! On y était tous les weekend pendant 6 mois avec babyboy la maison lui plaisait il galopait partout, nous « aidait » bref il s est vraiment éclaté! déménagement en plein terrible two ça n a pas été simple mais nous avons choisi de le faire garder par des amis dans la maison le jour j! Il a très bien compris ce qui se passait et a été adorable et tout excité ! Seul moment de crise la sieste il n a pas voulu dormir avec les cartons dans sa chambre on a du tout sortir … mais sinon si c était à refaire on l associerait de la même manière ! Bon courage ! Je me rappelle le dernier mois avec mon mari sur le chantier tous les soirs et moi dans les cartons …

le 17/11/2019 à 09h20 | Répondre

Doupiou

Je pense effectivement faire garder les enfants ! Là ils y sont tous les week-end mais ce n’est vraiment pas pratique car je dois avoir un oeil partout avec les outils qui traînent !

le 18/11/2019 à 11h28 | Répondre

Soazig

Pour avoir déménagé un nombre de fois délirant alors que mes parents n’avaient pas de mutations régulières, 10 fois en 18 ans et encore 10 autres fois ensuite dont 4 fois avant mes 6 ans, je m’arrangerai pour éviter d’avoir des petits dans la maison. Genre une journée chez les grands parents, à l’aquarium, parc etc bref un truc cool qui les crèvent et qui les excites aussi pour l’attente. Ça marque le coup, ça évite les accidents. Et je leur ferai juste mettre un carton dans le camion au début du déménagement, en inauguration : ils ont participé, ils ont commencé et on va finir. Éventuellement je les emmène avec moi le lendemain, pour qu’ils « m’aident » à vérifier qu’on a rien oublié nulle part.
Bon ça c’est ce que moi j’aurai apprécié enfant et qui aurait convenu (en théorie) à mes enfants de moins de 3 ans.

le 17/11/2019 à 09h34 | Répondre

Doupiou

Je suis scotchée du nombre hallucinant de déménagements que tu as à ton actif ! On peut dire sans problèmes que tu es un vraie experte du déménagement !

le 18/11/2019 à 11h29 | Répondre

Soazig

Ah ah oui, je m’en suis rendue compte à mon seul déménagement avec mon mari pour qui c’était le premier déménagement à faire sur un week-end et pas plus. Déjà, j’étais contente d’avoir fait tous les cartons d’avance contrairement à ce qu’il voulait (oui, on partait de très loin là quand même).

le 18/11/2019 à 15h55 | Répondre

Julie

On a déménagé à 600 km avec notre poulette de 2 ans. Le jour 1 dans notre ancienne ville elle était à la crèche et c’était bien pratique. Je m’étais posé la question de lui montrer l’appartement vide après la crèche, mais finalement on avait plus le temps et on devait partir direct vers la ville 2 (et le propriétaire a eu le temps plus tôt que prévu pour rendre les clés).
Le jour 2 dans la nouvelle ville, mon plan était de la laisser avec ma belle-soeur… mais ça n’a pas marché. Du coup tout le monde à l’appart, des engueulades à cause de la poulette qui est toujours dans les pattes. Pas optimal mais on a survécu 😉 prévoir de sortir de temps en temps avec les enfants, ou alors trouver une chambre vide si la maison est super grande et qu’il pleut 🙂

le 18/11/2019 à 07h01 | Répondre

Doupiou

Toute ma famille est à moins de 30minutes de route de notre nouvelle habitation ! Il nous sera très facile de faire garder les enfants pendant le gros du déménagement !

le 18/11/2019 à 11h31 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?