Menu
A la une / Vie de maman

Je teste pour toi : être membre du Conseil d’Administration de ma crèche

Je suis officiellement élue au sein du Conseil d’Administration de la crèche de PetitePerle ! Je me la pète hein ? Je plaisante bien sûr ! Pour toi, je vais revenir sur comment j’ai pris cette décision et sur ce que cela implique.

Pour situer un peu, la crèche de PetitePerle est une crèche associative, donc gérée par une association, elle-même composée par différentes personnes : président, vice-président, trésorier, secrétaire et diverses commissions (événementiel, ressources humaines, webmaster, écologie…). Je reviendrais dans un second article sur qui fait quoi ! La compétence petite enfance est communale (tu verras plus loin que c’est important de le préciser).

L’envie

Quand la nounou de PetitePerle m’a fait faux bon à la rentrée de septembre, j’ai du trouver un moyen de garde en trois jours. La crèche m’a alors proposé une place sur trois jours complets avec une priorité sur les autres jours en cas d’absences d’enfants. J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir faire l’adaptation de PetitePerle rapidement.

Face à cette précieuse aide, je me suis dis qu’il faudrait que je m’investisse dans la vie de la crèche afin d’exprimer mon remerciement. En me renseignant, j’ai vu que le conseil d’administration se réunissait au minimum une fois par mois et était très investi dans les diverses démarches de la crèche. Vue la charge de travail que ça devait être et la galère pour trouver un mode de garde le soir, j’ai rapidement laissé tomber.

Et puis au mois de mars, il y a eu une assemblée générale (AG pour les intimes) où les membres du conseil d’administration, la directrice et le personnel de la crèche reviennent sur l’année écoulée (au niveau des activités mais aussi du budget et du personnel). Bien entendu, les membres du conseil actuel étaient en mode propagande  » intégrez le CA, c’est magique, c’est génial et ça ne prend pas beaucoup de temps ! ». Mouai, je n’étais pas franchement convaincue… Surtout que vue la quantité de parents présents dans la salle, il y allait bien en avoir plusieurs emballés par l’idée !

Et puis, à la fin de la réunion, les parents membres du CA dont les enfants allaient quitter la crèche à la rentrée (comprends par-là ceux qui ne seront plus au CA en septembre prochain) se sont levés. C’était donc les deux tiers du CA qu’il fallait renouveler. J’ai eu un déclic en voyant cette petite dizaine de personnes debout, et les quatre dernières assises.

La réflexion

J’en ai parlé à mon mari car il devait libérer certaines soirées au travail pour garder PetitePerle. Il était d’accord tant que ça n’était pas toutes les semaines.

Puis j’en ai parlé à ma hiérarchie. Je suis fonctionnaire de mairie et je te rappelle que la compétence petite enfance est communale. Dans ma petite commune, j’ai eu très peur que l’amalgame se fasse entre Doupiou-fonctionnaire et Doupiou-maman. J’ai donc mis les points sur les i avec la directrice de la crèche en lui disant que je ne serais pas « référente » de la mairie. Je ne peux pas t’en dire plus mais mes fonctions font que la limite est assez fragile.

Bref, en tant que fonctionnaire, mon intégration dans une association doit se faire après accord de ma hiérarchie afin qu’il n’y ait pas de conflits d’intérêts entre ma fonction dans l’association et mes fonctions professionnelles. Et puis j’avais ce besoin de transparence totale. Ma hiérarchie a donné son accord à la condition que je n’occupe pas un poste à responsabilités (= présidente, vice-présidente ou trésorière). Ce qui était mon souhait aussi donc c’était bingo pour moi.

Je me suis aussi dis qu’au-delà de l’implication pour cette petite structure familiale, ça pouvait être très intéressant de voir en « off » la gestion d’une crèche par une association.

Crédits photos : Startup Stock Photos

La décision

Je me rends donc un soir au conseil d’administration public où les parents qui souhaitent prendre des renseignements pour être membre à la rentrée prochaine ou ceux qui sont déjà sûrs de leur décision sont invités.

Première douche froide, nous ne sommes que sept nouveaux. Moi qui pensais qu’il y aurait bien plus de personnes !

Le conseil d’administration se déroule de façon classique, chaque commission fait un petit compte-rendu de ce qui s’est passé depuis la dernière fois; on discute des activités à venir pour la fin de l’année et de l’intégration des nouvelles professionnelles arrivées.

Puis vient le moment d’un premier vote : choisir la « tête » du nouveau conseil d’administration. C’est donc une présidente, un vice-président, deux trésorières, deux personnes aux ressources humaines et deux secrétaires qui sont élus. Pour les autres postes, une réunion le mois prochain devait valider les membres. Mais lorsque la directrice a fait un rapide tour des « nouveaux » qui n’étaient pas intégrés à la tête de l’association, nous nous sommes aperçus que nous avions déjà tous nos préférences pour avoir un rôle ! Trois nouveaux se sont placés à l’événementiel.

Quand est venu mon tour, j’ai bien rappelé que mes fonctions professionnelles ne me permettaient pas d’intégrer un poste à responsabilités. Étant la seule autour de la table qui maîtrise les logiciels de programmation web, je suis devenue la webmaster de l’association ! Au plus grand bonheur de l’ancien président qui laissait le site internet complètement à l’abandon faute de temps et de compétences.

Du coup en quelques minutes, le nouveau conseil d’administration de la crèche est constitué, avec une facilité déconcertante, comme si chaque personne autour de la table avait un rôle pré-disposé pour elle dans l’association !

Je reviendrais bientôt te raconter mes nouvelles aventures de membre du conseil d’administration de la crèche !

Et toi ? Tu es membre du conseil d’administration de la crèche ? Tu aurais envie de le devenir ? Dis-nous tout !

A propos de l’auteur

Salut moi c'est Doupiou ! Je suis mariée, maman d'une PetitePerle née à l'été 2015 et d'un petit Barbouille né peu avant le printemps 2018. Tatouée, motarde, fan de foot mais aussi très coquette, addict aux robes et aux talons : je suis pleine de contradictions ! Je viens ici te raconter mon quotidien avec mes deux enfants et mes expériences de la parentalité. J'essaie toujours de positiver !