Menu
A la une / Témoignage

La carte scolaire et moi

Oh toi parent tout jeune!

Toi pour qui la rentrée à l’école te parait loin!

Toi qui dévore des yeux ton tout petit tout neuf en te disant que tu aura bien le temps de te préoccuper de sa scolarité.

Ou à toi parent d’un peu plus grand!

Toi qui imagine que la recherche d’une nounou/crèche était un fardeau mais que la rentrée à l’école heureusement se passera comme un charme!

Rentre dans mon cauchemar de la …. CARTE SCOLAIRE!!!

Kézako?

Oui alors je t’entends d’ici me dire que effectivement si tu n’es pas encore confronté à la scolarité de la chair de ta chair la carte scolaire c’est pas forcément le truc que tu connais le mieux.

Pour résumer la carte scolaire c’est le système très intelligent mis en place pour que tu dépendes d’une école, non parce que c’est celle qui t’arrange le plus, mais parce que ça arrange le plus l’école de t’avoir toi.

Mais qu’est-ce qu’elle raconte Mélimélanie elle est devenue complètement folle, c’est quoi cette définition toute pourrie?

Malheureusement non, jeune padawan, ma définition n’est pas si nulle que ça! Sache que la carte scolaire n’est pas mise en place pour te faciliter la vie. Mais comme une explication par l’exemple vaut toujours mieux laisse moi te conter cette expérience d’une collègue.

Madame X habite une charmante ville constituée des quartiers A,B et C. La rue sur laquelle donne la maison de Madame X est la frontière entre les quartiers A et B. Un jour une école se construit en face de la maison de Madame X! Quelle aubaine pour elle qui a des enfants tout juste en âge d’être scolarisés! Mais… Tadada… C’est sans compter sur notre ennemi la carte scolaire qui a décidé que les enfants de Madame X dépendaient d’une des écoles du quartier A a 15 minutes de voiture et que seul les enfants des quartiers B et C ont le droit d’accéder à l’école en face de chez Madame X. Oui même ceux à l’autre bout du quartier C que ça n’arrange pas du tout.

Voilà la carte scolaire c’est ça…

Ma carte scolaire à moi

J’habite dans une charmante ville ou on ne manque pas d’écoles.

Nous avons la chance d’avoir pas moins de six écoles maternelles dont deux à moins de 5 minutes à pied de chez moi!

Quelle aubaine penses tu toi qui me lis!

Sauf que…

Sauf que j’ai la bonne idée d’habiter pile poil au niveau du découpage de zone. Dans un angle.

Les deux écoles à côté de chez moi ne sont donc pas pour moi.

Nous dépendons de celle qui est a 15 minutes à pied de chez nous (en durée de marche adulte sinon c’est pas drôle).

Holala Mélimélanie c’est bon quoi. Tu ne vas pas râler pour 10 minutes tu n’as qu’à prendre ta voiture.

Oui mais non… Prendre ma voiture oui bien sûr pas de problème. Sauf que: l’école est complètement enclavée avec des sens uniques partout. Et elle est a l’opposée de mon assistante maternelle chez qui je vais devoir déposer Petit Excité pendant encore deux ans.

J’en ai donc pour 15 minutes de voiture sans circulation. Et ça c’est sans compter la très grosse entreprise juste à côté de l’école dont je dépends et qui génère énormément de trafic au moment ou il faut déposer et récupérer son enfant.

Donc j’en ai bien pour 20/25 minutes de voiture tous les matins pour déposer mes enfants.

Oui d’accord on a bien compris. Mais si vraiment c’est si terrible que ça pourquoi tu ne demandes pas une dérogation?

Crédit photo : www_slon_pics (Creative commons)

Le cas de la dérogation

La dérogation c’est un peu comme la licorne vois-tu.

Tout le monde en parle mais dans le monde réelle ça n’existe pas.

Oui bon d’accord là j’exagère, un peu…

On a effectivement tout de suite demandé une dérogation quand on a reçu officiellement l’affectation pour la rentrée.

En tout et pour tout on a envoyé deux recommandés, un mail et passé plusieurs coups de fil. (On a même demandé un rendez-vous qui nous a été refusé).

On a rééxpliqué à chaque fois pour quelles raisons on faisait cette demande.

Lors de la première commission courant mai on nous a refusé la dérogation.

De nouveau en juin lors d’une réunion plus « officieuse » la décision de ne pas nous accorder la dérogation pour le moment a été validée.

Il nous restait une ultime chance lors de la dernière commission prévue le 30 Août. (Oui c’est bien a 4 jours de la rentrée).

Et là… le GRAAL

Un lundi matin d’août, quelques jours avant la fameuse commission, je reçois un coup de fil.

Et là miracle! Ma dérogation est acceptée!!

Je vais pouvoir avoir une place dans l’école sur le chemin entre chez moi et chez mon assistante maternelle!

J’en aurai presque pleuré de joie au téléphone!

 

Alors très chère carte scolaire. Je sais qu’entre toi et moi ce n’est pas finie. Oui ma dérogation ne fonctionnera plus pour le CP et je devrais sûrement trouver de nouveau une solution dans trois ans.

Mais pour le moment je savoure ce moment.

J’ai ma dérogation.

En route pour la rentrée il me reste pleins de choses à préparer!

Et toi alors? Ta carte scolaire t’arrangeais ou tu t’es aussi retrouvée dans une situation compliquée?

A propos de l’auteur

Mariée a un mari hyper protecteur depuis ma grossesse extra utérine j'ai commencé par être piquée par le virus des blogs grâce à mademoiselle dentelle avant de découvrir les deux autres blogs "Dans ma tribu" et "Sous notre toit". Je suis la maman chat d'une grande minette de salon qui ne porte de félin que le nom. Mais surtout la maman comblée de Petit Habitant et Petit Excité qui ont 18 mois d'écart. Je viens te raconter mon quotidien de maman et mes grossesses qui pourraient mieux se passer 😉 !