Menu
A la une / Témoignage

La fin des nourrissons

Comme je te l’ai déjà dit à maintes reprises je ne veux plus d’enfants.

On a eu beaucoup de chance avec Monsieur Génial. On en voulait deux rapprochés et c’est ce que nous avons eu.

Nous avons deux merveilleux petits garçons avec 18 mois d’écart.

Et de plus en plus ce ne sont plus des bébés.

Crédits Photo: Skitterphoto (CreativeCommons)

Le temps file

Hier encore Petit Habitant s’endormait tout contre moi à la fin de la tétée. Il n’y avait que lui et nous.

Ce tout petit bébé qui a fait exploser nos cœurs d’amour il y a bientôt trois ans est rentré à l’école cette année.

Et même si ce sera toujours MON bébé je dois me rendre à l’évidence que ce n’est plus un bébé.

Tous les jours il nous impressionne avec tout ce qu’il apprend et sait.

Mon petit jukebox qui connaît tellement de chansons que je l’écoute admirative.

Mon grand qui sait faire de plus en plus de choses sans aide.

En ce moment il pousse comme un champignon et il emmène dans sa suite Petit Excité.

Mon tout petit grandit à vitesse grand V devant l’exemple de son frère.

Il l’admire tellement qu’il veut tout faire comme lui et griller des étapes.

Mon petit bébé tout calme lové dans mes bras et bien loin aujourd’hui.

C’est une petite boule d’énergie avec un sacré caractère et qui commence déjà à avoir des désirs d’indépendance.

L’appartement se vide

Et tout ce matériel de puériculture que j’avais choisi avec soin disparaît petit à petit de notre appartement.

Nous avons d’abord vendu notre poussette trio. Cette nacelle dans laquelle mes touts petits ont dormi les cinq premiers mois. Ce siège auto qui les avaient ramené de la maternité. L’un de nos premiers achats de futurs parents.

Elle est partie avec un gentil couple qui attendait un petit bébé miracle, on ne pouvait pas rêver d’une meilleure deuxième (troisième?) vie pour elle.

Puis c’est le parc qui a disparu de mon salon. Ce parc a qui ma vessie doit son salut. Celui là même qui a permis à mes bébés de me montrer si fiers qu’ils savaient se mettre debout tout seuls.

On l’a donné à un ami qui va bientôt accueillir son premier enfant et je sais qu’il l’appréciera autant que nous (et que je le recroiserai dans un autre salon du coup!)

Et puis dernièrement c’est notre super chaise haute/transat/balancelle qui est partie faire le bonheur des petits gardés par l’assistante maternelle qui nous l’a rachetée. Cette chaise qui a connu les premières cuillères de purée, les premières grimaces de dégoût et petits doigts qui attrapent avec difficultés les premiers morceaux.

Bientôt c’est le lit à barreau qui quittera notre logis… c’est la prochaine étape même si je ne me sens pas définitivement pas du tout prête pour cette prochaine étape.

Il faut se rendre à l’évidence si tout le matériel de puériculture disparaît c’est bien parce que mes bébés n’en sont presque plus.

Cette nostalgie de la mère louve

Et j’ai un pincement au cœur.

J’aimerais pouvoir continuer à protéger mes bébés comme au tout début.

Crédits Photo : PublicDomainPictures (Creative Commons)

Pouvoir les apaiser rien qu’en les posant contre moi.

Sentir leur petit souffle tandis qu’ils dorment sur ma poitrine.

J’ai la nostalgie de cette fusion qu’est l’allaitement. Cela a été compliqué à mettre en place mais tellement magique que je ne regretterai jamais toute l’énergie que ça m’a demandé.

Mes bébés grandissent et je me rends de plus en plus compte que ces moments sont définitivement derrière nous.

Alors je savoure les petites mains dans mon cou quand ils me font des câlins.

Les bisous baveux sur ma joue.

Les moments de pause devant un livre où on se serre tous pour bien voir le livre.

Les balades avec le porte-bébé où on se retrouve avec un petit front pile poil à porté de bisous.

Je savoure ces moments et je chéris en silence les souvenirs de nos fusions, si loin et si proches en même temps.

Le temps des nourrissons est derrière nous.

A propos de l’auteur

Mariée a un mari hyper protecteur depuis ma grossesse extra utérine j'ai commencé par être piquée par le virus des blogs grâce à mademoiselle dentelle avant de découvrir les deux autres blogs "Dans ma tribu" et "Sous notre toit". Je suis la maman chat d'une grande minette de salon qui ne porte de félin que le nom. Mais surtout la maman comblée de Petit Habitant et Petit Excité qui ont 18 mois d'écart. Je viens te raconter mon quotidien de maman et mes grossesses qui pourraient mieux se passer 😉 !