Menu
A la une / Témoignage

La gestion des écrans à la maison

Les écrans… Je crois que nous sommes toutes d’accord pour dire que c’est quelque chose de nocif à haute dose dans le développement de l’enfant. Mais, à l’heure de l’hyper-connexion, des smartphones, des tablettes, nous ne pouvons pas vraiment y échapper. En tout cas, moi, je n’y échappe pas. Voilà donc comment moi, Philyra, gameuse, et mon chéri, gameur aussi, nous gérons les écrans vis-à-vis de notre fille de 4 ans et demi. Et je vais être parfaitement honnête avec toi ! Nous ne sommes pas parfaits. Nous avons des défauts, comme tout le monde.

La télévision

Nous avons une télévision. Une belle télévision, même ! Et nous avons un bouquet de chaînes conséquent via notre box internet. Pourtant, nous ne la regardons jamais ! On plutôt, nous ne regardons jamais les programmes sur les chaînes TV. Cela ne date pas de la naissance de notre fille, mais d’avant. Donc, en toute logique, notre fille ne regarde pas les chaînes de TV (pour tout te dire, la dernière fois que j’ai regardé un programme à la télévision, c’était au moment de Charlie Hebdo, car je voulais suivre le direct).

Pour autant, nous utilisons tout de même ce téléviseur, qui n’est pas là au milieu du salon à ne servir à rien ! Nous avons différents périphériques branchés dessus :

  • un lecteur Blu-ray,
  • une Xbox360,
  • une Wii U.
gérer télévision ordinateur avec les enfants

Crédits photo (creative commons) : r. nial bradshaw

Ma fille a aussi une collection de DVD et Blu-ray. Oui, j’avoue, au vu du nombre, ça commence à être une collection : les Clochettes, les Princesse Sofia (plus guimauve, ça n’existe pas), Lou ! (qu’elle adore et qui changent un peu des Disney), Kung Fu Panda 1 et 2, Hôtel Transylvanie, Les Mondes de Ralph et, bien sûr, la Reine des Neiges ! Ça, se sont ceux qu’elle aime. Elle en a quelques-uns en plus, mais qu’elle n’aime pas…

Elle a le droit de les regarder, mais il y a des règles :

  • pas avant d’aller à l’école. A une exception près : parfois, quand mon chéri travaille de nuit, je lui mets un épisode de 20min le temps de prendre ma douche. C’était surtout valable l’année dernière lorsqu’elle était en petite section. Maintenant, ce n’est plus vraiment la peine.
  • pas pendant la pause du midi. Juste parce que c’est comme ça !
  • pas pendant les repas. Alors ça, c’est juste non négociable.
  • pas après le dîner. Non ! C’est le moment de se préparer à aller au lit…

Elle peut donc regarder après l’école, mais ce n’est pas systématique.

En week-end, c’est plus variable et ça va pas mal dépendre de la météo. S’il pleut, ou s’il fait trop chaud (en été). Il faut l’avouer aussi, ça va aussi dépendre de notre fatigue : lorsque nous sommes sortis chez des amis la veille (avec elle) et que nous sommes fatigués, nous la laissons plus volontiers regarder ses dessins animés (mais dans ce cas, il arrive fréquemment qu’elle fasse une sieste dans l’après-midi).

L’avantage de privilégier les DVD par rapport aux chaînes télévisées est évident pour moi : il n’y a pas de pub ! Ni de programme pas adapté ! Bon, pas contre, ce n’est pas très varié et je voudrais parfois me Libérer de certaines chansons (si tu vois de quoi je veux parler…).

J’ai aussi un lecteur DVD portable. Il sert en voyage (pendant les vols en avion par exemple).

Les ordinateurs

Oui, j’ai bien écrit LES ordis. Nous avons 2 PC fixes de gameurs (de gros ordis plutôt puissants !!), j’ai un ordi portable sous Linux (en gros, ce n’est pas Windows, ni iOS (Apple) qui le fait marcher, mais Linux, un peu moins répandu), et mon chéri à un PC portable de travail.

Les portables, c’est clair et net, c’est interdit. En ce qui concerne les fixes, elle a le droit. Elle regarde Youtube dessus. Récemment, elle aimait regarder les clips des chansons des Disney (le Roi lion, la Petite sirène…), mais c’est assez rare. Elle a aussi un jeu, Adibou, auquel elle joue de temps en temps.

Par contre, elle adore être sur nos genoux pendant qu’on joue (on fait attention bien sûr). Par exemple, à Assassin’s Creed Black Flag (je sais, c’est un jeu violent, dans lequel le héros parcourt les Caraïbes dans un bateau), elle adorait quand mon chéri allait chercher les « trésors cachés sous marins » (coffres au trésor au fond de l’eau). Il les a donc tous fait avec elle sur les genoux, en évitant les combats !

Elle aime aussi Mario (enfin, surtout Luigi) et les jeux rétro en général. Elle sait maintenant manier la souris dans problème, double-cliquer sur une icône, fermer une fenêtre, et éteindre les ordinateurs correctement !

Les smartphones et les tablettes

Je les mets dans le même paragraphe car je n’ai pas assez de choses à dire à leur sujet pour les séparer.

En ce qui concerne les smartphones (nous en sommes équipés), elle n’a le droit de les utiliser qu’à l’extérieur de la maison. Le médecin a du retard ? OK. Tu commences à t’ennuyer au resto ? OK. Mais c’est tout.

Pour les tablettes, nous n’en avons pas, donc la question est réglée.

Les jouets électroniques

Ça a été assez rapide d’en faire de tour. Ma fille a 4 jeux électroniques (= qui nécessitent des piles) et un seul comporte un écran. Les trois autres sont : un jeu d’écriture avec un écran pour rétroéclairer des lettres, une petite platine pour faire de la musique, un faux ordi (sans écran) où il faut insérer une carte pour jouer.

Par contre, le 4e jeu est 100% écran : il s’agit d’une console portable pour enfant : la Mobigo V2 (rose, bien sûr…). Elle a 4 jeux dessus : Princesse Sofia, Clochette, Planes et Rebelle. Elle joue aux 4 de façon assez équitable. La console est en libre service chez nous, mais nous gardons un œil sur son utilisation.

Pourtant, même si elle est toujours à portée de main, elle est loin d’être allumée en permanence. Je dirais même plus : en période scolaire, elle est rarement utilisée en semaine (et ça ne dépasse pas 1h d’utilisation en week-end). Pendant les vacances scolaires, ma fille va s’en servir plus souvent, mais avec des sessions de jeu plus courtes (genre 15 min et elle retourne sur ses Playmobils).

Conclusion

Je crois que nous avons réussi à trouver notre équilibre quant à l’utilisation des écrans. Ce n’est bien sûr pas la solution parfaite (qui n’existe pas), mais c’est la nôtre, et elle évoluera très certainement quand ma fille grandira ou qu’un second enfant viendra agrandir la famille.

Pour moi, ce qui me rassure le plus, c’est de voir qu’elle garde un temps de sommeil conséquent (11h par nuit environ) et qu’elle apprécie ses jeux de société ou d’imagination (Playmobils, Barbie) autant que le reste !

Et toi ? Comment gères-tu les écrans avec tes enfants ? Certains sont en libre-service ? Tes enfants ont tendance à rester devant trop longtemps si tu n’imposes pas des temps limités ? Viens en discuter !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Future mariée, 29 ans, et déjà maman d'une grande fille de 4 ans (et demi !!) allergique au lait de vache, je vais te parler de la façon dont j'ai abordé cette allergie.