Menu
A la une / Témoignage

La peur du sang m’empêche d’aborder sereinement un projet de grossesse

J’ai trois grandes peurs dans la vie, qu’on pourrait appeler des phobies : les chiens, la foule et le sang. Je vais te parler aujourd’hui de ma peur du sang.

C’est le genre de peur que même de commencer à écrire cet article, je commence à me sentir toute chose. Rien que d’en parler, j’ai la vue qui se brouille, la peau qui devient hyper-sensible, les jambes qui me lâchent, l’impression de ne plus pouvoir tourner la tête, les oreilles qui bourdonnent… Alors imagine la vue du sang ! Autant te dire que les prises de sang, c’est ma hantise.

Ma dernière prise de sang remonte à… longtemps. J’ai toujours tout fait pour les éviter. La dernière a été une de mes premières preuves d’amour pour celui qui est devenu depuis peu mon mari (mais ça, à l’époque, on ne le savait pas !) pour un test VIH avant l’arrêt des préservatifs. Depuis, j’ai habilement ignorée les ordonnances de prise de sang qu’ont tendance à prescrire les médecins et les gynécologues, « au cas où », « pour vérifier que » même s’il n’y a rien.

Ma dernière prise de sang donc, s’est terminée en crise de nerfs, crise de larmes, stress intense avant et après, et une journée complète pour m’en remettre. Impossible d’y aller seule, il me faut quelqu’un de confiance pour m’accompagner, me rassurer, et prévenir le ou la « tortionnaire » de ce qu’il risque de se passer ! Et des fois on tombe sur quelqu’un de compréhensif, et des fois… pas !

petite fille à l'air triste

Crédits photo (creative commons) : Various Brennemans

Des envies de bébé

Avec Monsieur Solex, on s’est marié il y a 2 mois. J’ai attentivement suivi toutes les chroniques et articles de Mademoiselle Dentelle pendant les 11 mois de préparatifs. Et on s’est toujours dit qu’après le mariage, on n’attendrait pas longtemps avant d’essayer d’avoir notre premier enfant.

Maintenant, on a donc très envie d’agrandir notre toute jeune famille par un petit bébé !

Mais une peur ne me quitte pas… Ma mère m’a toujours répétée depuis que je suis petite « De toute façon, les prises de sang, tu seras bien forcée de t’y habituer quand tu seras enceinte. À force d’en faire, ça ne fait plus rien. ». Bizarrement, ça ne m’a pas vraiment rassurée (ha ha !).

Alors, depuis que nous avons des envies de bébé, j’ai essayé de me renseigner sur le nombre de prises de sang VRAIMENT obligatoires. Et sur le caractère « obligatoire » de la chose, genre si tu ne le fais pas tu es une dangereuse criminelle qui doit aller en prison.

J’ai ainsi appris qu’il y en a trois minimum : une en début de grossesse, qui sert à déclarer ta grossesse à la Sécu. Une deuxième au 6ème mois. Et une 3ème avant l’accouchement. Mais si tu n’es pas immunisée contre la toxoplasmose, tu dois en faire une tous les mois.

QUOI ???!!! C’est pas possible ! Trois, je veux bien faire un effort (même si je trouve ça déjà ÉNORME !), mais 9… Ah non !
Je serais même prête à manger des crottes de chat pour choper la toxoplasmose avant la grossesse et être immunisée (naaan j’rigole !).

Pour tout te dire, la perspective de devoir faire des prises de sang me fait plus peur que les douleurs liées à l’accouchement.

Comment faire ?

Je ne te l’ai pas encore dit, mais je peux faire preuve de mauvaise foi quand il le faut. Et trouver tous les arguments nécessaires pour aller dans mon sens.

Du genre : « Oui, mais à l’époque c’était pas aussi suivi et les femmes avaient quand même des enfants. »… Bon ok, la mortalité des bébés était très élevée. Ou encore : « Bon, de toute façon, si je n’ai pas chopé la toxoplasmose pendant mes 26 ans d’existence sur Terre, pourquoi je l’aurais PILE pendant les 9 mois de grossesse ? ».

Alors j’en ai parlé à la sage-femme, qui a eu le genre de discours qui me fait fuir. Le genre de discours culpabilisant : « Ce n’est pas pour embêter les mamans que c’est obligatoire, c’est vraiment important pour la santé du bébé. Et si vous ne le faites pas et que le bébé est malade, hein ? ». Toutes ces choses que je sais bien, mais qui n’enlèvent pas le fait que j’ai une véritable phobie ! Du coup, je n’ai pas osé parler du fameux « caractère obligatoire », dont je t’ai parlé plus haut.

Je m’interroge donc beaucoup… Suis-je vraiment égoïste et cruelle ? Au point de ne pas vouloir subir « 9 malheureuses prises de sang », et de prendre un risque sur un éventuel problème de santé pour le bébé ? Est-ce que je peux tomber sur une personne du corps médical compréhensive ? Sachant que pour eux, le sang n’est vraiment pas un problème, ils comprennent difficilement ce type de phobie…

Au final, je me retrouve dans ce cas face au même problème qu’avec ma peur des chiens. La plupart des gens ne comprennent pas et me sortent des phrases toutes aussi énervantes les unes que les autres : « mais il n’est pas méchant », « il veut juste jouer », « c’est un bébé, il ne sait pas encore ce qu’il fait », « ho ça va il va pas te mordre »… Heu… Bah oui, mais peut importe : j’ai réellement peur et ça ne m’amuse pas du tout ! Est-ce que je me moque quand l’une de ces personnes crie devant une araignée ? Non !

Et toi, la même chose t’es arrivée ? Est-ce que tu as réussi à passer outre ces nombreuses obligations de prises de sang ? Ou sinon, comment as-tu réussi à les surmonter ? Tu as des astuces à me conseiller ?

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Nous nous sommes mariés en mai 2014 et la famille s'est agrandie pile 1 an après avec l'arrivée de notre premier fils. Crapouillou est devenu grand frère 20 mois plus tard. Madame vélo parce que je me déplace beaucoup à vélo, normal je travaille dans le développement durable (bonjour le cliché !).