Menu
A la une / Vie de maman

Quand je fais le bilan : le deuxième trimestre de la Lueur

Alors, tu te rappelles comme notre premier trimestre avait été trop facile ? Je suis sûre que tu te demandes si ça a été aussi cool pour le suivant !

Que tu espères que ce soit le cas, ou que tu trépignes d’avance à l’idée qu’il y ait un peu de justice (ouais, c’est pas juste quand tout est trop facile, je suis d’accord !), voici le bilan !

De 3 à 4 mois

La reprise du travail est dure-dure. Je tire mon lait le matin parce que je me lève plus tôt que mon bébé (un comble !) et que je n’ai donc pas le temps de lui donner le sein. Une heure de train, boulot, je tire mon lait dans la matinée, une seconde fois dans l’après-midi, je quitte le travail à 17h, j’arrive chez la nounou à 18h30, je récupère la lumière de mes jours, la mets en écharpe, rentre à la maison, la pose dans son parc… et là, j’ai généralement cinq minutes pour mettre mon lait au frais et les couches (lavables) dans la machine à laver avant qu’elle ne se mette à pleurer pour avoir les bras/le sein/un peu d’attention.

Je la mets au sein, son père rentre, fait à manger, et on jongle comme ça entre bébé et le quotidien jusqu’à 22-23h environ, où elle finit par s’endormir une bonne fois pour toutes. On la pose dans son berceau, et on va nous-mêmes nous coucher parce qu’on est épuisés (entre-temps, j’ai dû tirer mon lait pour la quatrième fois de la journée).

IMG_3199

La Lueur est passée aux biberons de 150mL, qu’elle boit goulûment. Sa mamie s’est cassé le coude et le poignet mi-mars, ce qui lui rend impossible la garde du mercredi. Du coup, j’ai posé tous mes mercredis de mars et avril pour pouvoir m’occuper de ma fille, et ça fait un bien FOU ! (Petite parenthèse : mon patron était un peu déstabilisé quand il a compris que mon congé maternité cotisait quand même des jours de vacances pour l’année suivante, et que ceux cotisés pour l’année de la grossesse devaient bien être posés aussi ! D’où les mercredis pris sans problèmes…)

Un weekend vers 3 mois et demi, Ellana est très agitée. Elle passe son temps au sein et refuse d’être posée. Elle se met à pleurer dès qu’elle est à plat et se remet à gazouiller et à sourire quand on la prend dans nos bras (heureusement, elle dort quand même tranquille dans son lit la nuit, hein !). On soupçonne les dents, on investit dans du Camilia, mais non… c’était juste un « pic de croissance » !

Alors non, ma mini crevette n’a pas pris 10cm et 3kg d’un coup… Par contre, le lendemain, elle chantait ! Voilà, on a une mini crise et pouf, un grand progrès derrière ! La voilà à chanter et à pousser des cris de Nazgul à tout va, pour notre plus grand bonheur (peut-être moins celui des voisins, remarque…).

Elle porte de la taille 3 mois, et je persiste à lui mettre des bandeaux dans les cheveux… inexistants, d’ailleurs, à mon grand désespoir (futilité quand tu nous tiens…).

Toujours aussi cool, elle râle à peine quand quelque chose ne lui convient pas… et ça ne dure jamais bien longtemps, elle retrouve le sourire très vite dans la foulée !

IMG_3248

Quant à l’écharpe de portage, alors que c’était jusque-là un excellent moyen de l’endormir, elle s’y tient maintenant très droite et observe tout ce qui passe à portée de regard !

De 4 à 5 mois

Que d’éclats de rire ! De babillages ! De chants, de cris ! La maison résonne de la voix de ce bébé merveilleux, qui s’exprime sans cesse… Ses soupirs, ses souffles, tout est matière à l’aimer encore plus fort ! Quand on l’allonge pour changer sa couche, elle se marre et relève ses jambes… puis les étire pour qu’on puisse refermer la couche ! Trop fa-cile (non mais je me répète, là, non ?).

Posée sur le ventre, elle redresse super bien sa tête, tend les mains pour attraper deux ou trois trucs devant elle… et bascule sur le dos ! Oui, comme décrit dans le carnet de santé, ma fille sait se tourner du ventre sur le dos… Pour le contraire, par contre, on n’est pas arrivés… Elle se tortille vers l’arrière, tend ses bras au-dessus de sa tête, bascule le bassin, mais ne va pas plus loin…

Elle attrape ses pieds, maintenant, elle adore passer son temps les pattes en l’air ! Du coup, ça l’occupe pas mal : je peux enfin la laisser près de dix minutes dans son parc, elle s’occupe de mieux en mieux seule.

Un jour, je mets tous ses jouets d’un côté du parc, un peu éloignés d’elle, pour la forcer à faire une roulade sur le côté afin de les attraper. En repassant devant, je m’aperçois qu’une grande partie de ceux-ci a changé de place… Mademoiselle poussait avec ses pieds sur les barreaux en tendant les bras, attrapait un jouet, le mettait à sa bouche, le passait à l’autre main, qui le reposait tranquillement de l’autre côté de son corps ! J’ai trouvé ça trop drôle.

IMG_3481

On est passés aux biberons de 180mL et je commence à peiner pour les remplir… Heureusement, les mercredis, elle est directement au sein, ça me permet de faire de la réserve pour la fin de la semaine. Jusque-là, tout roule, donc !

Elle a un petit rhume, son nez coule beaucoup et on entend qu’elle avale les glaires… On dégaine le sérum phy pour des mouchages en profondeur (elle n’en raffole pas mais se laisse faire) et on inaugure le mouche-bébé pour les derniers « moukils » qui traînent. Résultat : la princesse se marre quand elle voit ce drôle d’engin (qui me faisait hurler petite) approcher de son visage. Elle est toujours surprise par l’aspiration, mais elle sourit en même temps.

On commence à l’asseoir un peu contre nous. Elle s’affaisse doucement vers l’avant, mais se tient de plus en plus longtemps redressée… et réclame à être assise pour mieux voir ! On en profite pour lui mettre des livres entre les mains, ça la fascine, et la musique a un effet radical sur elle (du type on ne bouge plus et on ouvre ses esgourdes alors que trois secondes plus tôt, elle s’agitait en râlant).

Elle se frotte les yeux quand elle a sommeil, ou enfouit sa tête dans le lange qui l’accompagne partout (ça sert à tout, ce truc, c’est dingue…) et je suis émue par ce début de communication. D’ailleurs, en parlant de communication, on commence à distinguer les « bababa » des « gagueu gou » et « dada tatata ». Fondance.

IMG_3512

De 5 à 6 mois

Ce mois commence par un événement très important pour moi : la rencontre avec mes « pipelettes », toutes les copines de forum que j’ai côtoyées durant mes galères de PMA. On avait toutes un chemin difficile, et on est presque toutes arrivées au but. Habitant aux quatre coins de la France, enfin, nous nous sommes rencontrées en chair et en os le temps d’un weekend, avec nos amoureux et nos petits.

Je te passe toute l’émotion qu’a été ce moment, cette espèce d’infinie confiance (à base de : « Non mais tu te rends compte, on ne les connaît pas en vrai, on se pointe, on se dit bonjour, et pouf, on leur laisse nos bébés le temps d’aller faire des courses ??!! ») et d’émerveillement de chaque instant. Bref, on le refera.

J’y ai surtout appris plein de « trucs de mamans ». Ellana était presque la plus jeune (un petit copain a deux jours de moins qu’elle) et la plus âgée avait 17 mois, nous avions donc un peu tous les stades de développement et de caractère.

Et là, stupeur : j’apprends que mon bébé, je pourrais très bien le mettre au lit PLUS TÔT, il dormirait aussi ! Ouais parce que jusque-là, ma pépette, je la couchais quand elle tombait de fatigue, vers 23h, après une dernière tétée. Oui, mais sur place, le plus petit justement, à 19h, il DORMAIT ! Et bien, en plus ! Du coup, bonne résolution : en rentrant, j’essaye de la coucher plus tôt !

Et c’est ce qu’on a fait. À 21h, elle dort à présent comme une grande, dans son lit de grande (oui, entre-temps, on a rangé le berceau et sorti les barreaux !), avec parfois un réveil vers 2 ou 3h, mais la plupart du temps une nuit complète jusqu’à 7h du matin. On la pose dans le lit, elle joue un peu avec les coussins qui y sont, et pouf, elle s’endort d’un coup.

Niveau « scores », on est passés à la taille 6 mois deux semaines avant les vrais 6 mois, et je suis ravie parce qu’elle a une sacrée garde-robe dans ces mesures ! Elle boit désormais des biberons de 210mL, et là, vraiment, je ne peux plus suivre la cadence avec le tire-lait. Comme à ses 6 mois, je ne pourrai plus tirer au boulot, je décide de commencer à introduire le lait en poudre… et la cuillère, bien sûr !

Courgettes, carottes, patates, elle découvre tout ça avec une belle curiosité. La cuillère, ce n’est pas évident au début ! On ne sait pas naturellement comment la prendre, donc elle repousse tout au bord de la bouche en poussant avec sa langue, comme quand elle tète. Mais petit à petit, ça s’améliore, et elle mange de plus en plus, de mieux en mieux. Elle pousse même de petits cris pour nous inciter à aller plus vite !

WP_20160625_002

La Lueur est complètement fascinée par Duchesse, notre chat. Elle fait un drôle de bruit dès qu’elle la voit, une espèce de « shhhtk » assez drôle, et d’énoooormes sourires. Quand on l’approche, elle enfonce ses doigts dans la fourrure en gloussant. Mon chat, sympa, se laisse faire, même quand elle lui tire les poils (bon, pas trop longtemps quand même…).

Du coup, c’est le premier signe du langage des signes que nous introduisons ! (Pour dire « chat », tu dois mimer les moustaches en ramenant ton index et ton majeur sur ton pouce deux fois, comme si tu les lissais, tu vois ?) À chaque fois qu’elle voit Duch’, nous disons : « C’est le chat ! Le chat ! » en signant en même temps. Elle nous regarde, regarde le chat, nous regarde à nouveau… Bon, on verra si ça marche !

WP_20160707_004 1

Elle est toujours très sociable : aux 25 ans de mon petit frère, elle a rencontré subitement une foule d’inconnus très excités… eh bien elle a souri à tout le monde ! Moi, je suis arrivée en retard (je finissais tard le travail), et chacun est venu me voir en me disant : « Elle est trop forte ta fille, elle est trop mignonne, elle m’a fait de grands sourires… » etc. Ben ouais, c’est mon bébé, quoi !

Quand on approche notre visage, elle le caresse délicatement de ses petites mains, attrape les bijoux, les lunettes, les cheveux. Elle découvre…

Enfin voilà, tu l’auras compris, on n’a pas eu trop de mal pour ces trois mois-là non plus. Est-ce notre bébé qui est trop facile ? Ou bien notre vision qui est très déformée par nos yeux pleins d’amour ? Ou alors, peut-être que comme l’accouchement, on oublie ce qui ne va pas ? Vraiment, j’ai beau chercher, si je fais le bilan de ces six derniers mois, c’est QUE DU BONHEUR, je ne vois pas une ombre au tableau que dessine ma petite fille chérie…

Toutes photos : Photos personnelles

Et toi ? Ton bébé est aussi super sociable et coopérant ? Tu as trouvé les premiers mois de vie « trop faciles » ? Ou au contraire, tu as un bilan plus mitigé ? Viens en parler !

A propos de l’auteur

Bretonne de cœur, Normande de racines, Parisienne d'adoption. Mariée à Monsieur Loup, mon prince Charmant, depuis juin 2012, et maman d'une petite Lueur depuis décembre 2015. Dessinatrice, fan de Disney, gamine dans l'âme, je suis une éternelle positive... et c'est pas toujours facile ! Tu peux désormais me retrouver sur www.bribesdevies.fr, et me suivre sur instagram @chaperonrouge_et_cie