Menu
A la une / Vie de maman

L’amour fraternel

Avoir un frère ou une sœur c’est merveilleux.

Je ne vais pas te mentir, en programmant de faire un deuxième enfant aussi rapidement c’est aussi parce que, dans notre esprit à Monsieur Génial et moi, c’était faire un super cadeau à Petit Habitant.

Avoir un petit frère ou une petite sœur aussi proche en âge leur permettraient d’avoir les mêmes jeux, centres d’intérêts, jouets… au même moment.

Nous espérons très fort réussir à les rendre très complices et à leur faire comprendre que leur premier ami dans la vie c’est leur frère.

De notre histoire personnelle

Même si nos familles sont semblables à Monsieur Génial et moi il y avait une différence principale. (oui bon deux si on prend en compte qu’ils sont deux frères et nous deux sœurs mais on fait tous les deux partie d’une fratrie du même sexe quoi).

J’ai trois ans et demi d’écart avec ma sœur là ou lui a sept ans et demi d’écart avec son frère.

Et ces quatre ans de plus entre lui et son frère je les ai très vite ressentie.

Une des premières fois qu’il m’a parlé de son frère Monsieur Génial m’a dit :

« Quand je suis né, il avait sept ans et demi, et un bébé ça l’emmerdait. Quand j’ai eu sept ans et demi, il avait quinze ans, j’étais un enfant ça l’emmerdait. Quand j’ai eu quinze ans, il avait plus de vingt-deux ans, et avoir un ado dans les pattes ça l’emmerdait »

A l’époque ça se passait très bien avec ma sœur. Très vite il s’est imposé à nous le fait que si c’était possible on mettrait maximum trois ans et demi entre nos enfants.

La concrétisation

Quand on a décidé de lancer notre deuxième enfant le plus vite possible on s’est heurté à des discours pas faciles.

Beaucoup ont essayé de nous dissuader en nous disant que nous faisions une erreur, qu’il fallait qu’on profite du premier, et que je travaille un peu plus avant de lancer le deuxième.

Mais la nature a décidé de nous faire l’immense cadeau de nous donner ce deuxième enfant que nous voulions tant dix-sept mois et demi après son frère.

Je me souviens d’une réflexion d’une de mes amies qui m’a dit en rigolant : « Ok vous êtes des scientifiques et vous êtes précis. Mais quand tu disais que tu voulais dix-huit mois d’écart entre tes enfants je ne pensais pas que tu allais y arriver aussi précisément! »

Mais voilà nous l’avions enfin notre fratrie! Deux petits garçons avec dix-huit mois d’écart, il ne tient qu’à nous de leur apprendre qu’ils sont une bénédiction l’un pour l’autre.

Leur relation actuellement

Et je dois dire que pour le moment tout est idyllique.

Ils s’adorent et sont super complice.

Oui il y a bien sûr quelques jalousies (typiquement qui sera dans mes bras ou ceux de papa) mais il y a de grands moments de rigolades et de jeux et des câlins à n’en plus finir.

Petit Habitant n’en fini pas de faire des bisous à Petit Excité.

Et Petit Excité est toujours entrain de chercher son frère ou de vouloir faire comme lui.

Ça nous met même dans des situations délicates quand on met Petit Habitant au coin et que Petit Excité va le chercher pour jouer…

En tout cas pour le moment la relation qui a l’air de se construire entre eux nous convient parfaitement.

Et l’avenir?

S’il y a bien quelque chose que je peux dire aujourd’hui c’est que la relation que Monsieur Génial a avec son frère n’est pas au beau fixe (euphémisme) comme celle que j’ai avec ma sœur.

Cela fait souffrir nos parents et nous le comprenons parfaitement étant donné que je vivrais très mal que mes fils ne s’entendent pas. Mais malheureusement beaucoup de mal a été fait et les histoires d’adultes c’est compliqué.

C’est pour ça que je vais toujours veiller à ce qu’aucun de mes fils n’essaie de prendre l’ascendant sur l’autre.

Je veux qu’ils apprennent à se connaître et à s’aimer pour ce qu’ils sont avec leurs similitudes et leurs différences.

Qu’ils se liguent contre nous pour faire les quatre cents coups ensemble.

Qu’ils se soutiennent et s’encouragent dans la vie.

Mais surtout qu’ils sachent qu’ils ne sont obligés à rien. Je ne les aimerais pas moins s’ils ne s’entendent pas.

On mettra tout en œuvre pour que le fait qu’ils aient un frère soit une chance. Pour qu’ils avancent dans la vie en sachant qu’ils ne sont pas seul mais deux.

J’espère leur bâtir pleins de souvenirs à deux et de bons moments qui les soudera.

J’espère qu’ils sauront s’accepter et s’aimer dans leurs défauts et leurs qualités. J’espère qu’ils se chamailleront pour se rendre compte qu’ils s’aiment encore plus fort après.

Mais j’espère surtout qu’ils seront heureux dans la relation qu’ils construiront l’un à l’autre.

Nous n’avons pas fait des frères. Nous avons fait des enfants uniques et indépendants. C’est juste qu’ils ont un partenaire de jeux et de bêtises à la maison.

Toutes photos: photos personnelles

A propos de l’auteur

Mariée a un mari hyper protecteur depuis ma grossesse extra utérine j'ai commencé par être piquée par le virus des blogs grâce à mademoiselle dentelle avant de découvrir les deux autres blogs "Dans ma tribu" et "Sous notre toit". Je suis la maman chat d'une grande minette de salon qui ne porte de félin que le nom. Mais surtout la maman comblée de Petit Habitant et Petit Excité qui ont 18 mois d'écart. Je viens te raconter mon quotidien de maman et mes grossesses qui pourraient mieux se passer 😉 !