Menu
A la une / Essais bébé

Se lancer dans une nouvelle aventure… ?

Depuis.. .toujours, il était clair pour mon mari comme pour moi que nous aurions plusieurs enfants. Nous venons de grandes familles, et même si tout n’y est pas toujours rose et pailleté, nous n’échangerions pas nos fratries pour tout l’or du monde !

Crédit photo : Flick – Ivan

Au départ, nous imaginions avoir trois enfants. Et puis… et puis aujourd’hui on ne sait plus. Nous avons commencé les essais « tardivement » au regard de l’horloge biologique; nous avons vécu une fausse couche; nous avons fait face dans notre famille à des deuils périnataux. Tout cela nous a un peu refroidi.

Et nous sommes devenus parents bien entendu ! Parents d’une petite fille merveilleuse, plutôt facile et agréable, qui est en bonne santé et qui nous apporte beaucoup de joie. Petite fille qui démarre en ce moment la période absolument merveilleuse du « Terrible two »…

Être parent, c’est une implication intense, quotidienne, et ça bouleverse beaucoup ton équilibre. Avant l’arrivée de Charlotte, nous en étions à plus de 9 ans de vie commune. Autant te dire que nous en avions prises de sacrées habitudes ! Nos amis et nos familles vivent loin, nous étions souvent sur les routes, parfois au débotté. Nous avons dû revoir notre copie avec la venue de notre fille ! La fatigue aussi est bien présente…

Nous construisons également nos vis d’adultes, de travailleurs, et nos envies sont différentes. Nous voulons progresser dans nos métiers, voire en changer. Je souhaiterai passer un nouveau concours pour changer de métier, métier qui peut impliquer de la mobilité importante. J’en ai très envie, je serai frustrée si je ne le fais pas, mais je dois bien prendre en compte ma famille avant de me lancer dans une telle aventure. Nous allons aussi très probablement acheter une maison, déménager, et donc avoir de nouvelles charges.

D’autres considérations se sont jointes à notre réflexion sur l’agrandissement de la famille : parviendra-t-on encore à être un couple et non seulement des parents ? Et si Charlotte refusait l’arrivée d’un nouveau venu ? Parviendrons nous à préserver une place privilégiée pour chacun de nos enfants ? Est il raisonnable à l’heure actuelle, économiquement et écologiquement parlant,  d’avoir d’autres enfants ?

Peut être finalement qu’un deuxième serait aussi le dernier. Parce que nous voulons que nos enfants grandissent avec leurs parents, en nous connaissant véritablement et que nous avons donc à coeur de partager beaucoup avec chacun d’eux. Parce que la vie est difficile et que nous voulons pouvoir faire face au coût de ces vies, matériel et écologique. Parce que nous voulons aussi conserver du temps pour nous, en tant que couple, et du temps pour nos passions respectives, nos travails et nos vies relationnelles.

J’ai bien conscience que tout cela n’est qu’idéal car nous pouvons faire face à de nombreux aléas : un enfant malade, des jumeaux, un enfant porteur de handicap, l’absence d’enfant, la maladie de l’un de nous…

Malgré tout, il y a quelques semaines, finalement, nous nous sommes lancés. J’ai fait retirer mon stérilet, et nous essayons d’avoir un nouvel enfant. Nous prenons le risque de la vie ! Et advienne ce que devra !

A propos de l’auteur

33 ans, mariée depuis 2014 et maman de Charlotte (2017) et Cyprien (2019)