Menu
A la une / Récit de grossesse

On recommence ? Premier trimestre


Notice: Undefined index: host in /home/nmagnouloux2/sites/dans-ma-tribu.fr/wp-content/plugins/ziofix-credit-picture-old/ziofix-credit-picture.php on line 32

Notice: Undefined index: host in /home/nmagnouloux2/sites/dans-ma-tribu.fr/wp-content/plugins/ziofix-credit-picture-old/ziofix-credit-picture.php on line 32

Notice: Undefined index: host in /home/nmagnouloux2/sites/dans-ma-tribu.fr/wp-content/plugins/ziofix-credit-picture-old/ziofix-credit-picture.php on line 32

Notice: Undefined index: host in /home/nmagnouloux2/sites/dans-ma-tribu.fr/wp-content/plugins/ziofix-credit-picture-old/ziofix-credit-picture.php on line 32

Notice: Undefined index: host in /home/nmagnouloux2/sites/dans-ma-tribu.fr/wp-content/plugins/ziofix-credit-picture-old/ziofix-credit-picture.php on line 32

Ça y est, c’est parti !! C’est avec un énorme plaisir que je me mets à rédiger cette chronique !

On dit que les grossesses ne se ressemblent pas. J’avoue que j’ai du mal à me situer. D’un point de vue général, j’ai tendance à dire que j’ai eu un premier trimestre comme pour Princesse. C’est-à-dire que je l’ai plutôt bien vécu. Mais quand j’y regarde de plus près, il y a quand même quelques différences.

Allez, je te raconte.

On dit ou on ne dit pas ?

Comme pour Princesse, j’ai été tout aussi incapable de garder le secret. Le jour même, ma sœur, mes parents et mes copines chroniqueuses ont été mis au courant. Puis, en quelques jours, ça a été le reste de la famille, puis certains de mes collègues et amis.

Moi, fatiguée ?

J’ai eu quelques jours où j’ai été trèèès trèèès fatiguée, où je me couchais en même temps que Princesse et où j’utilisais à fond la salle de sieste de mon boulot, mais dans l’ensemble, j’ai quand même eu l’impression d’être moins crevée.

Ou alors, c’est peut-être que je n’avais pas le choix : cette fois, pas possible de rentrer et de dormir dans le canapé ! Malgré l’aide de Monsieur D, il y avait quand même Princesse dont il fallait s’occuper.

En fait, pendant ce trimestre, j’ai moins eu l’impression d’avoir de gros coups de fatigue avec un besoin de dormir immédiatement, mais plus une fatigue générale et constante. Il faut dire que les nuits entrecoupées de Princesse depuis qu’elle est propre et qu’elle se lève la nuit pour aller aux toilettes n’aidaient pas.

Les méchantes

Pour les nausées, je crois avoir encore été épargnée. Même si pendant notre deuxième semaine de vacances, j’ai été sacrément nauséeuse. Mais je pense que la quantité de route que nous avons faite, en majeure partie en montagne, n’y était pas étrangère.

Miam

Pas de dégoûts ou d’envie particulière, même si j’avoue manger une quantité phénoménale de cornichons et de jus de citron pur (rien que d’en parler, j’en ai envie !).

Et pour Princesse, j’ai fait très attention à mon alimentation : j’ai essayé de manger sainement et de ne jamais manger de poisson ou de viande crus, de fromage au lait cru, de charcuterie, de ne jamais boire d’alcool… eh bien là, ça a été beaucoup plus difficile !

Je n’ai arrêté le japonais que quatre semaines après avoir découvert cette grossesse. Je t’ai déjà dit que j’étais aussi sortie faire la fête et que j’avais bu pas mal d’alcool tout en sachant que j’étais sûrement enceinte. Mais j’ai arrêté définitivement après. Je grignote aussi quelques morceaux de fromage au lait cru… Et je mange de la charcuterie (mais bon, je la prends au supermarché).

Je mange assez mal : du chocolat, des féculents, très peu de légumes (mon transit me le fait d’ailleurs méchamment payer).

Enfin bref, je suis beaucoup moins consciencieuse, cette fois.

La santé

Je croyais naïvement que, comme pour Princesse, j’allais avoir un système immunitaire de folie pendant cette grossesse…

Mais comme quasi 90% des personnes que je côtoie, je me suis chopé un sale rhume fin septembre… Tu sais, celui qui te met à terre pendant une semaine ! Surtout que même si j’ai droit au paracétamol, j’ai quand même voulu limiter la quantité. J’ai donc privilégié le repos, en me mettant en arrêt une bonne semaine.

Ah mais non, Princesse aussi a été malade, il a donc fallu que je m’occupe d’elle… S’en est suivi une horrible toux, qui a fait déménager mon mari dans le canapé pendant une semaine, et une fatigue extrême…

Au moment de la découverte de cette grossesse, j’ai reçu un courrier de l’EFS (l’organisme qui s’occupe du don du sang), suite à mon dernier don fin juin, pour m’avertir que je ne devais plus donner mon sang pendant six mois à cause d’une légère anémie.

Bon, de toute façon, avec la grossesse, je ne comptais pas donner mon sang de sitôt, mais du coup, et suite au résultat de mon taux de fer début août, je dois prendre des compléments en fer. Et toi, tu sais que la grossesse combinée au fer, ça donne un transit épouvantable. Tu additionnes ça à ma mauvaise alimentation, et ça donne des situations plus que désagréables et des aller-retour à la pharmacie en urgence (glamour bonjour !).

Le poids

Une différence assez notable entre ma première grossesse et celle-ci, c’est la prise de ventre. Pour Princesse, j’ai perdu trois kilos pendant le premier trimestre, et je n’ai eu qu’un ventre de tartiflette/gâteau à la crème au bout de trois mois. Cette fois, je n’ai pas perdu de poids (mais je n’en ai pas pris non plus). Mais mon ventre a été très vite très difficile à cacher.

À 1 mois et demi, je devais déjà ouvrir mes pantalons lorsque j’étais assise.

À 1 mois et 3 semaines, j’ai dû ressortir mes pantalons de grossesse. Quand j’essayais de cacher mon ventre dans des vêtements plus larges, j’avais l’air vraiment grosse…

Bref, à 2 mois, j’ai fini par l’avouer à mes chefs et au reste de mes collègues… qui m’ont tous dit : « Ah bah on attendait que tu nous le dises, car ça commence à se voir ! T’es à combien ? 4 mois ? » « Euh, non non, 2… »

IMG_9567

Crédits photo : Photo personnelle

6SA

IMG_9579

Crédits photo : Photo personnelle

12SA

Les échographies

Tu le sais, j’ai la chance d’être suivie par un obstétricien qui possède son propre appareil à échographies. Ce qui fait que je peux voir le bébé (oui, bon, l’embryon, au début) à chaque fois.

J’ai notamment pu voir la poche dès que j’ai su que j’étais enceinte. Mais à 3 semaines de grossesse, c’est tout ce qu’on voyait. Au moins, il n’y a qu’une poche, même s’il peut très bien y avoir plusieurs bébés à l’intérieur.

IMG_9352

Crédits photo : Photo personnelle

La seconde fois, j’étais à 1 mois et demi, on a bien pu voir le bébé. Oui, même s’il ne faisait que 3mm. Et ouf, il n’y en avait qu’un. On a aussi entendu son petit cœur qui battait la chamade. (Je retourne dans mon monde de licornes et de paillettes !!) On en a profité pour déterminer la date d’accouchement : début avril 2017.

IMG_9551

Crédits photo : Photo personnelle

L’échographie suivante a été celle tant attendue des 12SA ! Je stressais un peu, car c’est à ce moment-là qu’on allait pouvoir voir si tout allait bien.

Mais oui, tout allait très bien : le bébé avait ses deux bras, ses deux jambes, ses deux mains, ses deux pieds, une magnifique colonne vertébrale, un super cerveau, un super cœur, une petite nuque et avec l’écho 3D, on a même pu voir les quatre morceaux de son crâne qui n’étaient pas encore soudés !

FullSizeRender

Crédits photo : Photo personnelle

On a accepté de faire les examens du tri-test pour mesurer les probabilités de trisomie, et le premier trimestre s’est terminé calmement !

Et toi ? Tu n’as pas trop souffert de la fatigue au premier trimestre ? Tu as fait quelques entorses à tes bonnes résolutions pour ta deuxième grossesse ? Tu as pris du ventre en très peu de temps ? Viens nous raconter toutes les petites (ou grosses) différences !

A propos de l’auteur

Madame D depuis septembre 2015, je suis la maman (comblé) de Princesse, 5 ans et de PetitLion 1 an et demi (à peu près). Absente par ici depuis quelques temps, je reviens te raconter cette seconde grossesse et notre nouvelle vie à 4 (oui je te raconte ma vie quoi !)