Menu
A la une / Vie de maman

Un bébé, ça change la vie ?

J’ai mis quelque temps à écrire cet article, pour tenter d’être la plus juste possible.

Avant mon bébé, lorsque j’énonçais tout haut mon désir de grossesse (ça évitait les « alors-vous-le-bébé-c’est-pour-quand »), tout le monde me disait de bien réfléchir, qu’un bébé, ça changeait la vie, que la vie d’avant n’existait plus, qu’on ne pouvait pas revenir en arrière… Bref, que des choses que nous avons toutes certainement déjà entendues et qui nous font passer pour des inconscientes.

Les changements de la vie avec bébé

Crédits photo (creative commons) : Ted Murphy

En quoi ma vie a changé…

Posons tout de suite le cadre : avec mon mari, nous sortions peu, pour des gens de 25 ans. Nous faisions de la salsa deux soirs par semaine, moi je faisais pas mal de roller dès que je le pouvais, et notre mode de déplacement le weekend en été, c’était la moto. Nous n’étions pas en boîte tous les samedis soirs, n’allions que trois fois par an au cinéma et ne connaissions pas les afterworks.

Concrètement, depuis ma grossesse, la moto fait du solo avec mon mari, les rollers sont restés au chaud dans le coffre de ma voiture, et j’ai dû arrêter provisoirement la salsa, car j’avais trop de contractions. Ces petits plaisirs me manquent par moments, mais je sais qu’ils ne sont que repoussés.

Ce qui a changé aussi, c’est l’organisation. Me lever trente minutes plus tôt le matin, parce que j’ai PetitePerle à nourrir, habiller et préparer. Je prépare son sac pour Super Nounou le soir, comme ça, c’est fait !

Idem le soir : plus question de m’éterniser au travail parce que tel ou tel dossier est en attente. Ma priorité, c’est ma fille, et tant pis si le retard s’accumule. Je file chez Super Nounou, rentre à la maison, organise un petit moment de jeux, puis viennent le bain, le repas, un peu de lecture, et au lit !

Je commence à me poser à 20h. Et encore, il reste la vaisselle, le repas du lendemain à faire, et mes affaires à préparer.

Mais le vrai tsunami de changement, c’est ce nouveau rôle de maman.

J’ai dû péniblement apprendre la patience. Prendre du recul quand PetitePerle refuse de manger sans raison apparente, rester zen quand elle fait ses dents et qu’elle est ronchon, ne pas m’énerver quand, à 9 mois, elle doit apprendre le sentiment de frustration. La patience, check !

Ce qui n’est pas check, en revanche, c’est ce sentiment d’inquiétude quotidien. PetitePerle a-t-elle assez chaud ? Trop froid ? C’est grave si elle n’a pas roté ? A-t-elle assez mangé ? J’en ai passé, des nuits, à faire des aller-retour jusqu’à sa chambre pour voir si elle respirait bien ! Même quand je suis au travail, je me demande si elle mange bien chez Super Nounou, et dans la voiture, je panique à l’idée qu’on puisse avoir un accident.

Il paraît que penser sans cesse au pire permet de s’y préparer. Peut-être. Mais c’est épuisant.

… ou pas !

Pour autant, je ne supporte pas ceux qui parlent de la vie « d’avant » et de la vie « d’après » bébé. Je ne vois pas un enfant comme un changement de vie, mais comme une évolution, une adaptation. Personnellement, je ne pense jamais à ma vie avant PetitePerle (sauf quand je pleure mes abdos disparus !).

C’est sûr qu’il faut parfois faire des concessions, mais rien d’insurmontable (passer moins de temps sous la douche le matin, ou laisser les boucles d’oreille pendantes au placard, parce que PetitePerle cherche à s’y suspendre).

Je ne suis pas une autre personne parce que je suis une maman. Je reste une grande rigolote, je fais juste entrer ma fille dans mes délires. Je reste quelqu’un d’indépendant, et personne n’a son mot à dire sur l’éducation de PetitePerle (bon, à part un peu le papa, évidemment).

J’ai quand même trouvé que reprendre le travail permettait d’avoir un rythme, et peut-être que pour moi, ma vie n’a pas tellement changé car j’ai retrouvé mon train-train quotidien. Mes journées sont rythmées de la même façon, et nous sortons peu le weekend.

Cet été, nous allons partir trois semaines à l’étranger. PetitePerle aura 13 mois, et je ne sais pas trop ce que vont donner ces premières vacances en famille !

Je suis aussi certaine que ma vie n’a pas tellement changé car je n’ai qu’un enfant. J’aurai probablement un autre discours quand un deuxième enfant viendra grossir les rangs. Et puis, j’ai un bébé super cool ! PetitePerle ne réclame pas énormément d’attention, elle est très indépendante et peut facilement jouer seule.

Mais en tout cas, je suis toujours la même. Je ne pense pas être devenue plus mature : j’ai simplement d’autres responsabilités, d’autres priorités. Tout est question d’adaptation.

Et toi ? As-tu l’impression d’avoir beaucoup changé depuis l’arrivée de ton bébé ? Et ta vie ? Penses-tu qu’il y a un avant et un après… ou pas du tout ? Viens nous donner ton avis !

A propos de l’auteur

Salut moi c'est Doupiou ! Je suis mariée, maman d'une PetitePerle née à l'été 2015 et d'un petit Barbouille né peu avant le printemps 2018. Tatouée, motarde, fan de foot mais aussi très coquette, addict aux robes et aux talons : je suis pleine de contradictions ! Je viens ici te raconter mon quotidien avec mes deux enfants et mes expériences de la parentalité. J'essaie toujours de positiver !