Menu
A la une / Essais bébé

Les essais pour une deuxième grossesse

C’est parti ! Dans les starting-blocks pour cette seconde grossesse, je viens te raconter comment s’est passée la période dite « des essais ». Une fois mon petit DIU d’amour dans la poubelle de Docteur Gynécologue c’est l’esprit libre un peu excitée que je quitte l’hôpital.

Dans ma tête j’y crois fort : ça va marcher très vite. J’avais eu besoin de seulement trois mois pour que PetitePerle se loge dans mon utérus mais là, je le sens, ça ira beaucoup plus vite. Bin oui, mon corps a déjà la mémoire de la grossesse et en plus je n’ai pas à me débarrasser des hormones chimiques de la pilule ou d’un DIU hormonal. Ridicules comme raisons hein ? Oui je sais…

Et puis pour poser le contexte aussi, sache que je suis réglée comme du papier à musique. Mes règles arrivent toujours à l’heure, sans jamais de retard ! C’est un petit détail qui aura son importance pour la suite de l’article…

Source : Pexels

Le premier mois

Armée de ma petite application et d’une libido à son apogée, je commence ce premier mois. Mon application me dit quels sont les jours les plus fertiles, le jour d’ovulation et la date prévue des prochaines règles. Je n’ai pas vraiment besoin de toute cela puisque depuis que je ne suis plus sous contraceptif hormonal, je sens mon ovulation. Oui je sais c’est fou ! Je sens le petit ovule se balader dans mes trompes.

A coup de câlins tous les deux jours minimum, je me dis que ça ne peut que marcher. Je suis complètement sereine. Loin de me douter de la suite des évènements.

A moins d’une semaine de la date prévue de mes règles, PetitePerle fait une violente chute. Un accident spectaculaire qui me retourne complètement. Plus de peur que de mal mais cet évènement va m’impacter comme jamais. Le soir de la chute, je ne dors pas. Une heure tout au plus. Je passe ma nuit sur les toilettes à me vider, complètement sous le choc. Le lendemain soir, j’arrive à dormir à peine deux heures. Je ne mange plus tellement je suis encore sous le choc. Doucement, la guérison de PetitePerle se passe bien et moi je fais redescendre la pression.

Pendant trois jours, j’ai perdu beaucoup de poids et accumulé de la fatigue. Je me sens de mieux en mieux mais cette chute reste gravée dans ma mémoire. Le jour avant la date prévue des règles, je fais un test de grossesse : négatif. Hum un peu trop tôt Doupiou !

Le jour-J des règles arrive. Mais pas les vilaines ! Aucun symptôme pré-menstruel non plus, moi qui d’habitude souffre assez. Bon j’attends encore un peu.

Premier jour de retard : toujours rien. Je fais un second test de grossesse qui est négatif. Encore l’attente…

Deuxième jour de retard : à l’aide les copines tribulettes ! Je n’ai jamais eu de retard moi ! Je ne comprends pas ce qu’il m’arrive… Je décide d’attendre une nouvelle fois.

Troisième jour de retard : nouveau test de grossesse toujours négatif. Si j’ai du retard c’est que je suis enceinte non ? Mais si je suis enceinte les test devraient être positifs non ? Non mais c’est quoi ces test de m#!§e ? Je me fais une raison, l’accident de PetitePerle m’a tellement impactée que tout mon cycle est déréglé.

Quatrième jour de retard : raz-le-bol, je fonce au laboratoire ! Au moins, une vraie analyse sanguine ne pourra pas se tromper. Je feins de me plus me rappeler du jour des mes dernières règles à la laborantine sinon elle va se moquer de moi si je lui dit que je panique pour quatre malheureux jours de retard… Le verdict tombe : je ne suis pas enceinte.

Cinquième jour de retard : bon. J’attends encore…

Le matin du sixième jour, mes règles sont enfin là ! Je n’ai jamais été autant contente de les avoir (sauf une fois où à seize ans le préservatif avait craqué, mais c’est une autre histoire !). Je suis surtout contente de pouvoir recommencer un nouveau cycle sereinement.

Le deuxième mois

Acte II ! Avec encore ma petite appli dans la poche, je commence ce deuxième mois. Pour l’instant, tout ce que je pensais se vérifie : j’ai bien moins le temps de me focaliser sur cette envie de grossesse que pour la première ! Avec le quotidien à gérer et PetitePerle à m’occuper, je ne suis pas constamment focalisée sur mon ressenti comme je l’étais en attendant que PetitePerle veuille bien se mettre au chaud dans mon ventre.

On entame ce deuxième mois avec beaucoup de temps passé sous la couette ! Ce qui m’étonne le plus, c’est que Mari Barbu est au taquet ! C’est limite s’il ne connaît pas mieux que moi mes dates d’ovulation. Il me demande très régulièrement si « on a planté la petite graine » et est à l’affut du moindre changement chez moi. Comme ce jour où je me mets à saigner du nez : il se rappelle qu’au début de ma première grossesse il m’était arrivé la même chose. Moi, je ne m’en souvenais même plus ! Un jour où j’ai plus d’appétit que d’habitude ? C’est un signe ! Autant pour la première grossesse j’étais constamment à l’écoute de mon corps et Mari Barbu plus calme, autant là, les rôles s’inversent complètement !

A cinq jour de la date prévue de mes règles, mon bas-ventre me fait souffrir. Crampes, étirements… Signes annonciateurs de règles ? Pas de précipitation cette fois-ci ! Je vais patiemment attendre le premier jour de retard avant de faire un premier test.

A quelques jours de mes règles, grosse fringale, boutons de jeune adolescente et douleurs dans le bas du ventre m’approchent de plus en plus de mes vilaines !

Bon finalement, tu commence à me connaître, je n’ai pas pu attendre le fameux jour de retard. Mais au lieu de décider de faire un test de grossesse classique, j’ai décidé de m’amuser à faire des tests de grand-mère ! Mon expérience et la suite de mes essais sont dans un prochain article !

Et toi ? As-tu confondu tes symptômes de règles avec ceux d’une grossesse ? As-tu utilisé une application pour connaître tes jours féconds ? Dis-nous tout !

A propos de l’auteur

Salut moi c'est Doupiou ! Je suis mariée, maman d'une PetitePerle née à l'été 2015 et d'un petit Barbouille né peu avant le printemps 2018. Tatouée, motarde, fan de foot mais aussi très coquette, addict aux robes et aux talons : je suis pleine de contradictions ! Je viens ici te raconter mon quotidien avec mes deux enfants et mes expériences de la parentalité. J'essaie toujours de positiver !