Menu
A la une / Vie de maman

Choupi a 2 ans


Notice: Undefined index: host in /home/nmagnouloux2/sites/dans-ma-tribu.fr/wp-content/plugins/ziofix-credit-picture-old/ziofix-credit-picture.php on line 32

Je me rappelle comme si c’était hier de la première fois où la sage-femme t’a posé sur moi. La sensation de chaleur et de douceur de ton petit corps. Bien que tu sois arrivé un peu tôt, nous n’avons jamais eu l’impression que tu étais plus petit et plus maigre qu’un nouveau-né à terme.

Ça fait déjà deux ans, mais je me souviens encore parfaitement de cet accouchement, des inquiétudes que ta naissance a suscitées. Et encore maintenant, quand j’en parle, je sens des petits picotements dans mes yeux et cette vague d’émotions m’envahir.

Je me rappelle les dix jours à l’hôpital, nos tâtonnements de jeunes parents, et enfin ton arrivée dans notre maison. Les débuts à trois n’ont pas été simples, mais nous avons fini par trouver notre rythme et notre équilibre.

Tu n’es clairement plus le petit bébé d’il y a deux ans. Tu es maintenant un petit garçon, facile à vivre la plupart du temps, mais avec ton caractère tout de même. Tu es dans ta période du “non” et “veux pas”, même quand c’est l’inverse que tu penses. Ce n’est pas toujours évident à suivre, mais avec ton papa, on essaye toujours de comprendre tes raisonnements, même quand ils sont contradictoires.

Progrès bébé 2 ans

Crédits photo (creative commons) : Gordon

Tu es un boudeur (comme ton papa !!!), et même si je sais que ce n’est pas bien, je ne peux pas m’empêcher de sourire quand tu fais la lèvre à l’envers ou que tu te précipites dans ta chambre et te jettes de colère/frustration dans le pouf (fraîchement déménagé du salon à ta chambre, j’y reviendrai dans un prochain article). Je n’ai même pas besoin de te punir, tu t’isoles toi-même (on sent l’influence de la crèche).

Il y a six mois, tu nous montrais que tu voulais être autonome. Je pense qu’on peut dire que maintenant, tu l’es, en particulier pour les repas. Tu manges tout seul, avec la cuillère, la fourchette et tes doigts (c’est plus fun), et on peut dire que grâce à ça, nos repas sont beaucoup plus tranquilles et conviviaux. Tu manges de tout (même si les crudités, ce n’est pas encore ça) et ce n’est plus la guerre à chaque repas que nous avons connue. Si j’avais su que pour te faire manger des légumes, il suffisait que je te fasse de la soupe, je m’y serais mise bien plus tôt.

Nous avons commencé l’apprentissage de la propreté cet été, durant notre voyage dans le sud (le carrelage de Mamie et Papy craint moins les accidents que notre parquet), et la crèche a pris le relais. Tu ne réclames pas encore systématiquement le pot, et on est encore loin d’enlever les couches, mais on fait déjà de grosses économies de couches en te le proposant régulièrement.

Tu sais très bien ce que tu veux, et la patience n’est pas ton fort. Pourtant, on essaye de te l’apprendre, que ce soit à la maison ou à la crèche. J’aime bien t’appeler “mon petit tyran” quand tu me dis : “Assis Maman !”, “Viens Maman !” et “Donne Maman !” On essaye d’introduire le “s’il te plaît”, qui donnerait un peu plus de douceur à tes injonctions, mais pour l’instant, ça ressemble plus à “plé”. Ça viendra petit à petit.

Tu es toujours aussi casse-cou. Tu cours, tu sautes, tu te jettes par terre, tu fais l’autruche (ou le chien tête en bas)… bref, tu es toujours en mouvement. Tu n’as pas peur de grand-chose, et tu adores tester de nouvelles bêtises et activités (genre tester ton équilibre sur un ballon), ce qui nous a valu une belle frayeur et quatre heures aux urgences pédiatriques. Plus de peur que de mal, mais une jolie cicatrice à l’arrière de la tête.

Tu adores la musique et danser. Tu sembles avoir hérité du rythme musical et corporel de ton papa (pas de ta maman, ça c’est sûr). Tes chansons préférées sont sans aucun doute “La famille tortue”,“Au feu les pompiers” et… “Du gros son”(spéciale dédicace à Tata et Tonton). On commence à t’entendre les fredonner dans ton lit avant de dormir, et tu adores les chansons qui allient les paroles à un geste.

Tu es bavard. En six mois, tu as enrichi énormément ton vocabulaire. Voici une petite liste non exhaustive : Maman (on commence par le plus important), Tonton, Tatie, Mamie, Papy, yaourt (yayou), compote (poté), jambon, bonbon, chocolat, eau, jus, petit suisse (pissis), parti (pati), viens, donne, assis, là, coucou, bonjour, boulot, encore, bouche, yeux, oreilles, menton, pied, main, tête, bobo… et j’en passe !

Tu sais très bien donner le nom des animaux que tu vois. Les couleurs, ce n’est pas encore ça (le jaune a toujours ta préférence). Tu commences à faire de petites phrases (de deux ou trois mots) et ça devient beaucoup plus facile pour nous de te comprendre. Il y a encore des fois où on n’arrive pas à saisir ce que tu veux dire (« baka », à part idiot en japonais, je ne vois vraiment pas) ou des fois où ce que tu prononces ne correspond pas du tout au mot (« mania » pour fromage… euh…). Il faut faire très attention à ce que l’on dit, car tu es un véritable perroquet.

Tu seras peut-être océanologue plus tard, vu ta passion pour la mer et les animaux qui sont dedans (poissons, baleines et tortues). Je pense qu’on a visé juste ton papa et moi, pour la décoration de ton gâteau d’anniversaire.

Gâteau anniversaire animaux marins

Crédits photo : Photos personnelles

Ou alors cuisinier. Là encore, je pense qu’on a fait carton plein pour ton anniversaire : la petite cuisinière, les éléments de cuisine associés, la petite table et les chaises de notre ami suédois, ainsi que les aliments en bois sont devenus tes jeux préférés et peuvent t’occuper des heures.

Tu es généreux (à ta manière) : tu adores nous refiler le moindre truc que tu as mâchouillé (surtout pendant les repas).

Et tu es très affectueux. Les coups de tête du début ont disparu au profit de vrais bisous (bien baveux) et depuis récemment, tu nous fais même de vrais câlins et tu en réclames. Bon, surtout le soir pour avoir du rab avec nous : tu as bien compris que ça nous faisait craquer, ton papa et moi, et qu’on ne pouvait pas résister à te les donner.

Tu es toujours aussi sociable avec les gens. Tu sais jouer de ton charme et de ta mignonnitude pour amadouer les personnes qui t’entourent. Ils craquent au moindre de tes sourires, et tu les fais tourner en bourrique. Mais ils adorent ça.

Deux ans déjà, deux ans de toi, deux ans de bonheur. Bon anniversaire mon Choupi !!!

Et toi ? Tu as beaucoup vu grandir ton bébé récemment ? Comment as-tu vécu sa transformation en petit garçon ou petite fille ? Es-tu un peu nostalgique de ses premières semaines ? Viens nous dire !

A propos de l’auteur

Jeune mariée (4 ans) et jeune maman (2 ans) d'un choupinou qui grandit trop vite !!! Je vis à Paris et j'essaye de concilier ma vie perso et ma vie pro du mieux que je peux.