Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

La liste pour la maternité, revue et corrigée


Publié le 14 mars 2019 par Clémence

Le grand jour approche mais tu n’as pas encore fait ta valise ? Alors ce billet est pour toi. Maintenant que je suis sortie de la maternité avec mon petit lutin vraiment trop mignon, je peux partager ma graaaande expérience de la valise.

Je ne sais pas si c’est le cas de toutes les maternités, mais celle où j’ai accouché m’avait fourni une liste de base. La voici, avec mes commentaires (tu ne pensais pas que je pouvais garder mes avis pour moi ? si ? vraiment ?? ) et ce que j’y ai (ou aurais du) y ajouté.

La liste pour la maternité, revue et corrigée

Photos (creative commons) : Alexas_Fotos

Pour la salle d’accouchement

Prévois une petite valise ou un sac à part avec

  • Un spray d’eau thermal. Clairement l’INDISPENSABLE pour moi car j’ai eu très chaud et soif, et lorsqu’il est interdit de boire (malheureusement cela arrive durant l’accouchement), il est autorisé de se faire vaporiser un peu d’eau sur la langue (et sur tout le corps). Ça n’étanche pas une grosse soif, mais ça l’apaise un peu quand même.
  • Une (graaaaande) serviette de bain ou peignoir dans la mesure où ta maternité est équipée de baignoires dans ses salles de pré-travail. Tu pourras t’envelopper dedans en sortant de ton bain. Entre deux contractions ça pourra presque être agréable.
  • Une tenue complète pour ton bébé (body, pyjama, gilet, bonnet, chaussons et gigoteuse). Clairement si ta DPA est le 15 août je pense que tu peux faire l’impasse sur le gilet et les chaussons.
  • Un drap housse pour le berceau. Si tu n’as pas de drap housse à la dimension d’un berceau, tu peux aussi utiliser un lange ou un drap normal.

Les documents :

  • Ta carte de groupe sanguin. C’était le moment un peu glauque d’avant mon accouchement où j’ai expliqué à Chéri qu’il fallait absolument qu’il l’ai sur lui tout au long de l’accouchement, ce qui aurait permis de gagner du temps en cas de nécessité de transfusion sanguine.
  • Le consentement de la personne de confiance signé. Avec la carte de groupe sanguin, c’est vraiment le document que je n’avais pas envie d’utiliser ce jour-là, mais clairement indispensable.
  • Le livret de famille, la carte d’identité, la carte de sécurité sociale et la carte de tiers payant de la mutuelle. Sincèrement, je ne vois pas en quoi ces documents sont nécessaire en salle d’accouchement, mais je les avais tout de même glissé dans le sac.
  • Les derniers résultats d’examen. L’hôpital ayant tout les résultats dans mon dossier je ne vois pas non plus à quoi ils auraient pu servir, mais finalement Chéri les a beaucoup utilisé… pour me faire de l’air lorsque je faisais des chutes de tension.

Et j’ai ajouté :

  • Une enceinte bluetooth. Nous sommes restés presque 12 heures en salle d’accouchement et j’étais vraiment contente de pouvoir écouter de la musique tout au long de cette journée.
  • Un chargeur de téléphone. Quand tu es sous péridurale et que le travail n’avance pas, et ben tu es clouée sur la table d’accouchement pendant longtemps à attendre sagement que bébé arrive, et si tu es accro à ton smartphone, ou tout simplement que tu l’utilises pour écouter la de la musique il est fort probable que la batterie s’épuise avant que bébé pointe le bout de son joli nez.
  • Des livres et/ou magazines. Pour tuer l’ennui.
  • Une bouteille d’eau. J’ai vraiment eu très soif tout au long de la journée, la bouteille d’eau, au même titre que le spray d’eau thermal est un indispensable pour moi.
  • Une brique de jus de fruit sans pulpe. Durant le travail, et surtout après la pose de la péridurale, il n’est plus autorisé de manger ou de boire autre chose que de l’eau (dans certaine maternités il est même interdit de boire de l’eau !). En fait, c’est pour pouvoir être à jeun et éviter le syndrome de Mendelson si jamais l’accouchement nécessite une anesthésie générale. Ma super sage-femme m’avait dit qu’on me laisserait peut-être boire du jus de fruit sans pulpe avant la poussée. Et après plus de 24 heures sans manger, cet apport de sucre avant l’énorme effort qu’à nécessité pour moi la poussée était carrément le bienvenu.

 

Pour la Maman en chambre

  • Ta trousse de toilette. Moi j’ai pris le stricte nécessaire, je ne me maquille pas beaucoup d’habitude alors je ne me suis pas encombrée de mascara ou rouge à lèvres, mais clairement, si tu penses que ça peut t’aider à te sentir bien après, n’hésite pas !
  • Des culottes en coton. Je dirais même les plus confortable que tu aies. Et prends en assez (j’en avais six).
  • Des protections hygiéniques spéciales post partum. Je ne savais pas que ça existait et je me demandais s’il y avait une différence entre des protections pour les règles et ces protections post partum. Dans le doute, j’ai acheté les deux types de protection et je peux maintenant te dire que les protections post partum sont bien mieux adaptées à la situation (contusions, points de suture…): elles sont beaucoup plus épaisses et donc confortables quand tu t’assoies. J’étais bien contente de les avoir. (Et si comme moi tu es très sensible aux protections hygiéniques et que tu as peur d’être irritée au bout de quelques jours, je te conseille celles-ci que tu trouveras en magasin bio ou sur internet.)
  • Des tenues confortables et adaptées à l’allaitement si tu souhaites allaiter. (A moins que tu veuilles rester en peau à peau H24 avec ton petit cœur)
  • Un pyjama. Moi je dirais même plusieurs pyjamas parce que les jets de pipis nocturne sont monnaie courante et que c’est toujours sympa de pouvoir se changer après avoir été aspergée.
  • Des bas de contention. Le taux de phlébite après accouchement étant beaucoup plus élevé qu’en temps normal il est recommandé d’en porter de manière préventive.
  • Un chargeur de téléphone. A moins que tu veuilles une bonne excuse pour ne pas répondre aux milliers d’appels et textos que tu vas recevoir…
  • Un stylo. Si entre deux visites, quatre appels et vingts texto tu as un peu de temps pour des sudokus…
  • Une boîte de mouchoirs. Très utiles lors de la chute d’hormones.

Et j’ai ajouté

  • Des serviettes. En guise de tapis de sol pour la douche et pour la table à langer.
  • De la lecture. On sait jamais, peut-être que tu auras un bébé super dormeur et pas trop de visites ?
  • De quoi grignoter. Tu sais ce qu’on dit sur les plateaux repas de l’hôpital. Moi j’ai eu de la chance, c’était plutôt bon, mais ça ne m’a pas empêché de grignoter…
  • Ton oreiller. Juste au cas où ceux de la maternité ne seraient pas à ton goût, ça serait dommage de ne pas pouvoir dormir à cause d’un oreiller inconfortable.
  • Une lampe de chevet. Les néons de l’hôpital c’est vraiment violent quand tu dois te lever en pleine nuit.

En cas d’allaitement

  • Des vêtements adaptés. Pour ne pas avoir à te déshabiller complètement toutes les 2 heures.
  • Des soutien gorge d’allaitement. Vraiment pratiques.
  • Des coussinets d’allaitement. Pour éviter de mouiller tes vêtements lors de la montée de lait. Tu peux trouver des coussinets jetables ou des coussinets lavables.
  • Un coussin d’allaitement. Pour le confort lorsque tu nourriras ton petit trésor.
  • De la lanoline. C’est une crème naturelle qui est sensée protéger tes mamelons des crevasses. J’emploie « sensé » car cela n’a pas marché et même si c’est naturel, le goût de cette crème est abominable (pensons à bébé qui va en manger au début de chaque tétée).

A ajouter

  • Du film étirable. Non, ce n’est pas pour emballer les restes de ton plateau repas. Le lait maternel a des vertus cicatrisantes exceptionnelles, bien meilleures que la lanoline et si tu commences à avoir des crevasses je te conseille de faire des cataplasmes de lait maternel (quelques gouttes de lait sur le cellophane) pour qu’elles cicatrisent au plus vite plutôt que d’appliquer de la lanoline.

Pour bébé en chambre

  • Des langes. J’en avais, mais je ne m’en suis pas servi à la maternité.
  • Un paquet de couche. Cela va de soit…
  • Trois serviettes et gants de toilette. J’en n’avais qu’une et pas de gant de toilette. Nous lavons le lutin « à la main ».
  • Du savon liquide.
  • Des vêtement pour bébé : des bodies, des pyjamas, des chaussettes et chaussons, des gilets, un bonnet. Et si comme notre lutin, ton bébé s’asperge à chaque change je te conseille d’en prendre assez.
  • De quoi changer ton petit bout : des carrés de coton et un produit destiné au soin du siège comme du liniment oléocalcaire (ou des lingettes)
  • Un thermomètre de bain. Pour que l’eau soit pile à 37°C.
  • Un thermomètre rectal à affichage digital et embout souple. On te demandera de vérifier la température de ton bébé tous les jours.

 

Et voilà pour moi. J’espère que j’ai pu t’éclairer un peu.

Et toi ? Qu’avais-tu apporté avec toi à la maternité ? Aurais-tu quelque chose à ajouter ? Dis-moi tout !


Guide accouchement

Pendant la grossesse, tu t’imaginais épanouie, heureuse, avec un joli ventre rond, et bien sûr, il y a de ça. Mais tu n’étais peut-être pas tout à fait préparée pour les vergetures, les coups de pied dans la vessie à 2 heures du matin et les galères administratives. On ne te la refera pas deux fois. Avec le guide hyper complet et concentré de Dans Ma Tribu, tu sauras exactement ce qui t’attend après l’accouchement. Clique ici pour en savoir plus.

Commentaires

27   Commentaires Laisser un commentaire ?

Vee

Je suis d’accord pour les mouchoirs, toujours très utiles et encore plus avec les hormones 😀 !
Sinon par contre pour l’interdiction de boire ou manger pendant le travail, c’est fou comme ça dépend des maternités, quand j’ai accouché je pouvais manger tout le long (y a juste un stade où j’ai arrêté d’en avoir envie !), ils m’ont même servi le plateau repas comme prévu, apparemment être à jeun n’est plus recommandé sauf s’il y a une grosse probabilité d’anesthésie générale, mais on dirait que toutes les maternités font un peu comme elles préfèrent, donc ça peut être utile de se renseigner avant !

le 14/03/2019 à 07h23 | Répondre

Clémence (voir son site)

J’ai pourtant accouché dans une maternité réputé pour être en avance sur ce genre de choses. Peut-être qu’à cause du déclenchement le risque d’AG était plus élevé ?

le 15/03/2019 à 13h18 | Répondre

Vee

C’est possible – j’ai eu un déclenchement aussi mais ça veut pas dire qu’on avait les mêmes risques en effet !
(D’ailleurs j’ai trouvé l’hôpital où j’ai accouché assez en avance aussi, j’avais demande des choses comme pas d’épisiotomie, pouvoir utiliser une baignoire et d’attendre un peu pour couper le cordon et ils n’avaient dit que c’est ce qu’ils faisaient par défaut)

le 16/03/2019 à 07h13 | Répondre

Maye

J’ai accouché en pleine canicule alors j’ai fait l’impasse sur le gilet et on avait une gigoteuse d’été (on nous a demandé une gigoteuse sur la liste de la maternité). Bah ils ont envoyé mon mari chercher un gilet et une gigoteuse d’hiver ! Donc même en pleine canicule on y pense ^^
Et normalement la maternité fourni les couches et les produits du bébé. En tout cas c’était le cas dans la mienne et c’est sensée être le cas partout : tu dois normalement pouvoir venir dans n’importe qu’elle maternité les mains dans les poches pour accoucher. Bon après c’est comme l’école gratuite ou tu dois dépenser un SMIC en fournitures a la rentrée, c’est plus joli sur le papier que dans la réalité mais bon, voilà, je ne crois pas qu’ils puissent réellement refuser de fournir les choses élémentaires pour la maman et la bébé ^^

le 14/03/2019 à 07h44 | Répondre

Morgane

Je pense que ça a changé parce que pour mon 1er (2016) la mater fournissait tout le nécessaire pour le bébé, pas pour la maman par contre ! Et pour mon 2ème (2018) la mater fournissait seulement les couches, pas de produit de douche ni de soin !

le 14/03/2019 à 13h30 | Répondre

Mélinda

+1 pour les vêtements chauds, même en plein été. Pour mes deux bébés, il a fallu les couvrir énormément le premier jour même si on trouvait qu’il faisait très bon (ils ne sont pas capables de se réguler seuls à la naissance). Dès le lendemain, on a pu enlever la gigoteuse et le bonnet.

le 14/03/2019 à 15h10 | Répondre

Clémence (voir son site)

Là où j’ai accouché ça doit être la crise parce qu’à part la 1ère couche et une espèce de chaussette dégueue en guise de bonnet, nous n’avons rien reçu pour le lutin.
De mon côté j’ai pu avoir quelques protection hygiénique et c’était tout.

le 15/03/2019 à 13h20 | Répondre

Marie B

Lors de la préparation à la naissance, ma sage femme avait conseiller d’amener du sopalin pour éponger doucement la cicatrice d’épisiotomie ou de césarienne après une douche.
J’a dû avoir une césarienne en urgence et c’est vrai que ce sopalin était top pour éviter de se faire mal en essuyant avec une serviette (j’avais pris du sopalin format demi feuille, pile la bonne taille)

le 14/03/2019 à 07h54 | Répondre

Clémence (voir son site)

Pour ma part je tapotais doucement avec ma serviette sur la cicatrice et ça allait très bien. Mais c’est vrai que le sopalin aurait peut être été plus doux.

le 15/03/2019 à 13h21 | Répondre

Doupiou

Je plussoie pour tout (surtout la lampe de chevet et le tapis de sol pour la douche !)
Par contre quand j’ai accouché étaient fournis :
– serviette pour sortie de la baignoire pendant l’accouchement
– serviettes périodiques
– couches + produits de toilette pour le bébé

J’ajouterais du shampooing sec et un rouleau de sopalin hyper utile pour sécher la cicatrice de césarienne !

le 14/03/2019 à 09h56 | Répondre

Clémence (voir son site)

Tu as bien de la chance d’avoir eu tout le nécessaire pour ton bébé. Dans ma maternité c’était plutôt la crise.

le 15/03/2019 à 13h22 | Répondre

Claire

Merci pour les commentaires ^^

Je rajouterai :
-Pour l’accouchement : une tenue de rechange et à manger pour le papa, une balle de tennis pour les massages dans le dos
-Pour maman : les bas de contention ne sont pas recommandés hors alitement !
Moi j’avais pris mon oreiller pour me sentir un peu plus chez moi
Des tongs pour se balader
-Pour bébé : écharpe de portage pour papa (pour pouvoir dormir entre 2 tétées si comme moi tu as un bébé qui ne supporte pas d’être décroché de maman)

le 14/03/2019 à 10h37 | Répondre

Clémence (voir son site)

Tu as raison j’ai complètement oublié le papa !
Par chance ma maternité était en plein centre ville, il a donc pu aller se chercher à manger (et en profiter pour s’aérer l’esprit) dès qu’il avait faim.

le 15/03/2019 à 13h46 | Répondre

Céline

Top top cette liste!
Après 2 accouchements, je rajouterais
Salle d’accouchement
– à manger pour le papa pour la salle d’accouchement / de travail (barres de céréales, petits gateaux et biscuits secs) et jus de fruits (petite bouteille ou briquette). Le mien n’a pas tourné de l’œil mais était content après 36h passées à attendre bébé (vive le déclenchement!) d’avoir ces petites douceurs. Et il a eu la gentillesse de sortir de la salle pour manger
– un change pour le papa: on ne sait pas combien de temps ça peut durer, et pour un déclenchement, ca peut être long! 🙂

Séjour en chambre
– une petite veilleuse pour la chambre, plutôt que la lampe de chevet plus encombrante 😉 Mais je valide le principe, pour la nuit, il n’y a rien de mieux!
– des biberons si on n’allaite pas. C’est tout bête, mais mieux vaut tester à la maternité biberon et tétine, plutôt que de s’apercevoir chez soi que la tétine est trop dure pour que bébé mange bien (ça aurait pu être du vécu mais une super sage femme a demandé à mon mari de ramener des biberon dès le lendemain! merci!!!)
– pour les vêtements: des trucs où on est bien dedans. Exit les jeans, vive les leggings et pantalons souples!
– ma maternité mettait à disposition tout ce qu’il faut pour bébé (couche, produits de toilette, lait pour bébé; produits pour le cordon, biberons et tétine si besoin)
– de l’eau pour la maman pour le séjour. Perso, j’étais bien contente d’avoir mon petit pack d’eau gazeuse (oui, on trouve des petits bonheurs où on peut haha)
– pour la trousse de toilette, du savon intime neutre. Si on a eu des points, mieux vaut éviter d’irriter tout ça 😉
– ma maternité demandait aussi des slips en filet. Ça m’a été utile les premières 24h, après les saignements se tassent, donc le combo culotte en coton / serviette maxi convient parfaitement (celles de la maternité deviennent trop grosses)

le 14/03/2019 à 10h48 | Répondre

Clémence (voir son site)

Voulant allaiter, je n’avais volontairement pas acheté de biberons histoire de ne pas être tentée dès la première difficulté.

le 15/03/2019 à 13h48 | Répondre

Workingmutti (voir son site)

Moi je trouve assez dommage que les maternités ne parlent pas des indispensables en cas de césarienne: des pantalons qui montent hauts et ne serrent pas (idem pour les culottes), des chaussures qui s’enfilent sans avoir à se baisser etc.

C’est bête mais ça change la vie en suites de couches.

le 14/03/2019 à 11h38 | Répondre

Clémence (voir son site)

Pour le coup il y avait bien spécifié « tenues confortables » même si c’est vrai on ne pense pas forcément à la cicatrice de césarienne. A vrai dire, n’ayant pas vécue de césarienne, je serai incapable de dire où se trouverai la cicatrice et quels hauteur de pantalon prendre pour être à l’aise.

le 15/03/2019 à 13h51 | Répondre

Flo

En attente de mon 2ebabychou prévu pour mi mai cette liste m’aide bien!
Pour le 1e moi j’avais rajouté quand même des hauts jolis car pour toutes les photos j’avais besoin de me sentir jolie malgré tout! Ainsi que mon maquillage! Je suis totalement d’accord pour la veilleuse 1e nuit sans c’etait horrible.
Et pour les protections on m’avait conseillé les culottes absorbantes pour les fuites urinaires always en fait c’est confortables et c’est jetable si malgré tout ily a une petite fuite. Je rajoutais les 1e jours une serviette nuit super et vraiment impeccable.
Nous nous avions pris l’ordinateur pour un film pendant l’attente en salle d’accouChement. C’est vrai que ça peut être long.
Voilà les petits trucs que je rajouterai
En tout cas merci pour cette liste tip top 😉

le 14/03/2019 à 12h34 | Répondre

Clémence (voir son site)

Eh ben c’est pour très vite ! Je te souhaite une belle fin de grossesse et surtout une belle rencontre avec ton bébé.

le 15/03/2019 à 13h53 | Répondre

Madame Alsace

Je trouve ça tellement odieux qu’il reste encore des maternités qui interdisent de boire pendant l’accouchement. Ce ne sont plus du tout les recommandations officielles!

Sinon en plus des remarques des autres commentatrices, je me permets de rajouter : attention au cellophane, vraiment! On m’avait conseillé ça, j’ai appliqué religieusement, j’ai fini avec une candidose aux mamelons et l’on m’a dit que le cellophane en fait était une très mauvaise idée car il empêche l’air de passer, du coup au lieu de cicatriser ça macère, et donc favorise le développement des champignons. Appliquer du lait maternel oui, mais après laisser à l’air libre ou avec une compresse, surtout pas de cellophane !

Dans un autre style, on recommande souvent d’ajouter un gel douche qui sent bon pour se chouchouter… Fausse bonne idée quand on allaite, je me suis rendue compte à la maternité que je n’osais pas me laver avec mon super gel douche à la rose parce que j’ai réalisé que les bébés repèrent le sein de la mère à l’odeur… Donc plutôt un savon à l’odeur neutre et trouver autre chose pour se chouchouter 🙂

le 14/03/2019 à 13h50 | Répondre

Clémence (voir son site)

Alors peut-être que je me suis mal exprimée, on ne m’a pas interdit de boire pendant tout le déroulement de l’accouchement. Uniquement lors du 1er monitoring (après la pose du tampon de propess) et pendant la poussée. Entre ces deux moments j’ai pu boire (de l’eau) à volonté et du jus de fruits juste avant de pousser.

le 15/03/2019 à 13h55 | Répondre

Clémence (voir son site)

Quant au cellophane je ne savais pas ! J’ai eu de très belles crevasses (j’en parlerais d’ailleurs dans mon prochain article) et les ai soignées comme cela sans aucun problème. J’imagine qu’il faut être vigilantes et changer le cataplasme régulièrement ?

le 15/03/2019 à 14h00 | Répondre

Madame C

J’avais embarqué du maquillage, et heureusement. Une sage femme avait trouvé que j’avais mauvaise mine et m’interdisait de voir ma fille en néonat. Un peu de blush, du rouge à levres, j’ai appelé. Une autre sage femme est venue, et j’ai pu aller voir ma fille.

Sinon, prenez du savon et des serviettes invités pour les visites, un tapis de sol et des serviettes de toilette pour soi.

le 14/03/2019 à 14h15 | Répondre

Clémence (voir son site)

Ca par contre c’est dément ! T’inderdire de voir ton bébé !? Carrément incroyable. Heureusement que tu as trouvé la parade !

le 15/03/2019 à 13h57 | Répondre

Croco

Chaque maternité est différente (et peut changer dans le temps : pour mon premier tout était fournit pour le bébé, 2 ans plus tard, il fallait tout apporter, il ne fournissait que 3 ou 4 couches pour le premier jour). Le mieux est de se renseigner sur ce qui se fait auprès des sages-femmes lors d’une visite avant l’accouchement.
Pour les crevasses, j’imbibais mes coussinets d’allaitement de lait maternel et je les glissaient dans une brassière d’allaitement (petit truc de ma sage-femme, s’ils ont séchés et qu’ils collent à la peau fragile du mamelon, vaporiser un peu d’eau dessus avant de les retirer).
Et pour ce qui est des serviettes hygiéniques, pour mon premier accouchement j’ai eu une épisio et les produits contenus dedans pour éviter les odeurs mon horriblement brûlés, je pense que je n’ai pas tenue 5 minutes avant de repasser à celles de la maternité. J’ai piqué des boxer en coton à mon mari pour les maintenir, c’était plutôt confortable.

le 14/03/2019 à 16h28 | Répondre

Clémence (voir son site)

Merci pour l’astuce du coussinet imbibé !
Toutefois, de ce que je peux dire de mon expérience, c’est qu’avant la montée de lait il aurait été difficile d’exprimer assez de lait pour imbiber un coussinet d’allaitement.

le 15/03/2019 à 14h03 | Répondre

Croco

Ah oui, moi les crevasses c’était surtout pendant la montée de lait, alors autant te dire qu’il y avait ce qu’il fallait.
Les premiers jours je mettais juste un peu d’huile de coco en prévention.

le 17/03/2019 à 13h51 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?