Menu
A la une / Témoignage

Petit Prince et ses lunettes : un traitement qui a tardé…

Cela fait une éternité que je n’ai pas écrit ici, et j’en suis bien désolée. Ce n’est pas que je n’avais plus envie d’être là, mais je manque cruellement de temps. Comme expliqué dans Sous Notre Toit, il y a eu pas mal de bouleversements pour notre famille (positifs bien sûr !).

Où en sommes-nous aujourd’hui ? Petit Prince va bien tôt avoir trois ans (déjà), et la grande nouveauté de ces derniers mois, c’est que mon petit garçon porte des lunettes. Un effet à retardement de sa plagiocéphalie ? Je ne saurai jamais.

Premiers signes & premières démarches

Nous avons détecté très tôt un problème avec les yeux de Petit Prince. La première alerte : à un an, par notre super ostéopathe. Lors des séances avec Petit Prince, elle a détecté très vite qu’un oeil « partait ». Nous l’avons donc emmené chez un ophtalmologiste conseillé par cette dernière qui nous a révélé que Petit Prince était hypermétrope, pathologie qui n’est pas inhabituelle pour un bébé. A l’époque, nous nous étions pas posés trop de questions, car la capacité visuelle des bébés continue à évoluer rapidement et favorablement généralement. En effet, l’oeil déviait mais ce n’était pas flagrant. Cet ophtalmologiste a donc conclu qu’il n’était pas nécessaire de faire quelque chose en disant que Petit Prince était trop petit et qu’il fallait voir comment cela évoluerait dans le temps.

Un an plus tard, les auxiliaires de la crèche nous disent qu’elles trouvent que les yeux de notre petit garçon « dévient » de plus en plus. En fait, un de ses yeux « part » surtout lorsqu’il est fatigué. Ma famille l’avait aussi remarqué. Mon mari n’était aussi pas très convaincu par le premier diagnostic. Rebelote : à deux ans, nous consultons donc un nouveau ophtalmologiste très réputé (le premier médecin rencontré ayant pris sa retraite). Sa réponse : « De quoi se mêlent les auxiliaires de la crèche ? Elles ont qu’à coucher les enfants plus tôt ! » Je suis très perturbée par cette réponse, car les yeux de Petit Prince s’aggravent… et je ne l’ai pas trouvé très sérieux. Il a examiné mon fils même pas une minute…

En outre, c’est aussi à cette période que nous constatons que notre fils a beaucoup de mal à se concentrer sur des jeux demandant de l’attention et de la minutie : c’est un enfant dans l’action. Il n’est pas hyperactif, mais c’est clair qu’il a du mal sur certains jeux et s’énerve. Bref quoique disent ces deux premiers spécialistes, nous ne sommes pas du tout convaincus ! Pour nous, c’est clair : il y a un soucis.

Le diagnostic, un an et demi après les premiers doutes

Bref, nous essayons quelques mois après un troisième ophtalmologiste. Petit Prince a maintenant deux ans et demi. Sans lui faire part de nos précédents rendez-vous, le verdict tombe : hypermétropie qui n’est pas symétrique entre les deux yeux, ce qui crée le strabisme de mon fils. Car oui, un oeil qui dévie même si ce n’est pas permanent, c’est du strabisme. La correction s’avère plutôt conséquente. De mémoire, 3 & 5 à chaque oeil, quelque chose comme cela…

Je me demande comment les médecins précédents ont pu être aussi « mauvais ». Ils s’attendaient peut-être que cela se résorbe avec le temps – comme expliqué par le premier médecin rencontré ? Sauf que c’est tout le contraire qui s’est produit… Entre temps, nous avons re-changé d’ophtalmologiste (oui, tu as bien lu, on en a fait 4 au final !). Après en avoir parlé à notre super pédiatre, nous nous sommes tournés vers quelqu’un qu’il nous a recommandé, car il faut reconnaitre que ophtalmologiste n°3 est certes compétent mais très désagréable et peu patient avec les enfants. Ophtalmologiste n°4 a confirmé la correction de Petit Prince et a décidé de pousser les examens un peu plus loin. En effet, Petit Prince va passer prochainement un bilan avec un orthoptiste pour compléter éventuellement le port des lunettes par des séances de rééducation ou un cache. Je comprends que jusqu’à 5 ans, les choses peuvent aller dans le bon sens, sinon ce sera une opération à 18 ans.

Photo : Pixabay – RondellMelling

Aujourd’hui où en sommes-nous ?

Cela fait maintenant 5 mois qu’il porte ses lunettes. Le strabisme de Petit Prince s’est stabilisé, ce qui est déjà une très bonne nouvelle. En outre, il a très vite accepté ses lunettes, ce qui nous laisse penser qu’il en avait d’autant plus besoin ! De plus, le port des lunettes a « changé » notre petit garçon : le langage a explosé du jour au lendemain, et il a commencé à s’intéresser aux jeux de construction et de concentration (et je pense qu’il a progressé considérablement à ce niveau là !). Parallèlement c’est aussi à ce moment là qu’il a commencé à jouer tout seul. Bref, nous avons vite réalisé à quel point ses yeux étaient un handicape auparavant. Je regrette juste d’avoir mis autant de temps pour le soigner et d’avoir du voir autant de spécialistes.

Nous continuons à faire suivre notre fils en région parisienne malgré notre déménagement. On a trouvé un bon ophtalmologiste donc on le garde, même si cela nous oblige à faire des allers-retours. Au regard de toutes les péripéties que nous avons eu, il est hors de question de commencer un nouveau protocole avec quelqu’un d’autre.

Conclusions & ressentis

J’aimerai finir mon article par une note positive. Je sais que pour certains parents, c’est dur de se dire que son enfant – surtout aussi petit – va porter des lunettes. Quand le cousin de Petit Prince a eu des lunettes, ça était « le drame » pour la famille. « Mais pourquoi ? Cela vient d’où ? etc… » Pour notre part, nous l’avons vécu comme un soulagement. On savait que notre fils en avait besoin, et on le vit très bien quotidiemment. Petit Prince n’a jamais eu de soucis avec les autres enfants à la crèche qui n’ont jamais cherché à enlever / jouer avec ses lunettes. De plus, on s’y habitue très vite, même si c’est vrai que notre fils « est plus beau sans ses lunettes ». Au fond, ce n’est qu’un « problème d’esthétisme », alors que ses yeux, il va les utiliser toute sa vie.

Je pense aussi qu’au moindre doute, il ne faut pas hésiter à consulter. Beaucoup trop d’enfants sont détectés tardivement lors de l’entrée à l’école (cela a été le cas pour le petit cousin de Petit Prince), alors que la marge de progression est bien meilleure avant 5 ans. Certains soucis oculaires peuvent aussi expliquer certains comportements qui peuvent paraitre hyperactifs ou colériques. Ce n’était pas vraiment marqué chez mon fils, mais il y avait un vrai soucis de concentration avant le port des lunettes.

Et toi, est-ce que ton petit bout de chou porte des lunettes ? Comment l’as-tu découvert ?

A propos de l’auteur

Je suis la maman de Petit Prince né en 2015 et de Petit Poussin né au printemps 2019. Après deux grossesses bien surveillées, j'assume pleinement ma vie professionnelle avec le soutien sans faille de mon mari et beaucoup de flexibilité & d'organisation. Depuis un peu plus d'un an maintenant, nous avons quitté la région parisienne pour vivre dans l'Est de la France suite à une opportunité professionnelle. Bref beaucoup de changements pour notre famille en très peu de temps !