Menu
A la une / Récit de grossesse

Ma dernière semaine de grossesse

Je t’ai laissé dans mon précédent article alors que je débutais ma dernière semaine de grossesse. Bien sûr au début de cette semaine là, je ne savais pas que ce serait la dernière (j’aurais peut-être pu en profiter plus pleinement).

Crédits photo (creative commons) : Free-Photos

Le début de semaine est plutôt morose. Mes parents nous avaient rendu visite pour le weekend prolongé et nous avons vraiment apprécié de les avoir avec nous. Il aurait été super qu’ils puissent voir Petit Bourgeon, mais notre bébé en avait décidé autrement. Je débute cette semaine complètement déprimée par les fortes chaleurs qui m’empêchent de dormir et me provoquent des œdèmes douloureux aux jambes et aux mains, en plus de ne cesser d’ajouter des kilos sur la balance. Entre ma 37e SA et cette 40e SA, j’ai pris plus de trois kilos. Mon problème de poids me revient tel un boomerang, alors que tout allait bien jusque là !

Le lundi, je me traîne péniblement chez la sage femme acupunctrice avec laquelle j’avais pris rendez vous plusieurs semaines auparavant, pensant naïvement que j’aurais accouché à la date du rendez-vous. Et bien non !!!

En voyant mon ventre hyper haut, elle me prend un peu en pitié, mais propose de m’examiner tout de même afin de voir si les rares contractions que je peux ressentir font leur travail. Je ne me fais aucune illusion et pourtant ! Elle est finalement très surprise de sentir la tête de ma fille déjà bien positionnée. Elle n’arrive pas à évaluer l’ouverture du col, mais m’annonce que cela devrait être pour le début de semaine suivante. J’aborde donc la séance avec un meilleur moral qu’en arrivant et le reste de la journée toute guillerette !

En fin de soirée, j’ai même la bonne surprise de constater le début de la perte de mon bouchon muqueux. Je vais continuer à le perdre tout au long de la semaine.

En milieu de semaine, je reçois un message d’un couple d’amis qui viennent d’avoir leur petite fille. Pendant plusieurs heures, j’ai vraiment ruminé la nouvelle. J’étais contente pour eux, mais je trouvais injuste que leur fille naisse avant la mienne, le terme étant plus tard que le mien. Je sais bien que cela ne veut rien dire, mais je crois que je n’étais plus très rationnelle en cette fin de grossesse.

Le reste de la semaine se déroule tranquillement ! J’ai rendez vous en fin de semaine pour une exploration fonctionnelle. Seulement, en me réveillant le matin du rendez-vous, je constate de légères pertes de sang. Je n’arrive pas à sentir mon bébé et je commence à flipper. Heureusement, les copinautes sont toujours d’un grand secours et j’arrive quelque peu à me calmer.

Mon mari me conduit aux urgences. Pendant le trajet, je réussis à réveiller ma fille ce qui me rassure un peu. Aux urgences, je suis vite prise en charge par une sage-femme qui m’annonce d’emblée qu’elle est certaine que ce n’est rien. Elle m’examine m’annonce que le col travaille et que cela ne devrait plus trop tarder. Elle me propose un décollement des membranes afin que le travail se mette en route ! Je repars avec pour consignes de beaucoup marcher. Je m’empresse donc de proposer une balade à une copine en rentrant chez moi.

Le lendemain, je débute ma 41e SA et je me prends une dernière fois en photo ! Je me sens toujours plus énorme et de plus en plus impatiente de rencontrer mon bébé ! 

Crédits photos : Photo personnelle

Durant toute la journée, j’essaye de guetter les signes, mais rien ne se passe ! Et pourtant …

Comment as-tu vécu ta dernière semaine de grossesse ? Beaucoup d’impatience ou d’appréhension ? 

A propos de l’auteur

Je suis une jeune femme trentenaire, mariée qui vit à Paris par nécessité professionnelle. Depuis juin 2017, je suis la maman comblée d'une adorable petite fille. Je suis quelqu'un de dynamique (mais pas pour le sport). J'aime les séries télé surtout américaines (même les plus débiles), la lecture, les mangas, la musique sous toutes ses formes (et là encore même les plus débiles !) et les jeux de société.