Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mode de garde hybride : retour sur le premier mois


Publié le 3 octobre 2019 par Doupiou

Je ne sais pas si tu te rappelles, mais je t’avais exposé le mode de garde hybride qu’allait avoir Barbouille à la rentrée : trois jours d’assistante maternelle et un jour et demi de crèche.

Je t’avoue que j’appréhendais un peu cette nouveauté qui allait, en plus, survenir après les vacances d’été durant lesquelles, Barbouille allait passer trois semaines non stop avec maman, puis papa et enfin maman et papa.

L’adaptation en crèche

La dernière semaine d’août, c’est la reprise de la crèche. Pour faire une petit journée de « familiarisation », les enfants déjà dans la crèche peuvent passer deux heures le vendredi précédant la rentrée pour reprendre contact avec la structure en douceur.

C’est donc Mari Barbu qui s’y colle car j’ai déjà repris le travail. Barbouille n’est pas serein. Malgré le fait qu’il connaisse déjà les lieux, il n’est pas très satisfait que son papa s’en aille sans lui. Il va ronchonner en appelant « papa » pendant près d’une heure…

L’adaptation avec l’assistante maternelle

Appelons-la Nounou si tu veux bien puisque c’est elle qui souhaite que Barbouille l’appelle ainsi !

Là encore, la charge revient à Mari Barbu qui dépose Barbouille deux heures pour commencer, un matin puis un après-midi complet. Barbouille pleure beaucoup en moment de le déposer mais se calme quelques minutes plus tard.

Crédit photo : Free-Photos (pixabay)

La difficile séparation

La première semaine de septembre, Mari Barbu reprenant le travail, nous retrouvons notre organisation classique : je dépose les enfants le matin et vais les chercher le soir.

Comme Barbouille a une relation plutôt fusionnelle avec Mari Barbu, je me dis qu’il ne pleurera peut-être pas si c’est moi qui le pose. Raté.

Mon petit loulou verse des larmes de crocodiles TOUS les matins. Et que ce soit à la nounou, ou à la crèche (lieu qu’il connait pourtant bien).

Je me rassure donc en me disant que ce n’est pas un problème avec un mode de garde ou un autre, mais seulement une séparation compliquée lors de laquelle, mon petit comprend qu’il ne passera pas la journée à la maison avec ses parents et sa sœur. Je t’avais déjà dis que Barbouille était hyper casanier ?

Mais que c’est difficile dans le cœur d’une maman d’entendre son petit pleurer en nous appelant alors que la porte se ferme…

Je sais que le reste de la journée se déroule très bien et qu’il cesse de pleurer quelques minutes après mon départ, alors cela me rassure aussi.

Au jour où j’écris cet article, après un mois de ce mode de garde, Barbouille a passé les deux premiers jours sans pleurer le matin ! Alors même s’il ne faut pas crier victoire trop tôt, je ne peux que relever le positif !

Un système optimal ?

Le lundi et le mardi, Barbouille est chez Nounou. Elle l’emmène en tricycle au RAM qui est à deux cent mètres de chez nous. Ses journées se passent très bien et je le sens plutôt satisfait ! Elle ne ne garde que Barbouille.

Le mercredi matin et jeudi, Barbouille est à la crèche. Il peut profiter de tous ses copains et retrouve une vie en communauté dans un environnement un peu plus « mouvementé « !

Le vendredi, Barbouille retourne chez Nounou. Et clairement cette journée est bénéfique pour tout le monde ! Barbouille apprécie de pouvoir terminer la semaine dans le calme après deux jours de fortes sollicitations en crèche et Nounou est reposée de ses deux jours congés, en pleine disposition pour Barbouille !

Par contre, Nounou avait annoncé vouloir toutes les vacances scolaires. Je devrais avoir assez facilement une place en temps complet à la crèche pendant ces périodes, et si cela n’était pas le cas, les grands-parents se sont déjà proposés.

Du coup j’appréhende un peu ces périodes pendant lesquelles Barbouille ne verra pas Nounou plusieurs jours d’affilés… Alors oui tu vas me dire qu’un petit mois c’est très peu pour se faire une idée, mais jusque-là, cela fonctionne pas mal !

Espérons que cela continue !

Et toi ? Que penses-tu de ce mode de garde ? Est-ce tu as vécu une séparation difficile ? Dis-nous tout !

Commentaires

7   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

idem ici sauf que ma fille ne va à la crèche qu’une journée par semaine. La nounou a pris une semaine de vacances en juillet et j’appréhendais un peu… mais en fait les enfants n’ont vraiment pas la même notion du temps que nous, il a suffi que je lui dise « nounou est en vacances mais, oui, tu vas y retourner bientôt » pour qu’elle cesse de s’angoisser. Bon j’ai dû lui dire 30 fois en une semaine mais pas de pleurs ou d’incompréhension. Elle a même apprécié sa semaine en crèche là où c’était quand même plus difficile habituellement (la crèche, c’est nouveau alors qu’elle va chez sa nounou depuis 18 mois).
Oui, les pleurs le matin avant de partir… c’est juste horrible. Dès les premières fois où c’est arrivé, la nounou m’a dit de revenir discrètement 5 secondes plus tard pour que je constate de visu ce qui se passe une fois la porte fermée : ma fille hurlait tant que j’étais là, je ferme la porte, 5 s plus tard, j’ouvre discrètement, bébé joue et rigole. Depuis, je suis quand même plus sereine quand ça arrive !

le 03/10/2019 à 08h35 | Répondre

Doupiou

C’est souvent comme ça ! On panique beaucoup des pleurs et finalement tout se passe bien une fois qu’on part !

le 05/10/2019 à 07h45 | Répondre

Onedaymaybe

Nous avons aussi un mode de garde hybride, avec trois jours chez une assistante maternelle (depuis sa naissance – même si on vient de changer de nounou suite à notre déménagement), et une journée en crèche (depuis ses 18 mois).
Je trouve que c’est vraiment chouette comme système car cela permet à l’enfant de découvrir à la fois la collectivité, et d’avoir des moments plus « cocooning », plus individuels avec une personne auprès de qui il/elle peut s’attacher et se sécuriser.
Notre nouvelle nounou ne garde que deux enfants – Charlotte, 30 mois, et un petit garçon de 11 mois – mais elle fait aussi plein d’activités en dehors de la maison (ludothèque, RAM, bibliothèque…) ce qui permet à notre fille de rencontrer aussi d’autres enfants et de se préparer très progressivement à la collectivité que représentera l’école l’année prochaine !
Quant aux pleurs, nous y avons eu droit aussi après nos vacances, avec la reprise des différents modes de garde. La séparation était compliquée pendant une bonne semaine, et puis tout s’est apaisé !

le 03/10/2019 à 09h43 | Répondre

Doupiou

Au début j’appréhendais le fait que barbouille soit seul chez sa nounou. Mais finalement, comme c’est un gros dormeur, c’est très bénéfique et reposant pour lui !

le 05/10/2019 à 07h46 | Répondre

La Renarde (voir son site)

Ça doit finalement être assez chouette ce mode de garde hybride.
Par chez nous, nous n’avons pas obtenu de place en crèche donc notre aînée est chez une assistante maternelle et nous en sommes très contents.

le 03/10/2019 à 15h49 | Répondre

Virg

Ce mode de garde est intervenu à l’occasion de deux choses : mon inquiétude sur l’adapation de ma fille dans un an à l’école et l’ouverture d’une micro crèche à côté de chez moi.
Avec le recul, l’ass mat me paraît être the solution de garde pour commencer, j’aurais du mal à laisser un tout petit à ma crèche. En revanche, passer gentiment à la collectivité l’année précédant l’école me paraît être une bonne idée pour préparer la vie en collectivité.

le 04/10/2019 à 07h06 | Répondre

Doupiou

Barbouille a fait sa première année en crèche et clairement le premier hiver était horrible en maladies… j’espère que cet hiver sera plus calme avec sa nounou

le 05/10/2019 à 07h53 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?