Menu
A la une / Vie de maman

Mon bébé fait du yaourt

Gustave est né à terme (40 SA très précisément, comme son frère et sa sœur !) Un beau bébé de 4,2 kg. L’allaitement s’est mis en place tout simplement. J’ai quelques nuits pourries à déplorer mais pas tant que ça. Il a fait des sourires et des gazouillis à l’âge où tous les bébés font des sourires et des gazouillis. Il a fait ses nuits relativement tôt, à 2 mois et demi. Et quand je dis nuit, je parle de vraies nuits : 21h30 – 6h30. Le pied ! Quand est venu l’heure de la diversification, aucun problème. Après quelques tâtonnements (une cuillère ?! ça sert à quoi ?!) il a englouti des petits pots de légumes sans rechigner, et même avec plaisir. A 7 mois il est rentré en crèche. Toujours aucun problème. L’introduction du biberon ? Facile ! J’angoissais un peu, lui qui n’avait jamais eu de biberon ni de tétine, mais j’ai la preuve vivante que le passage sein – silicone peut être simple.

Bref Gustave est le bébé parfait.

Enfin… presque parfait.

Oui, parce qu’il y a quand même un truc qui m’a fait pester très souvent. Et même plusieurs fois par jour. Les régurgitations.

Crédit Photo : Milan Nykodym

6h30 : Gustave se réveille. Il gazouille tout sourire. Je dormirais bien encore un peu, mais comment résister à ce chant matinal qui va bientôt se transformer en hurlement ? Hop, petite tétée du matin. Ensuite, Gustave se rendort jusqu’à 8h30 – 9h.  Ah non, d’abord, il régurgite, je lui enlève body et pyjama trempés, puis je le recouche.

9h : Gustave joue tranquillement. Je lui souris, lui parle tout attendrie. Et encore une petite fontaine. Le lange est mon meilleur ami, j’essuie comme je peux le tapis d’éveil avant que des petites mains jouent avec ce yaourt.

10h : nouvelle tétée. Petit rot.  Oh, incroyable, rien n’est ressorti !

11h : en fait, il attendait d’être dans la poussette pour recracher. Il est encore trempé et les sangles de la poussettes aussi. C’est pas grave, je me balade toujours avec mon stock de bodys, T-Shirts et salopettes.

15h30 : réveil de la sieste. J’ai renoncé à changer les draps à chaque fois qu’ils sont mouillés. Je les laisse sécher, c’est l’été. Je ne les lave que tous les 3 – 4 jours. C’est le début de la diversification et le menu se devine à son drap : carotte, courgette, épinard… Il y a plein de nuances. Bon, au moins il a régurgité ce qu’il devait. Erreur ! Je le prends, je suis arrosée et le parquet aussi. Ah oui, penser à rajouter un T-Shirt pour moi dans le sac à langer… J’oublie toujours.

17h : pile entre 2 tétées, un petit vomito sur le tapis d’éveil. Ce dernier aussi aurait bien besoin d’être lavé… Mais c’est un peu compliqué avec Gustave qui y joue tous les jours.

Je commence à saturer des réflexions « mais il est tout plein de lait ! » « c’est pas possible de régurgiter autant » ou autre « vous êtes sûrs que ce n’est pas un RGO ? Parce que le bébé de bidule (blablabla) » (petit aparté, la question est pertinente, et évidemment nous y avons pensé. Mais Gustave n’ayant pas mal quand il régurgite et notre médecin nous ayant dit que non, ce n’est pas un RGO je ne vais pas aller retourner ciel et terre pour rien)

Je croyais naïvement qu’un bébé allaité ne régurgitait pas, la nature s’est fait un devoir de me donner un contre-exemple ! Alors si toi aussi tu es dans le même cas, je vais te donner un tuyau : laisse ton bébé grandir. Promis, ça finit par passer. A 8 mois et 1 semaine, on ne le change en moyenne plus qu’une fois par jour. C’est un vrai soulagement. Et je ne doute pas que, bientôt, ça ne sera plus du tout.

Et en attendant, dis toi que ce n’est pas grave. Après tout, ce n’est qu’un problème de lessive !

A propos de l’auteur

Je suis maman d'un "grand" garçon (6 ans) qui a combattu un cancer à l'aube de ses 4 ans, d'une petite fille (4 ans) et d'un petit garçon (2 ans). Grande lectrice, amatrice de cinéma adorant voyager, j'ai mis beaucoup de choses entre parenthèses pour me consacrer à mes petits monstres !