Menu
A la une / Vie de maman

Mon corps avant, pendant et après la grossesse

Ma fille vient d’avoir neuf mois, soit autant de temps « dedans » que « dehors ». Et aujourd’hui je me regarde moi, moi et mon corps de femme, de femme devenue mère.

Photo personnelle

Avant la grossesse

Je n’ai jamais été mince, je suis une gourmande, adepte de la cuisine et de la pâtisserie…et plus ou moins allergique au sport !

Dans mon enfance et mon adolescence, j’ai souvent vu ma mère faire des régimes,  et l’ai souvent entendu se plaindre de mon poids en plus du sien. Elle m’a même offert un pèse personne pour l’un de mes anniversaires (« Euh… merci? »). Je sais aujourd’hui que ma mère voulait le meilleur pour moi, qu’elle ne souhaitait pas que je connaisse les mêmes problèmes de poids qu’elle mais hélas…. l’inverse s’est produit.

Ajoute à cela le fait que j’ai été réglée et formée très jeune (9 ans). Mes seins ont très vite grossi et ne se sont pas arrêtés de sitôt : je fais donc à l’âge adulte un bon 95E.

Bref, je suis ronde. Et je ne l’assume pas toujours. Je refuse néanmoins les régimes car j’ai peur de l’effet yoyo.

Je suis aussi attaquée depuis le début de mon adolescence par l’acné. J’ai même eu un traitement intense et atroce controversé à l’âge de 15 ans. Mais ça continue, même à l’âge adulte…

Je suis très blanche de peau, et très brune. Autant te dire que ma pilosité est plus que visible ! De plus, mes poils poussent super vite. Mon rasoir et ma pince à épiler sont mes meilleurs amis !

Je porte des lunettes, car je suis myope depuis l’âge de 20 ans.

Pendant la grossesse

A partir du moment où mon ventre s’est arrondi, j’ai commencé à me sentir à l’aise avec mon corps. Comme si, « pour une fois », mes rondeurs étaient acceptables, avaient une raison d’être.  Mes seins ont une bonne raison d’être si ronds et imposants.

Et puis le diabète s’installe. Je dois apprendre à manger différemment. Mon poids se stabilise, augmente peu. Je me sens belle, mon image dans le miroir me plaît.

J’ai la chance de passer à côté des oedèmes, de la rétention d’eau, des nausées violentes, de la chute des cheveux…

Mon acné disparaît complètement ! Et mes poils cessent de pousser (du moins beaucoup moins vite).

Après la grossesse

Aujourd’hui où en suis je avec ce corps qui est le mien?

A peu de choses près,  je suis revenue à ce qui existait avant que j’ai un bébé.  Sauf que… mon acné n’est jamais réapparue. J’ai perdu mes cheveux par poignées pendant un temps. Mes poils ont repris leur courbe de croissance habituelle. Mes kilos en trop et mes rondeurs sont toujours là. (La période post diabète a été terrible… je me suis un peu lâchée…).

Sauf que… Mes seins font toujours la même taille mais n’ont plus la même forme. Mes hanches m’apparaissent plus présentes.

Mon périnée rééduqué va bien. Mon dos en revanche un peu moins.

J’ai perdu un peu de ma vue déjà bof bof.

J’ai retrouvé mes complexes, comme avant.

J’aimerais que ma fille soit fière de sa maman, qu’elle me trouve belle…mais au delà de ça, je veux surtout que ma fille comprenne que oui, évidemment,  je lui transmets une part de génétique  (« tu ne feras probablement jamais 1m80… et tu auras probablement des formes féminines prononcées… »). Et en même temps que quelque soit son physique elle pourra avoir la vie qu’elle souhaite, aimer, être aimée, poursuivre ses rêves… j’espère ne jamais lui transmettre ce dégoût de son corps, cette idée qu’elle « ne sera jamais assez bien ». Elle aura sûrement des complexes, peut être qu’à certains moments son image ne lui plaira pas et que, comme beaucoup d’entre nous, elle « n’aura rien à se mettre » ! Quoiqu’il arrive, j’essaierai de lui dire que son corps ne la résume pas, qu’il sera sans cesse en transformation, en changement, qu’il y aura des moments de plénitude,  et d’autres plus difficiles.

La maternité n’a pas changé ce à quoi je ressemble. Mais elle m’a changée.

A propos de l’auteur

33 ans, mariée depuis 2014 et maman de Charlotte (2017) et Cyprien (2019)