Menu
A la une / Récit de grossesse

Mon premier trimestre de grossesse – Partie 2

Tout d’abord, avant tout, je tiens à te présenter mes excuses pour le retard entre mes deux derniers articles et celui-ci. Entre le petit, ainsi que la reprise du boulot qui a suivi puis quelques problèmes d’ordre personnel, il était difficile pour moi de trouver le temps de revenir ici.
Mais me revoilà! La dernière fois, avant le petit aparté, j’avais commencé à te parler de mon premier trimestre de grossesse. Voici donc la suite!!

L’annonce aux amis

Comme à nos familles, il aurait été difficile d’attendre la fin du premier trimestre pour dire la bonne nouvelle.

Pour certains, cela s’est fait avant une partie de paintball où j’ai dit nonchalamment que j’avais une bonne raison de ne pas pouvoir jouer avec eux (oui car déjà j’étais pas très motivée). Ils ont eu une seconde de bug, ont compris et ont été supers contents pour nous. D’ailleurs, pour l’anecdote, nous avions envie que l’un d’entre eux soit le parrain de Simba et son sourire à l’annonce de ma grossesse a confirmé notre choix.

Pour la future marraine de Simba, nous avons toutes les deux des plannings de ministre, il est parfois difficile de se voir alors qu’on habite à 20 minutes. On a réussi à trouver un créneau et c’est sur la Place du Capitole, autour d’un diabolo, que je lui ai dit que j’étais enceinte.

La place du Capitole à Toulouse – Crédits photo: Pistolero31 (Creative Commons)

[nous n’avons pas fait les demandes de parrain/marraine à ce moment-là, nous attendions que la grossesse soit plus avancée]

J’ai annoncé à une de mes meilleures amie ma grossesse par téléphone car elle habite loin et nous n’allions pas nous voir tout de suite. A une autre, Y., je lui ai proposé de récupérer mes boites de tampons car elles allaient m’être inutile pour les prochains mois. A mon amie E., qui avait accouché un an plus tôt, je lui ai demandé si elle avait des pantalons de grossesses à me prêter…

Pour nos amis du côté de Monsieur Mufasa, comme c’était le même week-end que l’annonce à sa petite soeur, je n’étais pas là. Il a profité de la soirée d’anniversaire d’un de ses meilleurs amis, que j’appellerais Batman, pour voir tout le monde et le dire aux gens. Il l’a fait discrétement en prenant les gens à part car il ne voulait pas que ce soit l’événement de la soirée au détriment de Batman. Il m’a raconté que certains lui ont sauté au cou tellement ils étaient contents pour nous. Et moi, malgré mon absence, j’ai reçu plein de texto de félicitations après l’annonce. J’étais au boulot et cela m’a fait sacrément chaud au coeur.

Le 30 avril avait lieu le mariage de ma meilleure amie d’enfance auquel assistaient tous mes amis d’enfance et leurs parents. Ces gens-là sont comme ma deuxième famille et j’étais contente de pouvoir leur dire de vive voix. Comme nous avons vu la plupart de ces amis la veille et avant la cérémonie, nous avons pu leur dire avant le mariage car nous estimions que le mariage n’était ni le lieu, ni le moment.
Et c’est pendant la prise d’une photo « officielle » que j’ai dit à l’oreille de ma meilleure amie d’enfance que j’étais enceinte. Elle avait suivie mes essais bébé et vu le lien que nous avons, j’avais hâte de le lui dire. Elle a été super heureuse pour moi mais vu que c’était SA journée, nous en avons reparlé quelques jours après.

Une fois que nous l’avons annoncé à nos proches, mais surtout une fois l’échographie du premier trimestre passé, nous avons décidé de l’annoncer « officiellement » sur les réseaux sociaux, Une photo de notre peluche Simba et un petit texte plus tard, ça y est, nos contacts facebook étaient au jus…

Mon corps et le premier trimestre

Globalement, mon premier trimestre de grossesse s’est plutôt bien passé.

Niveau nausée, j’ai eu de la chance, j’en ai très peu eu. Je n’ai pas non plus connu les vomissements du matin (ou du soir d’ailleurs!) et heureusement car j’ai peur de vomir et ça peut me faire facilement angoisser.

Crédit photo: Congerdesign (Pixabay)

J’ai été très fatiguée par contre, à devoir faire des siestes très régulièrement, peu importe l’heure. Vu mon travail, il m’arrivait aussi de commencer à 6h30. Autant dire qu’en rentrant dans l’après-midi, je me faisais très souvent une grosse sieste, même s’il était 18h. J’ai quand même réussi à gêrer cette fatigue en me couchant plus tôt que d’habitude. Ah par contre c’est sûr que sortir le soir devenait un peu plus difficile, tout comme aller au cinéma. Pour la petite histoire, nous sommes allées voir « Civil War’, j’ai dormi une grosse moitié du film et tellement profondément que je n’ai pas entendu une des grosses scènes de combat du film!

Par contre, s’il y a bien un truc donc je me serais passée pendant ce premier trimestre, c’est la mycose de l’espace que j’ai eu. Malgré le fait que je sois une habituée des mycoses, celle-là a été particulièrement violente. J’ai fini en urgence chez la sage-femme qui m’a alors prescrit un traitement de cheval. Truc moins cool, elle m’a aussi conseillé un régime alimentaire spécialement pour réduire la mycose. Je n’avais plus le droit aux sucres, même ceux des fruits (!!), ni aux laitages et je devais réduire ma consommation de féculents. Donc concrétement, hormis de la viande (dont je ne suis pas fan) et des légumes, je ne pouvais plus manger grand chose. C’est d’ailleurs de là qu’est venu mon envie de chocapic qui m’a alors suivie tout le long de ma grossesse.

Le souci c’est qu’en ne pouvant rien manger enceinte, je me suis vite sentie très très faible et très fatiguée. J’ai d’ailleurs perdu 2 kilos en très peu de temps. Ma médecin généraliste m’a très vite dit de tout stopper sinon je n’allais pas tenir. Je l’ai écoutée, j’ai continué le traitement antimycose, pris des probiotiques et… tout est rentré dans l’ordre!

Le premier trimestre s’est écoulé tranquillement, le stade fatidique des 3 mois est passé, je me sentais bien et j’ai donc pu poursuivre ma grossesse sereinement.

A moi le second trimestre….!

Et toi, comment as-tu annoncé ta grossesse à votre entourage? As-tu eu des ennuis de santé dès le début ou au contraire, tout a roulé comme sur des roulettes? Et niveau sommeil, pire qu’une marmotte?

A propos de l’auteur

Presque trentenaire, mariée, heureuse, amoureuse et maman d'un petit Maxence né le 15 novembre 2016! Entre lire, mater des films et des séries, voir les Amis et la famille, accessoirement bosser et s'occuper d'un petit bout, le quotidien est bien rempli!!