Menu
A la une / Témoignage

Le conseil de famille

La majorité des familles est faite de personnalités différentes. Ma joyeuse tribu recomposée ne fait pas exception à la règle. Mister Ronchon est plutôt d’un naturel silencieux, à tenter d’oublier les soucis quand il y en a (on ne sait jamais, ils pourraient disparaître !) et à ne surtout pas en parler, tandis que moi, j’aurais plutôt tendance à vouloir parler du problème, et ne pas lâcher jusqu’à ce qu’il soit réglé (et je peux me montrer particulièrement têtue, ce qui ne simplifie pas la vie autour de moi… ).

En ce qui concerne les enfants, il y a deux courants : Louloute et Grand Loup sont bavards, vraiment bavards, quand Pierrot lunaire est lui beaucoup plus avare de mots. Quant à P’tit chat, qui est encore petit, il est encore compliqué d’avoir une idée précise de qui il est. Pour le moment, il sait se faire entendre (et il a bien raison d’insister !).

Donc, avec tous ces caractères différents, et pour que ce ne soit pas le chantier permanent, ni la guerre ouverte, il nous a bien fallu trouver des solutions pour que chacun y trouve sa place. Que ce ne soit pas celui qui fait le plus (ou le moins) de bruit qui soit davantage écouté que les autres.

J’ai vraiment à cœur, depuis le jour où j’ai emménagé avec Mister Ronchon et ses enfants, d’être dans l’échange, de donner des règles et des valeurs aux enfants, en essayant au maximum de leur laisser l’espace de donner leur avis, avec un mot d’ordre connu de tous : le RESPECT (j’avoue que je suis limite monomaniaque avec cette valeur, ça me pourrit même la vie parfois… ).

Crédit photo : rawpixel.com (Pexels)

Comment en sommes-nous arrivés au conseil de famille ?

A partir du moment où Grand Loup a commencé à parler, à prendre part aux conversations, et à donner son avis, nous nous sommes aperçus que nous avions besoin d’un moment dédié pour poser les choses et donner la possibilité à chacun de s’exprimer.

Dans une grande famille, nous avons besoin de règles. D’autant plus dans une famille recomposée, où 2 des 4 enfants ne sont là que la moitié du temps.

Mais il nous a semblé que la meilleure façon de faire participer tout le monde avec le plus d’enthousiasme possible, c’était de permettre aux enfants de prendre part aux décisions.

Assez vite, j’ai proposé l’idée d’un conseil de famille, d’un moment où la parole de chacun aurait la même valeur. Il a malgré tout fallu un peu de temps pour que nous le mettions en place, car Pierrot lunaire était totalement contre cette idée, et il nous semblait impératif que tout le monde soit d’accord. Nous n’avons pas baissé les bras, nous avons continué, Mister Ronchon que j’avais rallié à ma cause et moi, à régulièrement proposer ces temps d’échanges. Et, finalement, tout le monde a accepté de tenter l’aventure.

Pour être tout à fait honnête, on se doute de ce qui a incité Pierrot lunaire à changer d’avis. Lorsque nous avions évoqué le conseil de famille, au tout début, nous avions surtout mis l’accent sur l’organisation des tâches (donc clairement, rien qui ne faisait rêver car, c’est bien sympa de les faire participer au choix du fonctionnement, mais cela voulait dire aussi « officialiser » qu’il y aurait des tâches) et sur le fait de pouvoir parler ensemble de sujets qui pourraient poser problème. Au fur et à mesure, nous avons également dit que cela pourrait être l’occasion de décider de choses ensemble, comme les destinations des vacances par exemple. Et là, tout de suite, Pierrot lunaire a commencé à apprécier l’idée !

Comment s’organise-t-il ?

Lors du premier conseil de famille, nous avons surtout décidé de la façon dont se dérouleraient ces moments familiaux.

Bien que l’idée soit que, lors de ces séances, nous soyons tous « à égalité » dans les décisions, nous avons aussi précisé que nous gardions la main sur l’organisation générale de ces moments, et que nous pouvions intervenir si l’un des participants n’avait pas un comportement adapté.

Le déroulement que nous avons défini est celui-ci :

  • Les séances ont lieu 1 fois par mois, et dure 1h30 maximum.
  • Nous débutons par évoquer, chacun, un moment particulièrement apprécié et un moment qui a moins plu, depuis le dernier conseil de famille.
  • Ensuite, nous discutons autour de l’ordre du jour. Celui-ci peut être alimenté à n’importe quel moment du mois et par tous ceux qui le souhaitent. Avant la séance, nous faisons juste le point avec Mister Ronchon, afin de voir si tous les points y ont bien leur place. Nous prenons des décisions pour chaque point abordé, qui sont ensuite consignées par écrit dans un compte-rendu qui est lui aussi à disposition de chacun.
  • Nous terminons par dire comment l’on se sent après ce temps passé tous ensemble. Nous nous aidons de petits smileys expressifs trouvés sur internet.
  • Chaque enfant a un rôle bien précis dans le conseil de famille : l’un gère le temps, l’autre l’ordre du jour, et le troisième rédige le compte-rendu, sous les yeux des 2 autres.
  • Nous avons fait le choix, avec Mister Ronchon, qu’il serait celui qui mènerait les échanges. Comme il est vrai que je suis celle qui gère davantage le quotidien de la maison, il nous semblait important que ce moment ne soit pas la copie de ce que qui se fait le plus souvent.

Au fur et à mesure des mois, les choses se sont précisées. Nous avons mis en place un espace dans la maison, où sont regroupés les cahiers pour les ordres du jour, les comptes-rendus, mais aussi le planning du mois et les plannings individuels des collégiens ou encore les repas et les tâches de la semaine. Nous avons clairement repris l’idée des « centres de commandes » que l’on retrouve dans les séries américaines, en l’adaptant à notre idée et, surtout en beaucoup moins ordonné !

Et finalement, qu’est-ce qu’on y gagne ?

Plein de jolies choses !

Tout d’abord, ce qui nous a sauté aux yeux après 3 ou 4 conseils de famille, c’est l’implication de Pierrot lunaire. Lui qui « ne voulait pas parler » (c’est ce qu’il nous avait dit la première fois que l’on a évoqué l’idée), s’est vraiment impliqué dans ces moments d’échanges. Actuellement, c’est un peu moins le cas, l’adolescence étant en pleine explosion, mais cela reste malgré tout une heure où il s’exprime davantage qu’au quotidien.

Grand Loup est actuellement celui qui utilise le plus ces séances. Il propose régulièrement des sujets à l’ordre du jour et a souvent des idées pour améliorer les choses.

Par ailleurs, cela a vraiment permis de mettre en place une façon de fonctionner qui correspond à notre vision de l’éducation et nous rapproche de la famille que l’on souhaite dessiner.

Nous avons ainsi décidé de l’organisation concernant les tâches ménagères, débattu sur les couleurs de notre nouveau salon ou échangé sur une nouvelle répartition des chambres. Nous sommes même parfois surpris de voir les enfants proposer d’ajouter des règles supplémentaires à celles déjà mises en place !

Et maintenant ?

Et bien, malgré toutes ces choses positives, il y a des jours où je m’interroge sur l’utilité de continuer. Car l’idée de départ était de créer un moment où chacun aurait sa place pour parler comme il le souhaitait. Et cela a bien fonctionné. Mais l’énergie qu’il faut mettre pour relancer ces séances tous les mois, pour rappeler que ce serait bien de proposer des sujets pour l’ordre du jour, ou encore inciter Pierrot lunaire à participer sans faire la tête, rappeler à Grand loup que l’un des principe est de ne pas se couper la parole me manque parfois. A l’ordre du jour du dernier conseil de famille, le maintien ou non de ces séances mensuelles était d’actualité.

Pour le moment, nous continuons, car la majorité l’a remporté. Et la prochaine étape sera de faire participer P’tit chat à nos conseils de famille. Pour le moment, nous essayons de profiter de ses siestes pour les réaliser mais, bientôt, il aura aussi son mot à dire. Il faudra donc adapter ces moments à un enfant de 4 ans, mais également à 2 ados et 1 pré-adolescent.

Un nouveau défi !

Et toi, as-tu mis en place un conseil de famille ? Quelles astuces as-tu pour permettre le dialogue entre tes enfants ? Raconte !

A propos de l’auteur

Mariée depuis 2014 à Mister Ronchon, je suis la belle-maman de 2 ados en garde alternée, Louloute et Pierrot Lunaire. Et je suis aussi maman des 2 garçons que nous avons eus ensemble, Grandloup (2010) et P'tit chat (2016). Ce qui fait des journées heureuses mais bien mouvementées, au cours desquelles je tente de concilier vie professionnelle et gestion de ma tribu!