Menu
A la une / Récit de grossesse

Partir en vacances à l’étranger au début du 2ème trimestre de grossesse

Comme je le racontais la dernière fois, mon premier trimestre de grossesse a été compliqué et ça a commencé à aller mieux vers la 14/15ème semaine, moment où je suis partie en vacances.

Partir en vacances à ce moment-là était vraiment une bonne idée, je me demande si ça n’a pas été un facteur déterminant dans le fait que je me suis sentie mieux d’un coup… Le repos étant enfin vraiment possible.

J’ai d’ailleurs remarqué, au cours du deuxième trimestre que certains symptômes dont les nausées et vomissements sont revenus systématiquement quand j’avais un déficit de sommeil…

Où partir en vacances à 4 mois de grossesse ?

Quand nous avons posé nos vacances pour le mois mai 2017, nous ne savions pas que je serais enceinte…
Mais nous n’avions fait aucune réservation tôt, ce qui a fait que nous avons pu prendre en compte le fait que j’étais enceinte (mais pas de là à le faire au dernier moment pour savoir comment je me sentirai).

Il s’est posé la question de savoir à quel point la grossesse était à prendre en considération dans le choix de la destination et du mode de vacances.
C’est à un moment où s’il arrive quelque chose au fœtus, de tout façon, il n’a pas passé le seuil de viabilité donc ça ne me paraissait pas vital d’aller dans un pays avec un système hospitalier hyper performant.
Cependant, je voulais prendre en compte le fait que je dois faire attention à ce que je ne mange et je me serais inquiétée d’aller dans un pays où je me pose des questions sur l’hygiène dans la préparation des plats. (Exit donc les pays exotiques). Ou dans un pays où la charcuterie est divine, je voulais éviter la torture (On fera l’Italie une autre fois où je peux manger et boire tout ce que je veux).

Crédit photo : Gulcinglr

J’avais très envie d’aller en Albanie. Mais l’amoureux était plus pour une destination assez touristique, pour que ce ne soit pas trop l’aventure pour moi… (Et après avoir parlé avec un élève albanais, il m’a dit, « c’est un pays où partir à l’aventure, en rando… », bref, vu mon état avant de partir en vacances, j’ai bien fait de renoncer à l’idée).
Et mon mari avait entendu dire que le meilleur moyen de voyager pour une femme enceinte, c’était le train. Il m’a donc convaincue de partir pour un périple en train direction l’Autriche et la Slovénie.

Notre voyage

Nous avons donc été en train des Pays-Bas à Dusselforf, puis pris un train de nuit pour Vienne. Nous sommes restés 3 jours à Vienne où nous avons majoritairement fait du tourisme culturel (3 musées et se promener dans la ville).
Nous sommes ensuite allés à Graz, toujours en train (les paysages étaient sublimes), que nous avons beaucoup aimé, on s’est beaucoup promené dans la ville et les alentours.

Crédit photo : photo personnelle

Puis, train pour Maribor en Slovénie. De là, nous sommes allés faire un tour en montagne.
Un autre train encore pour Ljubljana, où nous avons passé deux jours à nous promener dans la ville et profiter des terrasses.
Puis, nous sommes allés passer deux jours au bord de la mer à Piran, nous devions prendre un train puis un bus, mais en fait, le train ne circulait pas, nous y sommes donc allés en car.
À Piran, nous avons exploré la petite ville, profité du front de mer et nous nous sommes baignés.

Crédit photo : photo personnelle

Enfin, on a passé à nouveau une journée et une nuit à Ljubljana avant de repartir en avion.

Les conditions de notre voyage

J’ai trouvé le train vraiment sympa pour voyager enceinte. Tu n’as pas de ceinture qui te gène, pas de mal des transports.
Quand nous sommes allés à Piran en car, nous avons pris les petites routes et j’ai été vraiment très très mal (il faisait aussi très chaud). Normalement, je ne suis plus malade en car ou en voiture depuis des années mais il semble qu’enceinte, je supporte beaucoup moins bien.

Après, le train de nuit, c’était un peu l’aventure et je ne suis pas sûre que j’aurais apprécié avec une grossesse plus avancée.
Nous avions des couchettes tout en haut et quand tu te lèves la nuit pour aller aux toilettes, c’est un peu acrobatique.

Crédit photo : photo personnelle

De plus, les couchettes n’étaient pas assez longues pour nous (ou nous sommes trop grands) et surtout très dures. J’ai vraiment eu du mal à dormir… Cela dit, je suis contente de l’avoir fait une fois mais si je dois reprendre un train de nuit un jour (enceinte ou pas d’ailleurs), je regarderai pour des billets de la classe au dessus… Mais ça reste sympa de se faire bercer par le train et de se réveiller dans un autre pays.

Au niveau du logement, nous avions pris un studio à Vienne, une chambre en air B&B à Graz, un hôtel à Maribor, un bed and breakfast à Ljubljana, une chambre privée en auberge de jeunesse à Piran et enfin un petit hôtel disposant d’une cuisine pour ses hôtes pour la dernière nuit à Ljubljana. J’adore aller au restau et on s’est fait très plaisir sur ce voyage mais je dois dire que vu ma fatigue le soir, j’étais contente quand on avait la possibilité de rentrer en fin d’après-midi à notre logement et ensuite de pouvoir cuisiner sur place et de ne pas avoir systématiquement besoin de ressortir pour diner.

Qu’est-ce qu’on a fait pendant ces vacances ?

Alors, on a fait pas mal de visites, de marches et gravi un certain nombre de collines / petites montagnes. Mais à Vienne et Graz, nous avions pris un pass pour les transports en commun pour pouvoir se poser dans un tram à chaque fois que je n’en pouvais plus. Et on a aussi beaucoup pris téléphériques et funiculaires quand les montagnes paraissaient trop difficile à grimper.

Nous avons fait aussi fait un très grand nombre de pauses thé / goûter / déjeuner / glaces / diner.

Crédit photo : photo personnelle

J’ai aussi fait des siestes ou alors des matinées à lire (j’ai lu quatre livres en deux semaines) surtout au début.
Et puis, je me suis beaucoup assise sur des bancs…

Crédit photo : photo personnelle

J’ai senti une grande différence d’énergie entre la première et la deuxième semaine.

Je n’ai pas eu l’impression d’être trop limitée par le fait d’être enceinte parce que j’aime bien varier farniente et découvertes. C’était un bon compromis… Le fait de partir en itinérant et de changer donc souvent de logement ajoute peut-être un peu de fatigue mais le voyage en train, je trouve ça tranquille et agréable et ça faisait partie intégrante du voyage. Et puis, j’étais contente d’en profiter pour les dernières vacances à deux : la logistique et les bagages restent simples.
Nous n’avons pris qu’une valise pour deux et donc l’amoureux s’en occupait (je te rassure, elle était à roulettes et j’ai bien proposé mille fois de le relayer…), ce qui était du luxe pour moi.

Mon bilan

C’était un super voyage que je suis heureuse d’avoir fait. Je n’étais pas vraiment super motivée pour ces destinations à la base mais nous avons apprécié l’Autriche, beaucoup aimé Graz et sommes tombés amoureux de ce que nous avons vu de la Slovénie.

Clairement, le fait d’être enceinte a demandé quelques adaptations dans notre rythme mais finalement, pas tant que ça et je n’ai pas eu de grosses frustration de ce que mon état de femme enceinte m’aurait empêchée de faire (sauf peut-être de manger du jambon cru des montagnes).

Et surtout, je suis rentrée avec l’impression d’avoir retrouvé une partie de mon énergie et après le premier trimestre de l’enfer, c’était vraiment bon pour mon corps et mon moral !

Et toi, des vacances prévues pendant ta grossesse ? Tu envisages ça comment ? Raconte !

A propos de l’auteur

Maman d'une petite fille merveilleuse née en novembre 2017 et d'un petit garçon fantastique né en juillet 2019, j'habite aux Pays-Bas avec mon amoureux, j'ai été prof de FLE et directrice d'une école de langue que j'avais co-créée... Aujourd'hui, j'explore de nouveaux horizons et si tu veux continuer à me lire, ça se passe sur www.claire-schepers.com