Menu
A la une / Vie de maman

Petite Fleur, les dents et le lit

Comme je l’ai évoqué dans mon article précédent, les soucis de sommeil font à nouveau partie de notre quotidien.

Début août, à 20 mois, Petite Fleur s’est mise à se réveiller toutes les nuits en hurlant de douleur, vers 3 ou 4 heures du matin.

On voyait bien qu’elle avait mal, on savait que ses dents travaillaient alors on l’a prise avec nous, pour qu’elle s’apaise. Certaines nuits ont été plus dures que d’autres, mais dans l’ensemble, on dormait assez bien, avec un réveil quelques minutes le temps de la rapatrier dans notre lit et de l’apaiser.

La nourrice nous a alors fait remarquer un soir que Petite Fleur avait de nouvelles dents : les quatre canines !!! Tu m’étonne qu’elle ait souffert..! Avoir quatre dents pointues qui percent la gencive aux quatre coins de la mâchoire, quelle torture !!!

Seulement, au bout d’un moment, Petite Fleur n’avait plus mal mais elle continuait de se réveiller au milieu de la nuit. Elle en avait pris l’habitude et elle refusait de se rendormir dans son lit….

On a essayé plusieurs choses : se fâcher, la laisser dans son lit, rester près d’elle, la bercer,… Rien n’y faisait, elle voulait dormir avec nous.

On a baissé les bras, préférant dormir que nous battre. On se disait que ça finirait bien par lui passer.

Mais les réveils avaient lieu de plus en plus tôt dans la nuit, jusqu’à arriver au moment où on se couchait. Comme si elle attendait qu’on ne fasse plus de bruit pour se réveiller et venir nous rejoindre.

Quand il était question de 3 ou 4 heures de cododo par nuit, c’était encore acceptable à nos yeux. Mais 7 à 8 heures, ce n’était pas possible. On ne pouvait plus du tout dormir l’un contre l’autre, notre fille était toujours entre nous.

Crédit photo (creative commons) : Snapwire

Même si ça ne me gênait pas vraiment d’avoir ma fille contre moi, au bout d’un mois et demi, on en a eu tous les deux ras le bol.

J’ai appelé mes copines chroniqueuses à l’aide et plusieurs m’ont raconté que passer leur bébé au lit de grand avait fait des miracles. Leurs témoignages faisaient vraiment envie.

Et puis, je me suis rappelée que vers 18 mois, Petite Fleur en avait eu marre de la gigoteuse et avait retrouvé un sommeil paisible quand on lui avait mis une couette. Peut être qu’en effet un changement était nécessaire.

J’en ai parlé à l’Homme, qui a trouvé l’idée intéressante. Le lendemain, il trouvait un lit évolutif sur Internet (motivé l’Homme !). On a monté le lit le weekend suivant avec Petite Fleur qui nous tournait autour.

Le soir même, on la couchait dedans (avec son matelas de bébé trop petit pour le lit et les espaces comblés par des serviettes et housses de couette, le lit à barreaux est resté dans la chambre trois nuits au cas où ). On lui a expliqué que maintenant elle n’était plus vraiment un bébé et qu’elle allait dormir dans un lit de grand sans barreaux.

La nuit s’est plutôt bien passée. Les nuits suivantes encore mieux. Elle dormait toute la nuit dans SON lit. C’était trooop bien ! On a acheté le matelas adapté le weekend suivant et c’est encore mieux depuis.

Le premier jour, je me suis installée avec elle sur le lit et je lui ai lu des livres, adossée au mur. Elle a adoré ça. Et même aujourd’hui, un mois après, son activité préférée reste de lire sur son lit.

Quelques semaines plus tard, elle s’est à nouveau réveillée la nuit. Cette fois, c’était les pré-molaires (dis, ça s’arrête à quel âge les dents…?!). On l’a reprise avec nous parce qu’elle n’était pas bien du tout. Une nuit, elle a même passé une demi-heure à hurler de douleur en restant totalement indifférente à nos câlins et nos tentatives de la soulager. Elle souffrait tellement qu’elle était en transe. Ça brise le coeur de voir son bébé dans cet état…

Maintenant qu’elle a un lit de grand, elle fait des nuits complètes dans son lit quand elle n’a pas mal aux dents. En gros, en ce moment, on la récupère dans notre lit 3 nuits toutes les deux semaines. C’est totalement gérable.

Bien sûr, il arrive qu’elle se réveille au milieu de la nuit sans que ça ait de rapport avec ses dents. Dans ce cas là, je me lève et je tente de la rendormir. Souvent ça n’a aucun effet. Si je suis là, elle veut que je la prenne dans les bras. Dans ce cas, j’appelle l’Homme qui a un pouvoir magique : il reste seul avec elle en lui parlant tout doucement et en moins de 5 minutes elle se rendort jusqu’au lendemain matin. Il est fort mon mari hein ? Désolée, je le garde !

Au jour où j’écris cet article, les pré-molaires ne sont toujours pas sorties et on a encore plusieurs nuits où notre fille souffrira et dormira mal qui nous attendent. Mais les nuits de douleur «normales» ne représentent que 10 à 30 minutes de sommeil perdu, alors on dort tous quand même très bien.

Ce grand lit a changé le rapport au sommeil de Petite Fleur. Maintenant, elle demande à aller dormir le soir et elle est heureuse de retrouver son grand lit rien qu’à elle tous les soirs. Et si elle le peut, elle y passe la nuit entière, tellement elle y est bien.

Et papa et maman ont retrouvé leur lit. Dormir avec notre bébé est très agréable mais dormir sans avoir les fesses dans le vide, ça l’est encore plus.

Et toi, ton enfant souffre aussi des dents la nuit ? Comment gérez vous ça ? A quel âge avez-vous changé le lit de votre bébé et pourquoi ? Raconte !

A propos de l’auteur

Je suis une passionnée d'histoire, de dessins animés et de pâtisserie. Après avoir quitté la région parisienne, je vis dans une maison en province avec mon mari, nos deux chats et Petite Fleur. C'est une petite fille gentille et malicieuse qui illumine chacune de nos journées.